Analyse de l'affrontement entre Manchester United et le leader du championnat Chelsea ; équipe qui ne nous réussit pas vraiment ces dernières saisons. 

 

"S'ils avaient converti leurs occasions en buts ainsi que tout le reste, Man Utd aurait remporté le championnat cette saison ".

 



La saison jusqu'à présent :


Les déclarations de Mourinho, les ajouts de Zlatan Ibrahimović et Paul Pogba ont ajouté un certain état d'esprit alors qu'Eric Bailly s'est avéré être un ajout solide dérrière. Ils sont invaincus en Premier League avec jusqu'à présent une Coupe de la Ligue gagné à Wembley et, de ce fait, José Mourinho a continué son record d'efficacité en gagnant ce trophée avec United. La Ligue Europa pouvant être ajoutée à ce trophée assez tôt. Dans le même temps, il y a eu beaucoup de tirages au sort contre des équipes auxquelles United s'attendrait normalement à gagner. Anthony Martia et Luke Shaw ont du mal à lutter et leurs places parmi les plus brillants jeunes du football européens sont à présent menacées.

En arrière-plan, le déclin douloureux et constant du capitaine emblématique de l'ancien footballeur Wayne Rooney, désormais littéralement inutile, un retour à Everton est attendu cet été. De manière inquiétante, Mourinho a moins agi comme le génie calculateur des précédentes années passées. Leurs meilleures performances sont venues dans les matchs de Coupe dont personne ne se préoccupe particulièrement, alors que les plus grands matchs à la maison contre Manchester City, chez Liverpool, chez Chelsea ont apporté des degrés divers d'humiliation. Et à domicile, les matchs contre Burnley, West Ham, Bournemouth et West Brom ont été très frustrants. Il y a eu aussi des circonstances atténuantes.
United était déjà hors course avant Noël et, comme vous l'apprécierez probablement peu, les Red Devils sont maintenant à 18 points derrière les leaders Chelsea et toujours en course pour une qualification en Ligue des Champions, derrière les rivaux féroces que sont Liverpool et Manchester City.

L'objectif de Mourinho sera donc de sécuriser la Ligue des Champions pour la saison prochaine par deux voies possibles. La PL semble comme une peine de plus en plus perdue, le Portugais a laissé entendre qu'il pourrait mettre tous ses atouts pour Europa League, avec raisons. Un autre trophée synonyme de qualification pour la champions league et quelques matchs encourageants à la maison devraient suffire pour voir cette saison tourner en succès minime. Toute autre chose, exposerait Mourinho à beaucoup de pression.

Il y a aussi la question sur l'avenir de Zlatan Ibrahimović à résoudre. Antoine Griezmann, de l'Atlético Madrid devrait arriver cet été, et il se pourrait que le Suédois mette fin à son histoire en PL pour rejoindre la MLS. Personne ne serait heureux de le voir partir, même pas Anthony Martial et Marcus Rashford qui en seraient vraisemblablement les bénéficiaires immédiats. Dans un monde de plus en plus polarisé, il y a peu de choses sur lesquelles nous pouvons tous être d'accord, mais l'une de celle ci est que Zlatan est " génial ".

 


Quelques surprises avec José Mourinho :


Le 4-2-3-1 est favorisé plus que jamais, avec un milieu de terrain assis qui dicte principalement le jeu et un autre plus combatif qui casse principalement les attaques de l'adversaire. Les défenseurs sont d'abord et avant tout des défenseurs, sauf Antonio Valencia qui se comporte comme un jeune Branislav Ivanović à l'heure actuelle et la renaissance de l'Equatorien comme Dani Alves, moins subtil, a été l'un des moments forts de la saison.

Les attaquants sont toujours comme étant sur les côtés, coupant de la ligne de touche et cherchant à rentrer à travers l'axe ou derrière le défenseur central / latéral en face d'eux (quand ils ne sont pas occupés à suivre leurs défenseurs). L'attaquant de pointe tient le ballon, agressif physiquement, servant de pivot et qui marque les buts.

Leur menace pourrait sans doute être plus grande, mais ils sont encore dangereux chaque fois qu'ils ont le ballon, et bien qu'ils aient perdu quelque chose de leur lustre au cours des dernières années, c'est encore Manchester United et ils ont des joueurs talentueux et gratuits, assez pour un autre football à un moment donné. Zlatan Ibrahimović, Paul Pogba, Henrikh Mkhitaryan, Juan Mata, Anthony Martial ....



Forces :

Sans surprise, compte tenu de l'identité de leur manager, la manière la plus frappante de cette équipe de Manchester Utd est leur haut niveau d'organisation tactique et leur travail difficile avec ou sans le ballon. Toujours pleinement conscients de leurs objectifs, individuellement et collectivement, rien n'a été laissé au hasard et les joueurs sont toujours prêts à travailler, exactement comme on leur dit de le faire. Même Luke Shaw.

D'abord et avant tout, cela se manifeste par une éthique de travail visible et de bonnes prestations défensives: 17,9% de tacles par match, 15,% d'interceptions et 13,1% de fautes sont des chiffres très élevés pour une équipe qui cherche presque encore son côté lion et joue la majorité de ses matchs dans la moitié de terrain adverse.

Dans leur propre moitié de terrain, ils font 29.7% de dégagements par match, tout en bloquant 8,8% passes par match, le deuxième chiffre le plus élevé de Premier League. Par conséquent, il est devenu très difficile de réaliser un tir dans leur but, seules trois équipes ont réussi cette saison, et si vous parvenez à tirer, vous devez encore battre David De Gea ou Roméro, ce qui est beaucoup plus facile à dire qu'à réaliser: seules quatre équipes ont enregistré un pourcentage défensif plus élevé que les 71,1% de Man Utd cette saison. En attaque, ils ont un pourcentage de 17.2% tir par match, soit le deuxième plus grand nombre du championnat, et ils tirent relativement avec précision, avec 6.1% de ces tirs cadrées où ils ont également le deuxième chiffre le plus élevé du championnat. Leur menace d'attaque est variée mais pauvre. Les buts marqués par Juan Mata contre Leicester et Zlatan Ibrahimović contre West Ham ont prouvé, pour n'en citer que deux, qu'ils sont capables de jouer un football total pour réussir, mais ils n'ont pas peur d'utiliser aussi leur avantage en hauteur. Seul Tottenham a perdu moins de duels aériens que les attaquants de Man Utd cette saison, alors que les Red Devils se sont créé 2,9 % chances par match en utilisant les ballons hauts, ce qui a entraîné 2,4% de coups de tête par match, le quatrième plus haut classement du championnat.

Ils sont également très prudents avec le ballon, pas aussi horriblement prudent qu'ils l'étaient la saison dernière, mais attention !
Néanmoins, ils ont le deuxième taux de réussite le plus élevé du championnat...
En bref: ils pourraient être vraiment bons.

 


Faiblesses :

S'ils avaient converti leurs occasions en buts ainsi que tout le reste, Man Utd aurait remporté le championnat cette saison. Plusieurs de leurs sorties cette saison les ont vu avoir un million de chances et les manquer à chaque fois. Aucune équipe n'a un taux de conversion inférieur à celui de Man Utd qui de 24,4%. C'est tellement évident qu'ils ont besoin de dix occasions pour marquer un but que ça commence à devenir drôle.

 


Probable XI :

Les conditions d'enchainement des matchs de Man Utd rendent cette rencontre diffcile , mais il y a certaines titularisations semblent inévitables. En l'absence de Chris Smalling et Phil Jones, Eric Bailly et Marcos Rojo commenceront certainement en défense centrale. Luke Shaw, de plus en plus " apte ", pourrait commencer, mais il est plus probable que Daley Blind joue, tandis que Marouane Fellaini peut avoir une place à côté d'Ander Herrera dans un milieu de terrain central renforcé, ce qui permettrait à Paul Pogba de se concentrer uniquement sur l'attaque. Mkhitaryan, Ibrahimovic et Martial devraient mener l'attaque de United. Quant à Chelsea ...mouais.

 


Prédiction :

Mourinho est sans doute désespéré de ne pas pouvoir jouer le contre, mais la réalité est que Man Utd a vraiment besoin de gagner et le public d'Old Trafford ne tolérera probablement pas de refuser le jeu. United a la qualité pour remporter ce match. Attendez-vous a un feux d'artifice, des buts, de la controverse.

Score final: 3-2