United dans un fauteuil

4429 fois


Une impressionnante solidité et un calendrier assez favorable semblent placer United dans un fauteuil à l'aube de la période décisive des fêtes selon Tony Cascarino, ancien joueur et consultant pour le Times. United est le grand vainqueur du Grand Slam Sunday.


Wayne Rooney et Cristiano Ronaldo n'ont peut-être pas fait un grand match à Liverpool mais on a pu voir que United était un véritable épouvantail et l'équipe à battre dans cette Premier League.

Et cela pour deux raisons principales : c'est l'équipe avec le moins de faiblesses et le calendrier le plus tendre.

United s'est déjà déplacé à Arsenal, Manchester City, Liverpool et Everton. Sur les six premiers du classement, il ne leur reste que le déplacement à Chelsea. Une bonne partie du plus difficile est déjà passée.

L'attaque n'a pas été excellente à Anfield mais la défense a impressionné tout le monde. Rio Ferdinand a sorti un match exceptionnel, il a souvent été critiqué pour son attitude laxiste mais cette fois ci il était impérial et impliqué. Son partenariat avec Nemanja Vidic est formidable.

Le quatuor défensif de United est une véritable forteresse difficile à prendre et c'est sur ça qu'on construit un titre de champion. Wes Brown en est certainement le maillon faible mais il n'a pas fait beaucoup d'erreurs récemment.

Et quand on voit qu'un joueur du calibre de Michael Carrick est sur le banc, ça en dit long sur le niveau de l'équipe. United a une équipe bien en place et forte et sur ce qu'on a vu hier, ils peuvent gagner sans bien jouer, ils font juste ce qu'il faut et convertissent leurs rares occasions dans le match.

Si on veut finir premier, il faut être premier à tous les postes. On ne peut pas se passer des joueurs clés. C'est ce qu'a fait Chelsea l'hiver dernier et c'est ce qui va encore leur arriver.

Sans Didier Drogba leur attaque n'est pas au niveau et Frank Lampard n'apporte pas assez. Et sans John Terry, la défense n'a rien à voir. Alex et Ben Haïm n'ont pas ce qu'il faut pour une équipe qui vise le titre.

Et on a vu que l'entraîneur n'avait pas les bonnes tactiques hier. Sur le match d'hier, on aurait dit que les deuxièmes mi-temps des matchs d'Arsenal à Villa, Newcastle et Boro, où ils ont été en difficulté à chaque fois, n'avaient pas existé.

Ces matchs auraient du montrer à Avram Grant qu'il faut jouer à deux attaquants contre Arsenal et presser la défense. Hier Claude Makelele était seul devant Alexander Hleb, Tomas Rosicky et Cesc Fàbregas, que pouvait-il faire ?

Il faut les priver de ballons en pressant la défense et en l'obligeant à balancer de longs ballons, comme Liverpool a fait contre United hier. Quand le milieu d'Arsenal a le ballon, on ne peut plus rien faire contre lui à part empiler des corps devant la surface de réparation pour les empêcher de passer.

Ce n'est qu'une fois que Salomon Kalou est entré qu'Arsenal a été en difficulté. Cette victoire est un gros résultat pour Arsenal qui mérite d'être devant, mais de gros tests se profilent pour eux et leur calendrier est plus difficile que celui de United.

Il semble que maintenant l'avance d'Arsenal et de Manchester United est irratrappable pour leurs poursuivants. Et entre ces deux équipes, la solidité de United et le calendrier compliqué d'Arsenal feront certainement la différence pour les Red Devils.

Sur le forum


Source(s) : the Times, Manchester Devils