United, côté en Bourse ?

4153 fois


Il semblerait que Manchester United prévoit une introduction en Bourse d'un milliard de dollars (£ 610 millions) à Singapour d'ici la fin de l'année. Cet argent permettrait aux propriétaires du club, la famille Glazer, de se débarrasser des £ 500 millions de dettes, à raison de £ 45 millions par an.


Cela signifierait également que les Glazer seraient en mesure de se verser des dividendes, ainsi qu’aux autres investisseurs, chaque année (comme s’ils n’avaient pas déjà pompé assez d’argent !!!!).

Avec près de deux tiers de ses 300 millions de supporters résidant en Asie, la région est un relais de croissance important pour le club et c’est bien pour cela qu’il organise régulièrement des tournées dans cette partie du globe (la dernière date de juin 2011).

"C’est un bon timing pour les Glazer", a déclaré Ismail Erturk, maître de conférences à la Manchester Business School.

"Les marchés boursiers en Extrême-Orient sont en plein essor en ce moment car il y a beaucoup de liquidités dans cette partie du monde. Les investisseurs recherchent des opportunités, mais il n’y a pas assez d'entreprises qui veulent investir ici. Il y aura plus d'acheteurs à Singapour et le club serait évalué à un prix plus élevé aussi."

"Mais ce ne seront pas les fans qui achèteront les actions. Ce seront des investisseurs institutionnels se trouvant, par exemple, à Hong Kong ou en Chine, et qui sont à la recherche d'opportunités pour diversifier leurs investissements dans le monde."


United était coté à la Bourse de Londres jusqu'à ce que la famille Glazer rachète le club en mai 2005 pour £ 790 millions. Le règne des Glazers aura été celui de la controverse. De nombreux fans des Red Devils reprochent en effet aux géants américains leur gestion économique, laquelle a maintenu le club dans une situation financière compliquée malgré un rendement sportif et économique très satisfaisant.

L’investisseur prévoirait un appel d’offres au public à hauteur de 25% d’ici à la fin de l’année, et selon l’état du marché, et des rumeurs indiquent que les Glazer entendaient céder jusqu'à 35% de leurs parts dans le cadre de l'opération.

Malgré un chiffre d'affaires de £ 286.4 millions, United avait accusé une perte nette de £ 83.6 millions (95 millions d'euros) pour l'exercice au 30 juin 2010, en raison du coût de sa dette.

Personne à Manchester United n'est actuellement disponible pour commenter cette information.

Sur le forum


Source(s) : MEN