Interview : Davide Petrucci

2846 fois


Davide Petrucci a été un joueur clé de la réserve cette saison. Ses dernières performances ont permis au garçon de 20 ans, originaire de Rome, de prendre part avec le groupe au déplacement à Tottenham, et il y a bon espoir de voir son indéniable talent à l'oeuvre avec l'équipe Une. C'est ce que Petrucci espère de tout coeur...


Êtes-vous satisfait de la tournure que prend cette saison?

Je suis heureux car nous pratiquons un bon football avec la réserve. Nous sommes au sommet du championnat et nous travaillons dur dans le but de s'y maintenir. Nous espérons le remporter [ce qui est chose faite maintenant].

Les gens disent qu'en réserve, les performances importent plus que les résultats, mais tous les joueurs semblent déterminer à remporter ce championnat...

Oui, mais vous voulez toujours le remporter à la fin. Vous pouvez bien jouer et progresser chaque jour mais si vous gagnez en plus de cela, c'est le meilleur sentiment que vous puissiez connaître.

A quel point avez-vous dû adapter votre jeu? Warren Joyce vous a encensé pour vos courses et vos tacles...

Quand je suis arrivé ici, je n'étais de toute évidence pas adapté au jeu anglais. Les gens m'ont dit que pour jouer en Angleterre, vous devez savoir jouer avec le ballon, mais aussi participer aux actions défensives. C'est sur ce point que je travaille actuellement. Je me sens mieux maintenant, sans toutes ces blessures, donc je veux donner mon maximum.

Vous êtes désormais un milieu plus complet...

Bien sûr j'aime me projeter vers l'avant. Mais je dois être toujours prêt à faire autre chose sur le terrain. Par moment, vous devez jouer juste devant votre défense, et parfois au milieu du terrain. Vous devez juste être prêt à tous les cas de figure. Si vous êtes un milieu de terrain complet, vous serez plus à l'aise dans toutes ces tâches.

Heureux de porter le brassard de l'équipe réserve?

J'en suis très fier. Rien que le fait de jouer pour United est un plaisir. J'essaye de mener mes coéquipiers, mais ce sont tous de bons gars et ils savent très bien comment se comporter.

Vous étiez sur le banc de l'équipe première lors du déplacement à Tottenham, bien que vous n'étiez pas remplaçant...

Oui, j'ai fait le voyage avec le groupe et c'était une belle expérience. Jouer avec l'équipe Une, c'est mon rêve et mon objectif, que je veux accomplir. J'espère avoir d'autres chances de me montrer avec l'équipe première. La prochaine étape est d'être remplaçant, et faire mes débuts serait mon rêve.

Pensez-vous être proche de percer pour accomplir ce rêve?

J'en suis proche et très loin à la fois! Je dois travailler très dur dans ce but. Même le plus grand joueur de l'équipe n'a jamais sa place d'acquise, il y a une grande compétitivité. C'est la même chose pour tout le monde ici.

Vous sentez-vous bien installé à Manchester?

J'aime la ville, vraiment. La seule chose qui ne va pas ici, c'est le temps! Personnellement, j'aime le soleil, donc le temps ici ne me convient pas. Si vous aviez le soleil d'Italie ici, ce serait le meilleur endroit de la Terre. Il ne fait pas toujours beau à Rome, mais déjà plus qu'à Manchester.

Il y a quelques autres Italiens en Réserve. Est-ce que cela est une bonne chose pour vous?

Une très bonne chose. J'étais déjà ami avec Kiko [Frederico Macheda] avant qu'il ne vienne ici. Nous sommes comme des frères tous les deux. Je jouais avant pour la Roma, et lui pour la Lazio, mais cela importe peu car nous étions amis et tous deux Italiens. Nous vivions proches l'un de l'autre, même si nous jouions pour des équipes différentes. Sa famille m'a beaucoup aidé en Italie, je me sentais à la maison chez eux. Il y a aussi d'autres Italiens comme Alberto [Massacci] et Michele [Fornasier], nous aimons passer du temps tous ensemble.

Le passage de l'Italie à l'Angleterre a-t-il été un choc culturel pour vous?

C'était vraiment difficile au début. Je ne parlais pas anglais et ne connaissais personne. Le temps...c'était horrible! C'était tellement compliqué, tout était nouveau pour moi et le football différent de ce qui se fait en Italie. J'allais chez Kiko, nous mangions de la nourriture italienne et passions du temps ensemble. J'ai pris un professeur d'anglais et je me suis mis petit à petit à la langue.

Quels autres joueurs vous ont aidé à prendre vos marques?

Rio Ferdinand m'a beaucoup aidé. Tout comme Giggsy. Patrice Evra m'a aussi été d'une aide précieuse car il parle italien. Tout le monde a été gentil, j'ai beaucoup apprécié.

Être écarté des terrains suites à des blessures récurrentes a dû être difficile...

C'était un véritable cauchemar, horrible et très frustrant. Je ne pouvais rien faire, j'ai essayé tout et n'importe quoi, mais rien n'a marché. Puis j'ai rencontré certaines personnes et United m'a beaucoup aidé, cela m'a permis de traverser cette mauvaise passe. Maintenant je me sens très bien.

Vos tacles montrent à quel point vous vous êtes renforcé physiquement...

C'est un super sentiment de remporter un ballon sur un tacle et d'aider votre équipe. Parfois, vous pouvez faire une bonne passe, mais d'autres fois un tacle bien réalisé est tout aussi important.

Votre qualité de passes est exceptionnelle. La passe de l'extérieur du pied pour Febian Brady, il y a quelques années, a fait fureur sur Youtube...

J'aime faire des passes avec l'extérieur du pied, et créer des occasions de but pour mes coéquipiers. C'est vraiment quelque chose que j'apprécie, et je pense que c'est une bonne chose quand votre équipier marque, car vous lui offrez ce but.

Vous avez mis du temps avant de trouver le chemin des filets...

J'ai marqué à plusieurs reprises cette année, mais je veux inscrire plus de buts. Je sais que j'en suis capable. J'avais l'habitude de jouer derrière l'attaquant de pointe auparavant. Mais maintenant, j'évolue devant la défense, et c'est pourquoi je ne me crée pas autant d'occasions de but que qu'auparavant. Mais si j'en ai l'opportunité, j'essaye de marquer plus de buts.

Pensez-vous que votre rôle futur sera plus haut sur le terrain?

Je ne sais pas. Je tiens à être prêt à jouer n'importe où sur le terrain. Si un joueur est capable de jouer partout, alors il aura plus de chances de jouer et de bien jouer.

Vous avez accordé une interview en Italie dans laquelle vous déclariez être absolument déterminé à faire votre trou à United. Confirmez-vous ceci?

C'est mon rêve. J'aimerais jouer pour United, c'est mon objectif pour le moment. C'est la raison pour laquelle j'ai quitté mon Italie natale à 16 ans. C'était courageux, de partir sans ma famille, mais Kiko m'a beaucoup aidé. Tout était nouveau à mon arrivée, mais je voulais vraiment, vraiment, jouer pour United. C'est pourquoi je suis parti.

Considérez-vous United comme une véritable famille?

Tout le monde est si amical ici que vous vous sentez à la maison. La première fois que je suis venu, c'était comme à la maison. C'est pourquoi je me plais à United et c'est pourquoi je veux jouer pour ce club.

D'autres joueurs, comme Kiko, ont connu des départs en prêt. Est-ce quelque chose que vous considérez?

Oui. Évidemment je veux jouer pour United avant tout, mais j'ai besoin de match avec les pros. J'ai souvent été blessé au cours des 3 dernières années et j'ai maintenant besoin de matchs. J'ai régulièrement joué cette saison, et porter le maillot de l'équipe première est la prochaine étape. Jouer pour United est quelque chose de difficile, donc si j'ai la chance de partir en prêt afin d'engranger un peu d'expérience, j'espère revenir plus fort.

La pré-saison pourrait être une bonne opportunité pour vous...

En effet. Chaque jour est une opportunité d'impressionner le manager, et j'espère avoir d'autres occasions de me montrer.

Finalement, vous êtes heureux de votre transfert à Manchester United?

Je le referais 100 fois. C'est tellement bon d'être ici.

Sur le forum


Source(s) : ManUtd.com