Interview : Robin van Persie

2518 fois


Leader au classement des buteurs, Robin van Persie a inscrit plus de buts que n’importe quel autre joueur dans sa première saison avec Manchester United. Le Néerlandais nous a parlé de sa saison sensationnelle où il est enfin devenu champion…


Robin, vous êtes champion. Est-ce aussi bon que vous l’imaginiez ?
C’est encore mieux. J’attendais ce moment depuis si longtemps. Même avec Feyenoord, j’avais été très près mais je n’avais jamais été champion. Avec les jeunes, j’avais l’habitude de gagner des trophées, des moins de 12 ans aux moins de 18 ans. On a gagné la Coupe UEFA avec Feyenoord trois mois après mon arrivée et je me disais : “D’accord, ça va arriver tous les ans, gagner des trophées fait partie du métier de footballeur.” Mais depuis, j’ai compris que ce n’était pas si simple. J’ai dû attendre longtemps pour devenir champion et c’est formidable. J’ai l’impression de flotter sur un nuage.

Tous vos doutes pour savoir si vous aviez fait le bon choix de venir à Manchester doivent s’être dissipés.
Je ne serais pas venu si j’avais eu des doutes. À vrai dire, dès le premier jour, j’étais quasi-convaincu que nous allions gagner des trophées, pas dans quelques années mais cette année déjà. J’ai vu les joueurs s’entraîner, j’ai vu leur comportement, leur style de vie, leur mentalité, le travail du staff, l’attitude du manager et du staff... Quand tous ces éléments vont bien, vous finissez dans une équipe de champions. Ça aide aussi d'avoir autant de joueurs qui savent gagner. Quand Manchester City a perdu contre Tottenham, j’ai remarqué la concentration du groupe. Et tout à coup, le match contre Villa était comme une finale : il fallait gagner le match pour obtenir un trophée. J’ai pu voir la détermination sur le visage de  chacun.

Comment vous êtes-vous adapté si vite à United ?
Tout le monde a été très gentil avec moi, tout le monde voulait m’aider et tout le monde m’a dit vouloir partager le succès avec moi. C'est très important de jouer avec des garçons qui veulent vous aider et qui sont contents quand vous marquez. Je dois aussi dire que les supporters ont été géniaux avec moi dès le départ. Ils m’ont mis en confiance. J’imagine que ça a bien aidé de marquer dès mes débuts à domicile, mais j’ai eu le sentiment qu’il y avait une excellente relation dès le départ. J’adore les fans de MU.

Vous devez avoir envie de gagner le trophée de Soulier d’or.
Ce serait sympa, mais je me concentrais surtout à gagner le championnat. Même si j’avais marqué la moitié de mes buts et qu’on avait gagné le championnat, je serais heureux. Le Soulier d’or serait un bonus. D’un certain côté, ce n’est pas vraiment une récompense honnête : même si vous avez marqué le plus grand nombre de buts dans une saison, ces buts sont ceux de l’équipe et pour beaucoup d’entre eux, ce sont d’autres joueurs qui les ont créés. Ils devraient donner un Soulier d’or à toute une équipe.

Vous êtes-vous amélioré en tant que joueur depuis votre arrivée à United ?
J’essaie de m’améliorer tous les jours, tous les mois, à chaque rencontre. C’est mon objectif. Vous avez forcément des passages à vide où vous ne marquez plus trop. J’en ai eu un cette saison. Malgré cela, j’ai continué à dégager de la tête sur corner, à dégager sur notre ligne, à offrir des passes décisives à mes coéquipiers. Je ne m’inquiétais pas de ne plus jamais marquer de but de ma vie. Ce passage de 10 matches sans marquer était plus problématique pour les médias que pour moi.

Vous parlez de vos devoirs défensifs, dégager de la tête, sur la ligne...
Cela fait partie de mon boulot. Personne de l’extérieur ne me juge là-dessus mais je peux vous garantir que mes coéquipiers et mon manager si. C’est quelque chose que j’ai accepté de faire pour l’équipe, donc c’est aussi important que de marquer. J’ai un rôle très important sur les corners contre nous, les coups francs et les coups de pied arrêtés. Et j’adore le faire aussi. Ça me fait monter l’adrénaline de dégager un corner d’une belle tête et d’amorcer une contre-attaque. Je ne suis pas du genre à ne penser qu’à marquer. Je veux donner davantage au football. Le football a bien plus à offrir que des buts.

Vous avez marqué beaucoup de buts cette saison et beaucoup de buts à Old Trafford, mais seulement un devant la tribune Stretford...
Oui, je sais ! Mais je ne sais pas pourquoi. J’ai aussi marqué pas mal de buts en deuxième mi-temps à Old Trafford, mais c’est vrai qu’on attaquait plutôt du côté de la tribune Stretford en première mi-temps. Je ne comprends pas. Je veux marquer plus de buts là-bas. En fait, je promets que je marquerai plus de buts devant la tribune Stretford. Je suis conscient de cette statistique et il est temps que ça change !

Pour finir, vous êtes champion mais vous n’avez pas encore posé les mains sur le trophée. Quel sera votre sentiment ?
C’est un sentiment auquel vous rêvez. Tout ce qui entoure le moment où vous brandissez le trophée. De superbes photos ont été prises après le match contre Aston Villa, sur le terrain et dans les vestiaires, mais il manquait quelque chose : le trophée. C’est la photo que je vais encadrer chez moi : moi en train de soulever le trophée de la Barclays Premier League. J’ai vraiment hâte.

Sur le forum


Source(s) : Manutd.com