Interview : Sir Alex Ferguson

3679 fois


A la veille de la saison 2007-2008 de Manchester United, Sir Alex a répondu aux questions de Ben Hibbs, de ManUtd.com.


Sir Alex, quelles équipes joueront les quatre premières places?

Je pense qu\'on peut s\'attendre à du mieux de la part de Tottenham et Newcastle. Everton a bien recruté aussi. David Moyes a prolongé la plupart de ses joueurs, et n\'a perdu personne en route, il a fait un bon travail. Blackburn, Reading et Portsmouth, avec l\'expérience d\'Harry Redknapp, seront à surveiller.

Est-ce que vous espérez une course au titre plus serrée?

Je ne pense pas que Liverpool et Arsenal auront envie de terminer une fois encore 20 points derrière nous. Donc ce sera différent. Sam Allardyce relèvera certainement Newcastle. Son expérience et son sens tactique apporteront un réel plus.

A quelles améliorations vous attendez-vous dans votre équipe?

Ce que je veux voir dans mon équipe, qui a quand même gagné le championnat l\'an dernier, est plus de régularité, d\'autorité, de continuité. On l\'a remarqué pendant les entraînements en Asie. La situation est plus stable. J\'attends que mes jeunes joueurs aient beaucoup progressé aussi, Rooney, Ronaldo, Anderson, Nani. J\'attends plus d\'autorité aussi de joueurs comme Fletcher, O\'Shea, Vidic et Evra. Mais on a aussi ce qu\'il faut en terme d\'expérience, avec Neville, Giggs, Scholes, Ferdinand et van der Sar.

Vous dites que Rooney et Ronaldo peuvent s\'améliorer. Ils sont pourtant déjà cités parmi les meilleurs joueurs du monde. Jusqu\'où peuvent-ils aller?

A 21-22 ans, il reste encore 3 ou 4 ans avant que vous n\'atteigniez votre maturité. Atteindre cela vous donne plus de contrôle sur votre jeu. Quand j\'étais joueur, je me suis senti à mon meilleur niveau vers l\'âge de 25-26 ans. A 21 ans on est trop irrégulier, on fait des bêtises. Il y a des moments où on montre notre talent, on marque un but, et derrière on rate une grosse occasion. Je suis confiant, ils deviendront encore meilleurs.

Est-ce que c\'est plus difficile de conserver le titre que de le gagner sans être le champion en titre?

Quand on a gagné le championnat trois fois de suite (de 1999 à 2001, NDLR), la saison suivante a été très dure parce qu\'on sentait vraiment que les équipes qu\'on jouait essayaient de nous stopper. Mais je pense que ça a changé. Les clubs sont bien plus concentrés sur leurs intérêts personnels plutôt que de tenter d\'empêcher les autres de jouer. Les sept ou huit équipes que j\'ai citées précédemment regarderont d\'abord où est leur intérêt. Je pense que la Premier League devient plus compétitive.

Sven Goran Eriksson a acheté quelques joueurs - que pensez-vous que fera Manchester City cette année?

Et bien, acheter neuf ou dix joueurs, c\'est difficile. On ne peut pas espérer un succès avec ça. C\'est diffile de dire ce qu\'ils en feront, mais on ne peut pas attendre qu\'ils soient bons et réguliers à la fois. Je le sais par expérience, c\'est difficile de construire une équipe.

Avec les recrues de cet été, est-ce que l\'effectif est assez étoffé pour remporter plusieurs trophées?

Si on arrive au même stade que l\'an dernier, on aura vraiment un coup à jouer. Honnêtement, je crois que le match contre le Milan AC la saison dernière était vraiment le match de trop. La préparation de Milan était de loin meilleure que la nôtre. Ils n\'avaient pas le titre à jouer. Ils ont reposé neuf joueurs, et ils nous ont eu. Le manque soudain de joueurs dont nous avons souffert à partir de mi-mars nous a tué.

On est arrivés au mois d\'avril, il nous manquait sept ou huit joueurs. Pour le match contre Everton j\'ai dû mettre Ronaldo au repos parce qu\'il souffrait de la cheville. Mais alors qu\'on était menés 2-1 j\'ai été obligé de le faire entrer et il ne s\'en est jamais remis. Sa cheville lui a causé des problèmes tout l\'été.

Ces dernières saisons, vous avez essayé de rejoindre le niveau de Chelsea? Pensez-vous que ce sera l\'inverse?

C\'est possible. Et c\'est ce qu\'il faut quand un de vos rivaux gagne le championnat. Il faut se demander contre qui on joue. Quand Arsenal a terminé la saison invaincu, on a senti qu\'il fallait maintenant dépasser les 90 points pour l\'emporter. Et c\'est ce qu\'on vise, la barre des 90, pour pouvoir gagner le championnat.

Que signifierait un dixième titre en Premier League?

Ce serait fantastique. C\'est un grand défi pour Ryan Giggs. C\'est une grande opportunité pour lui parce que c\'est difficile d\'imaginer comment ce record pourrait être égalé.

Sur le forum


Source(s) : ManUtd.com