United, un succès populaire inégalé

2990 fois


Au milieu des US Dollars de la famille Glazer, des maillots vendus aux asiatiques par millions et des tournées estivales en Australie, les fans avouent ne pas toujours se retrouver dans cette image d'un des plus gros clubs au Monde. Décryptage.


Quand vous gagnez 5 £ de l'heure, que votre femme est au chômage et vos enfants s'en foutent de l'école, vous avez envie de voir autre chose le week-end que du fric foutu en l'air et des stars qui vous snobent.

Alors que United croule sous les intérêts bancaires, cela n'en est pas moins un des clubs les plus riches du Monde, et tout autant l'un des plus rentables chaque saison. Des maillots remaniés pour plaire au marché asiatique, des salaires toujours plus impressionnants (Rooney émarge à 218 000 £ par SEMAINE). Tout est fait pour dégouter le Mancunien moyen qui se signe pour acheter son ticket.

Et pourtant, Manchester United respire le peuple. Pour la simple et bonne raison que la très grande majorité de ses héros sont des gens du peuple. Manchester est gouverné par le Peuple, pour le Peuple. Ça sent la transpiration, la rage, l'envie. Ce sont des gladiateurs au milieu du Colisée. Old Trafford a rugi pendant deux décennies sous les tacles de Scholes & Keane, les coups de sang de Rooney et Cantona, le dévouement d'un Giggs, Neville ou Ferdinand.

Les premiers pas de Van Persie, en pleine gloire à son arrivée à Man Utd, sont remplis de modestie et de retenue. Il a tout compris. Le club est une institution, pour y être un grand, il faut d'abord gagner l'amour du public.

Sur le forum


Source(s) : The Guardian