A quoi ca sert la trêve internationale ?

2450 fois


Matchs amicaux, qualifications, barrages, tournées promotionnelles pour étrenner les nouvelles tenues, toutes les raisons sont bonnes pour faire briller l'étendard national et voir nos Red Devils à travers le Monde. Ce qui peut sembler à première vue comme une source de fatigue et de blessures peut aussi être un avantage. Analyse.


Se dégourdir les jambes

Avec un effectif fourni (sans se soucier de la (non)-performance) sur les ailes et devant, United est une machine qui tourne avec 26 joueurs en Equipe première (on ne compte pas les joueurs en prêt) et qui ne peut donc pas promettre ni permettre un temps de jeu égal a tout le monde. Avec une activité très irrégulière et chahutée par Zaha, Young, Nani ou Kagawa, Antonio Valencia en est le parfait exemple. Il est un pilier de la sélection équatorienne et ne manque que très peu de rencontres. A y ajouter Kagawa, véritable joueur clé du Japon autour duquel l'organisation est faite alors qu'il chauffe le banc de Moyes salement depuis le début de la saison. Pour finir, Chicharito, sous-utilisé par le coach depuis son arrivée, enfile les buts comme des perles avec sa sélection, preuve du talent incroyable dont il dispose.

Bomber le torse et relever le front

Avec le renouveau d'une partie de l'effectif, les tauliers restent les mêmes et les équipes nationales respectives permettent souvent de s'affirmer et voir une plus grande palette tactique et personnelle sur le jeu. Tout le monde a entendu parler du discours d'Evra à la mi-temps d'un match contre la Biélorussie auquel il n'a pas participé. Beau gosse. Parce qu'avec sa chevelure argentée en mode "Jérémy Toulalan", RVP enchaine les doublés-triplés et finit meilleur buteur des Qualifications de la Coupe du Monde. Et avec un rôle de capitaine sur l'ensemble des matchs. Red District pour RVP. On a beau lui envoyer des cachous a longueur de saison, Chris Smalling reste un joueur quasi-systématique des Three Lions, et ça c'est cadeau de la maison. Le mec relance les yeux fermés en plein axe mais ça suffit à tenir la baraque. La caution "Foot en folie" de la prochaine Coupe du Monde.

Faire copains comme cochons

Vous les avez vus Danny et Wayne se faire des câlins à tous les poteaux de corners d'Europe ? A eux deux ils enchainent les buts et passes décisives, jouent a des postes parfois différents que ceux occupés a United (Rooney parfois 10, parfois 9, parfois sur le coté - Welbeck tantôt ailier, tantôt 9). United en sélection anglaise contre la Pologne, c'est Smalling, Carrick, Rooney et Welbeck titulaires et Jones sur le banc. On est bien. On sait que ça va finir en boite a 5 heures du matin à demander du Phil Collins au DJ du club, mais on peut se réjouir à l'avance des photos dans les tabloïds.

Parce qu'entendre Lizarazu dégommer Evra (même quand il ne joue pas) pendant 90 minutes, c'est déjà marrant. Entendre Alan Smith (le Christian Jeanpierre anglais) crier "Rooooooooneeyyyy" à chaque fois que notre bourrin de numéro 10 touche le ballon, c'est encore plus funky. Mais bon, on est entre nous, on ne va pas se le cacher, ne pas voir Old Trafford pendant 2 semaines c'est quand même bien la loose.

Sur le forum


Source(s) : Fiurenzu Saulnier