Report : United 1 Real Sociedad 0

1753 fois


Manchester United poursuit sa bonne entame de Champions League en s'imposant 1-0 contre la Real Sociedad à Old Trafford, grâce à un but contre son camp d'Íñigo Martínez en début de partie.

Après un week-end de frustration et le nul face à Southampton, David Moyes avait apporté quatre changements à son équipe et avait demandé à ses joueurs de passer la seconde en Europe. Ils l'ont écouté en tenant bon jusqu'à la fin alors qu'ils ne menaient que d'un but.

Wayne Rooney a été l'architecte de ce but décisif dès la deuxième minute. Il s'incrustait dans la surface de réparation et driblait magnifiquement trois défenseurs avant d'envoyer une frappe enroulée sur le poteau. Le ballon revenait sur Martínez qui trompait son propre gardien pour inscrire le but le plus rapide de la Champions League cette saison.

Poussés par la nouvelle tribune "chants" à Old Trafford, United dominait la première période mais ne parvenait à exploiter ses occasions. Antoine Griezmann était même tout près d'égaliser quand il touchait l'angle du poteau et de la barre sur coup franc.

Jusqu'alors, les visiteurs avaient été plutôt discrets mais reprenaient du poil de la bête après la pause. Alberto de la Bella trouvait lui aussi les montants d'un angle difficile. Les Red Devils continuaient cependant à se créer des occasions : le gardien repoussait la tête de Phil Jones, Antonio Valencia voyait sa frappe rebondir sur la base du poteau, Shinji Kagawa butait sur un défenseur et Rooney frappait au-dessus alors qu'il était bien placé.

Mais contrairement aux Saints samedi, la Sociedad ne profitait pas du manque de réussite de leur adversaire et United se rapproche de la qualification pour les huitièmes de finale avec sept points en trois matches.


L'analyse : United bien parti

Le match : Les Red Devils semblaient prêts à se relever de leur faux pas du week-end contre Southampton et ont été bien meilleurs que leurs adversaires dans les premiers instants. La Real Sociedad s'est repris en deuxième période, mais MU a continué à se créer des occasions. En revanche, David Moyes sera peut-être inquiet sur un point : pourquoi ses joueurs n'ont-ils pas réussi à doubler la marque ? Mais les trois points étaient la priorité et United est bien en place dans le Groupe A avec deux succès et un nul.

Les buts : Le match avait à peine commencé que United avait déjà pris l'avantage grâce au but le plus rapide de la Champions League cette saison. Íñigo Martínez déviait le ballon dans ses propres alors que Wayne Rooney venait de buter sur le poteau. Le n°10 mancunien aurait d'ailleurs mérité de marquer après s'être débarrassé de trois défenseurs à lui tout seul.

L'homme clé : Tout réussit à Rooney en ce moment. Excellent dans son rôle de n°10 derrière l'attaquant de pointe qu'était Javier Hernandez ce soir, il a dicté le jeu sans presque jamais verser une goutte de sueur et les visiteurs lui ont laissé trop d'espaces en début de partie. Seule surprise de la soirée, le fait que Wayne n'ait pas inscrit son nom au tableau d'affichage. Ce n'est pas faute d'avoir essayé pourtant.

En filigrane : Moyes avait apporté quatre changements à l'équipe qui avait concédé le nul face à Southampton, tous au milieu de terrain et en attaque. Cela a porté ses fruits puisqu'Antonio Valencia, Shinji Kagawa et Hernandez ont apporté fraîcheur et fluidité tandis que Rooney s'est à nouveau montré excellent et Ryan Giggs a apporté son expérience.

En face : Sociedad a forcément été surpris par le but inscrit en tout début de match et a mis du temps à s'en remettre. Trente minutes s'étaient écoulées avant que les Basques ne se procurent leur première occasion : Haris Seferovic envoyait une frappe qui allait brûler les gants de David De Gea. Puis Antonio Griezmann touchait le montant d'un magnifique coup franc juste avant la pause. Cependant, avec zéro point en trois journées en phase de groupes, les garçons de Jagoba Arrasate ont fort à faire.

L'action du match : Peu après le but, dans les 10 premières minutes, la sublime passe de Giggs permettait à Kagawa de s'échapper sur le flanc gauche. Mais le centre en première intention du Japonais passait de peu devant Hernandez, qui semble quand même avoir été gêné par un adversaire au moment de tenter de toucher le ballon.

En tribune : Avant la rencontre, tout le monde ne parlait que de la nouvelle section "chants" du virage sud-est du stade. Ce fut un succès retentissant puisque les supporters de Manchester n'ont cessé de chanter pendant les 90 minutes de jeu. Ils n'ont en tout cas pas eu à rougir face aux 6 000 supporters adverses qui ont eu aussi contribué à créer une magnifique ambiance à Old Trafford.
Source(s) : Manutd.com