Report : United 4 Aston Villa 1

1150 fois


United a d'abord douté avant de s'envoler face à Aston Villa, largement battu 4-1 à Old Trafford.

Après une entame plutôt maîtrisée, les Red Devils concédaient l'ouverture du score sur la première incursion des Villains. Suite à une faute de Rafael aux abords de la surface, Westwood enroulait magnifiquement son coup franc, que De Gea ne pouvait qu'accompagner dans sa lucarne (13e).

Sonnés, les Mancuniens réagissaient néanmoins rapidement et égalisaient par l'intermédiaire de l'inévitable Wayne Rooney qui, totalement démarqué au point de penalty, avait tout loisir d'ajuster sa tête sur un centre parfaitement dosé de Shinji Kagawa, ajoutant un onzième but en carrière à Aston Villa, sa victime préférée (20e).

Galvanisés, les Red Devils reprenaient leur domination et se créaient quelques situations dangereuses par Nemanja Vidic ou Rooney. Mais, malgré la vitesse d'Ashley Young et la vista de Juan Mata, United se cassait les dents sur la défense des hommes de Birmingham. Enfin, jusqu'à la 44e minute, où Mata, bien lancé par Kagawa, se jouait dans la surface de Bacuna, qui n'avait d'autre choix que de le faucher. Rooney transformait la sentence et United virait en tête à la pause.

Dès la reprise, la défense rouge oubliait complètement Christian Benteke au second poteau (49e), mais l'attaquant belge tergiversait et était repris in extremis par Michael Carrick, entré à la pause à la place de Rafael. Puis le même Benteke était à la réception d'un centre d'Albrighton, mais sa tête passait juste au-dessus (52e).

Plutôt en difficulté, United doublait néanmoins son avance grâce au premier but de Mata sous ses nouvelles couleurs, l'Espagnol profitant d'un cafouillage dans la surface pour inscrire le troisième but des siens.

Les Red Devils se procuraient encore quelques occasions par Adnan Januzaj, entré en jeu, et par l'intenable Rooney, Mais il fallait attendre la dernière minute pour voir l'entrant Javier Hernandez alourdir le score sur un déboulé de Januzaj.

L'analyse : les Villains punis

Le match - United s'est vu mal embarqué après l'ouverture du score d'Aston Villa sur coup franc direct sur sa première opportunité, mais le doublé de Wayne Rooney, puis les buts en seconde période de Juan Mata et Javier Hernandez, ont assuré un succès probant. Les Red Devils se sont montrés impitoyables face au but et ont évolué avec plus de confiance que lors du derby perdu contre Manchester City. Bon à prendre avant d'accueillir le Bayern de Munich, mardi en Champions League.

Les buts - Rafael a fait faute sur Gabriel Agbonlahor suite à une perte de balle d'Ashley Young et Ashley Westwood a trompé David De Gea sur le coup franc, le portier espagnol ayant touché le ballon. Les Red Devils ont répliqué par une tête "facile" de Rooney, sur un centre parfait de Kagawa. Rooney a donné l'avantage aux siens juste avant le repos sur penalty, Juan Mata ayant été fauché par Leandro Bacuna dans la surface suite à un nouveau service de Kagawa. Mata a tué le match en inscrivant son premier but en rouge à la 57e minute, au terme d'un cafouillage dans la surface. Entré en jeu, Adnan Januzaj a constitué une menace constante et son centre depuis l'aile gauche a permis à un autre entrant, Javier Hernandez, d'enfoncer le clou à la dernière minute.

Le joueur - Rooney a magnifiquement mené l'attaque, bien épaulé par Mata et Kagawa, à la vista appréciable. David Moyes a choisi de faire souffler Rooney et Kagawa en fin de partie, offrant à Mata la chance de marquer son premier but sous ses nouvelles couleurs.

En filigrane - On pouvait penser que les Red Devils avaient déjà la tête au choc de mardi en Champions League contre le Bayern Munich, et la titularisation d'Alex Büttner allait d'ailleurs dans ce sens, Patrice Évra étant suspendu pour le quart aller. Malgré les rumeurs et les annonces diverses, le public a chaleureusement accueilli les joueurs et le manager, puis les Red Devils ont pris les choses en main sur le terrain.

En face - Villa a pourtant réussi la meilleure entame. Mais les joueurs de Birmingham ont par la suite craqué devant les actions fluides de United. Cependant, avec un Christian Benteke plus inspiré en attaque, ils auraient pu espérer un meilleur résultat, et il faut reconnaître que le quatrième but de Chicharito conclut le match sur un écart sévère pour les Villains.

L'action - L'égalisation de United résume parfaitement l'impact créatif qu'on attend de la part de Mata et Kagawa. Rafael a profité d'une glissade d'Agbonlahor pour servir Mata, lequel a décalé Kagawa sur l'aile gauche. L'international japonais a repiqué dans l'axe avant d'adresser un centre dosé parfait pour Rooney, totalement démarqué, qui n'a même pas eu à sauter pour ajuster sa tête victorieuse.

En tribune - Pour une fois, Moyes est sorti du tunnel avant ses joueurs, recevant une ovation qui lui a certainement fait chaud au coeur. L'ouverture du score devant la tribune Stretford End a refroidi l'ambiance, mais l'égalisation rapide de Rooney a relancé la machine. Le premier but de Mata pour United a lui aussi été fêté comme il se doit, et les supporters sont rentrés chez eux heureux après la prestation de leurs protégés.
Source(s) : Manutd.com