Report: United 3-1 Leicester

1944 fois


Manchester United s’est imposé 3-1 face à Leicester City, grâce à trois buts inscrits en première période, respectivement par Robin van Persie, Radamel Falcao et Wes Morgan contre son camp.

Les hommes de Louis van Gaal ont été moins dominants en seconde période, et la réduction du score de Marcin Wasilewski à 10 minutes du terme a redonné espoir aux visiteurs, qui avaient signé un improbable retournement de situation à domicile pour l’emporter 5-3. Un scénario qui ne se reproduirait pas aujourd’hui.

Dès l’entame, Angel Di Maria signalait les intentions des Red Devils, avec un duel musclé dès la première minute face à Mark Schwarzer, le gardien de 42 ans des Foxes. Régulièrement impliqué dans la construction de United, il apparaissait très en jambes.

L’Argentin subtilisait le ballon à Jeffrey Schlupp le long de la ligne de touche, mais son centre s’envolait. C’était ensuite au tour de Van Persie de s’illustrer, en reprenant un centre de Luke Shaw. Maladroit sur cette tentative, le Néerlandais allait ajuster la mire.

Daley Blind profitait d’une hésitation de Leicester dans le rond central pour s’emparer du ballon et propulser Robin dans l’espace, avant de réussir une demi-volée au ras du sol de toute beauté qui ne laissait aucune chance à Schwarzer. Quatre minutes plus tard, United doublait la marque. Van Persie servait sur l’aile Di Maria, qui forçait le gardien à la parade. Mais Falcao avait suivi et il surgissait pour devancer Ritchie De Laet et Wasilewski d’un tacle glissé qui faisait trembler les filets.

Dominateurs, les Red Devils allaient même rejoindre les vestiaires avec trois buts d’avance. Un corner de Wayne Rooney était prolongé de la tête par Blind, et Morgan ne pouvait s’empêcher de battre son propre gardien de la tête.

Au retour des vestiaires, Leicester faisant entrer Esteban Cambiasso pour changer le cours du match. Cela manquait de se produire sur un retourné acrobatique très ambitieux de Andrej Kramaric, avant que Leonardo Ulloa ne se jette dans la surface, dans un effort désespéré d’obtenir un penalty sur une intervention régulière de Marcos Rojo.

De l’autre côté du terrain, Schwarzer n’était pas vraiment mis à contribution, voyant Rooney manquer une occasion en or de tirer, puis Adnan Januzaj manquer le cadre. Son homologue mancunéen brillait ensuite sur une intervention à la limite de sa surface : Phil Jones n’ayant pas assez appuyé sa passe, David Nugent passait près d’en profiter, avant de perdre son duel face au portier espagnol.

Ce dernier devait toutefois s’incliner à la 80e minute : Cambiasso servait Marc Albrighton, qui déposait le ballon sur la tête de Wasilewski, plus précis que ses adversaires au second poteau. Leicester semblait alors y croire, mais Albrighton manquait le cadre.

Di Maria aurait pu clôturer les débats une fois pour toute en fin de rencontre, mais après avoir réussi un superbe contrôle sur la passe lobée en profondeur de Rooney, il manquait le cadre. Les dernières secondes s’écoulaient sans éclat et les Red Devils remontaient à la troisième place du classement.

Source(s) : Manutd.com