Report : Everton 0 United 3

2179 fois


 

Manchester United a renoué avec la victoire en s’imposant pour la première fois à Goodison Park depuis 2011, grâce à des buts signés Morgan Schneiderlin, Ander Herrera et Wayne Rooney.

 

Retour parfait à la Barclays Premier League pour les Red Devils, suite à la trêve internationale et à la défaite 3-0 subie à Arsenal pour leur dernière sortie. Ce résultat permet également de maintenir la pression sur le leader du championnat, Manchester City, qui s’est imposé dans le même temps 4-1 contre Bournemouth à l’Etihad Stadium.

Le match de samedi était teinté d’émotion, suite à l’annonce du décès de Howard Kendall, ancien joueur et manager d’Everton, à l’âge de 69 ans. Les joueurs ont marqué l’occasion en portant un brassard noir et en participant à une minute d’applaudissement avant le coup d’envoi.

Louis van Gaal avait effectué quatre changements en titularisant Phil Jones, Marcos Rojo, Schneiderlin et Herrera. L’entame poussive de United à Arsenal avait permis aux Gunners d’ouvrir la marque à la 19e minute. Cette fois-ci, Van Gaal était décidé à inverser la tendance, et il était obéi : Chris Smalling remettait de la poitrine une passe de Marcos Rojo, servant Schneiderlin qui inscrivait son premier but officiel de United, dès la 18e minute. Les Red Devils doublaient la mise quatre minutes plus tard en convertissant de la tête l’excellent centre de Rojo pour battre Tim Howard, l’ancien gardien de United.

Jones quittait brièvement ses coéquipiers à la demi-heure de jeu sur saignement, résultat d’une fin de première période plus musclée, qui voyait notamment David de Gea et Anthony Martial temporairement à terre suite à des coups reçus. Si Everton poussait pour réduire la mise juste avant la pause, sa meilleure occasion restait une frappe puissante de Ross Barkley repoussée par De Gea à la 45e minute.

 

STATISTIQUES À LA MI-TEMPS 
Possession :
Everton 44%-56% United
Tirs : Everton 5-6 United
Tis cadrés : Everton 0-4 United
Corners : Everton 3-1 United

 

Au retour des vestiaires, Jesse Lingard remplaçait Juan Mata pour disputer son deuxième match senior, après ses débuts lors de la première journée de 2014/15, où il s’était blessé au genou. Le joueur de 22 ans formé au club s’illustrait rapidement en défense, alors qu’Everton augmentait la pression sur les buts mancunéens, à l’instar de cette frappe de Romelu Lukaku magnifiquement déviée du pied gauche par De Gea.

United tenait bon et alourdissait le score à l’heure de jeu, lorsqu’une passe maladroite de Phil Jagielka était interceptée par Schneiderlin sur la ligne médiane. L’international français écartait côté droit vers Herrera, qui adressait un centre en profondeur à destination de Rooney. L’ancien d’Everton ne tremblait pas et marquait pour inscrire son 187e but en Premier League, deuxième ex aequo (avec Andy Cole) dans le classement historique.

Barkley a certainement été le meilleur joueur d’Everton aujourd’hui : le prometteur international anglais a mis De Gea à contribution à plusieurs reprises, notamment un coup franc qui frôlait la transversale de David de Gea à la 80e minute. Quelques instants plus tard, Marouane Fellaini remplaçait Herrera, recevant une belle ovation de la part de ses anciens fans. La présence du Belge dans l’entrejeu permettait à United de consolider de secteur et l’issue de cette rencontre, avec une nouvelle clean sheet et trois points en Premier League.

 

STATISTIQUES DE FIN DE MATCH
Possession :
Everton 47%-53 United
Tirs : Everton 11-10 United
Tirs cadrés : Everton 3-7 United
Corners : Everton 5-4

Source(s) : ManUtd.com