Brighton 1 Manchester United 0 : proches du néant

2043 fois


Manchester United s'incline à Brighton & Hove Albion (0-1), sans avoir jamais inquiété Mat Ryan ou ses partenaires.

Brighton & Hove Albion 1-0 Manchester United
Premier League, 37e journée
Vendredi 4 mai 2018

But : Gross (56e).

Les compos

José Mourinho fait tourner en cette fin de saison. En l'absence de Romelu Lukaku, le Portugais titularise un trident Mata - Rashford - Martial en attaque, sans doute inédit cette saison. Ander Herrera est laissé sur le banc au profit de Marouane Fellaini, buteur décisif contre Arsenal dimanche dernier. En défense, Matteo Darmian et Marcos Rojo débutent, tandis qu'Eric Bailly et Victor Lindelof sont sur la touche.

Brighton & Hove Albion : Ryan, Bruno, Duffy, Dunk, Bong, Knockaert, Stephens, Pröpper, Izquierdo, Groß, Murray. Banc : Kayal, Ulloa, Goldson, March, Schelotto, Locadia, Krul.

Manchester United : De Gea, Darmian, Smalling, Rojo, Young, Fellaini, Matic, Pogba, Mata, Rashford, Martial. Banc : Lindelöf, Bailly, Lingard, Romero, Herrera, Shaw, McTominay.

Arbitre : Craig Pawson.

Première période

Manchester United semble bien démarrer dans cette rencontre, mais le but de Marouane Fellaini consécutif à un coup franc de Marcus Rashford est logiquement invalidé pour une position de hors-jeu du Belge (4e). Les Seagulls ne sont pas en reste néanmoins. Pascal Groß voit sa frappe tendue captée en deux temps par David de Gea, en quête de sa 18e clean sheet de la saison (14e).

Ce but refusé à United sera l'arbre qui cache la forêt, tant nos joueurs offrent un spectacle affligeant au niveau qualitatif pendant la première période. Globalement, les Mancuniens dominent dans la possession, mais sont beaucoup trop imprécis dans la moitié de terrain adverse pour pouvoir inquiéter nos adversaires. Le manque d'automatismes entre des joueurs souvent relégués au rôle de remplaçants pourrait y être pour quelque chose, mais à un tel niveau, cela n'explique pas tout.

Comme souvent, le joueur qui surnage côté United n'est autre que le tout fraîchement couronné Sir Matt Busby Player of the Year, David de Gea. L'Espagnol sort d'une belle manchette sur sa droite une frappe puissante de Glenn Murray à 20 mètres qui partait bien au ras de son poteau (21e).

Continuant sur leur dynamique négative du début de rencontre, les Mancuniens font vriller José Mourinho peu avant la demi-heure de jeu, lorsque Marcus Rashford arrache la possession à Lewis Dunk dans le couloir droit et s'infiltre dans la surface par le côté. Anthony Martial, au milieu d'un vrai boulevard, attend la passe en retrait de son partenaire, mais Rashford, comme victime d'un bug, choisit de temporiser de façon inexpliquée, et les Seagulls peuvent revenir défendre (27e). Quel raté!

Le dernier quart d'heure de la première période ne sera pas plus glorieux, au point que nous sommes impatients de voir arriver la pause afin que le manager secoue sérieusement ses troupes. Pogba, Mata, Fellaini et Rashford, notamment, se rendent coupables de passes manquées de plusieurs mètres, déclenchant les moqueries d'un Falmer Stadium qui n'en demandait pas tant. 62% de possession à la pause, mais aucun tir cadré : un bien faible bilan après 45 minutes.

Mi-temps : Brighton & Hove Albion 0-0 Manchester United.

Seconde période

La deuxième mi-temps démarre sur une note virile, avec le tacle un poil trop engagé de Murray sur Fellaini qui vaudra un jaune au joueur de Brighton (47e). Sur le plan offensif, Paul Pogba offre enfin aux Red Devils leur premier tir cadré de la rencontre, tentant de surprendre Mat Ryan à l'entrée de la surface, mais sa frappe sans élan n'est pas assez appuyée et le gardien australien peut s'en saisir (49e).

Cette première bonne intention ne sera malheureusement pas suivie d'autres, et ce sont les locaux qui ouvrent finalement le score avant l'heure de jeu. Côté gauche, en deux temps, José Izquierdo prend le meilleur sur Matteo Darmian et envoie un centre tendu dans la boîte que Pascal Groß reprend de la tête. Marcos Rojo se jette pour dégager de façon acrobatique, mais la Goal Line Technology a parlé : la reprise de l'Allemand a intégralement passé la ligne de but de quelques centimètres (0-1, 56e).

Les Seagulls hurlent pour obtenir un penalty 4 minutes plus tard, lorsqu'Anthony Martial, frustré d'avoir pris un double-contact quelques secondes avant, pousse dans le dos Anthony Knockaert, menaçant côté droit dans la surface. Au ralenti, la poussette de notre joueur semble finalement très légère, l'attaquant de Brighton paraissant en avoir un peu rajouté dans sa chute (61e).

Les locaux, surmotivés par le scénario du match, continuent de pousser. Le résultat à l'heure de jeu est pour eux synonyme de maintien assuré, avant de se déplacer à Manchester City et Liverpool pour leurs deux dernières rencontres : cela permet de comprendre l'importance de ce but. Notamment, Izquierdo manque le cadre de peu suite à un corner pour les bleu et blanc (65e). De l'autre côté du pré, Juan Mata obtient un excellent coup franc à la limite de la surface mais l'expédie au-dessus du cadre de Mat Ryan (68e).

José Mourinho tente de forcer la décision avec les entrées de Luke Shaw et Jesse Lingard, qui remplacent Matteo Darmian et Marouane Fellaini. Mais nos mouvements offensifs continuent manquent d'allant face à une défense regroupée et très bien organisée. Il faut espérer un exploit individuel, comme sur cette frappe tendue de Marcus Rashford à 20 mètres bien repoussée sur sa droite par Ryan (72e). Mais difficile de compter dessus quand il est déjà difficile de se rapprocher à 30 mètres des buts adverses, et que nos joueurs les plus talentueux semblent ralentir les offensives plus qu'ils ne les accélèrent, comme Martial et Pogba sur ce contre à un petit quart d'heure du terme (78e).

Le dernier quart d'heure ressemble, comme le plus gros du match, à un long chemin de croix. On s'en voudrait presque, à ce stade, d'arracher à leur euphorie les spectateurs du Falmer Stadium. Un éclair viendra illuminer cette période morne cela dit, un une-deux superbement joué entre Lingard et Rashford, le dernier cité retrouvant son partenaire d'une belle talonnade, mais Lingard ne parvenant pas à cadrer sa frappe au point de penalty, gêné par le retour de Saltor (88e). Il faudra attendre la 89e minute pour voir un vrai temps fort mancunien, les Red Devils assiégeant alors la surface adverse pendant de longues minutes — mais beaucoup, beaucoup trop tard pour mériter quoi que ce soit.

Félicitations aux Seagulls pour leur maintien. Et espérons voir de meilleures performances sur les prochains matchs, surtout avec une finale de FA Cup dans le viseur. 

Score final : Brighton & Hove Albion 1-0 Manchester United.

A bientôt!

Pour notre prochain match, nous nous déplaçons à West Ham United le jeudi 10 mai 2018, pour le match en retard de la 31e journée de Premier League. Le coup d'envoi sera donné à 20h45, heure française. Les Hammers n'ont que trois points d'avance sur le premier non-relégable, et comme Brighton, ils vendront chèrement leur peau pour continuer à exister en Premier League la saison prochaine.

Source(s) : Image : BBC Sport