Man Utd 2 Derby County 2 : l'équipe de Championship se qualifie à Old Trafford

2713 fois


Manchester United a été éliminé à Old Trafford par Derby County, équipe de Championship, au 3e tour de la League Cup.

Manchester United 2-2 Derby County
Tirs au but : 7-8

League Cup, 3e tour
Mardi 25 septembre 2018

Manchester United : Romero (exclu 67e) - Dalot, Bailly, Jones, Young - Matic, Herrera (Fred 63e), Mata (Grant 70e) - Lingard (Fellaini 63e), Lukaku, Martial. Non utilisés : Darmian, Smalling, McTominay, Alexis.

Derby County : Carson - Forsyth, Bryson, Tomori, Keogh - Wilson, Mount, Johnson - Bennett (Jozefzoon 77e), Nugent (Marriott 79e), Bogle. Banc : Roos, Wisdom, Waghorn, Huddlestone, Malone.

Buts : Mata (3e), Fellaini (90e+5) pour Manchester United; Wilson (59e), Marriott (85e) pour Derby County.

Avant-match

Ce ne sont pas moins de neuf changements qui ont été opérés par José Mourinho, par rapport à l'équipe qui a concédé le nul le week-end passé face à Wolverhampton à Old Trafford (1-1). Seuls Romelu Lukaku et Jesse Lingard enchaînent les deux rencontres, séparées de tout juste trois jours.

Pour le reste, c'est l'occasion pour certains joueurs peu utilisés de réapparaître, tels que Romero, Bailly, Jones, Young et Herrera. D'autres comme Dalot et Martial, prétendants à une place de titulaire dans le groupe de l'entraîneur portugais, doivent utiliser cette chance de briller. Pas de Paul Pogba, qui se serait rendu publiquement coupable hier d'un avis un peu trop tranché sur les choix tactiques de son entraîneur, pas même sur le banc. Mais impossible de crier à la guerre interne, quand d'autres performeurs tels que Luke Shaw se voient également sortis du groupe.

Pour Derby County en revanche, Frank Lampard a aligné la même sélection qu'en Championship contre Brentford (victoire 3-1 des Rams). A noter la présence dans l'équipe de l'excellent Mason Mount, auteur de 12 buts et 7 passes décisives sur les 18 derniers matchs de Derby.

Première période

Les Red Devils partirent immédiatement à l'assaut de la défense adverse, et aurait pu se voir créditer d'un but d'avance dès la 2e minute, lorsque le très bon centre de Jesse Lingard depuis la gauche fut repris de la tête par Romelu Lukaku. Scott Carson s'imposa cependant assez facilement.

Il ne put en revanche rien une minute plus tard, sur un très bon mouvement offensif des Red Devils qui amena le premier but. Anthony Martial, sur l'aile gauche, percuta dans son style caractéristique avant de chercher Lukaku dans l'axe aux seize mètres. Le Belge, intelligemment, laissa passer pour Lingard dans son dos, qui dévia à son tour pour Juan Mata, créant un décalage sur la droite, fatal pour les Rams. L'Espagnol, ouvrant parfaitement son pied, ne laissa aucune chance à Carson en concluant dans le petit filet opposé (1-0, 3e).

Loin de se laisser abattre, les visiteurs tâchaient de tirer le maximum de leurs occasions, et auraient pu égaliser à la 8e minute quand Mason Bennett fut trouvé dans le dos de la défense, légèrement excentré à droite. Sergio Romero fit preuve de vivacité pour plonger dans les pieds de son vis-à-vis et l'empêcher, en deux temps, de concrétiser. Sur le contre, Juan Mata se présenta lui aussi seul face au gardien adverse, mais ne put tromper Carson sur sa frappe, frappant droit sur l'ex-Scouser.

Sans doute désireux de faire le break, les Mancuniens enchaînèrent les occasions de but, sans parvenir à concrétiser, face à des Rams en difficulté. La plus flagrante opportunité est sans aucun doute à mettre au crédit de Romelu Lukaku, qui se débarrassa bien de Keogh tout en puissance, mais ne parvint pas à cadrer sa frappe ensuite face à Carson, gêné par le très bon retour de Bryson (15e). Le Belge fut ensuite trouvé par Martial aux six mètres, mais le centre du Français, un peu haut dans le ciel de Manchester, ne permit pas à notre numéro 9 de conclure dans de bonnes conditions (25e).

Dans un Old Trafford sonnant un peu creux, les Mancuniens ne parvenaient finalement pas à faire déjouer leurs adversaires. Ils s'exposaient à un retour possible de ces derniers, surtout que les erreurs techniques (passes directement en touche de Dalot, Lingard et Lukaku) et les pertes de balles dans des emplacements peu enviables de la pelouse (Matic, puis Herrera, chaque fois victimes d'une faute cela dit) commençaient à s'accumuler, dans une première période à la possession dominée par Derby County (54% après 40 minutes de jeu, un meilleur taux de réussite dans les passes pour Derby, et plus de passes réalisées dans le dernier tiers adverse).

C'est sur ce score inchangé depuis 42 minutes que les deux formations rentrèrent au vestiaire. Les Rams n'avaient pas démérité, tandis que les Red Devils n'avaient que peu mérité. Au final, ce sont les joueurs de l'échelon supérieur qui s'en tirent le mieux.

Mi-temps : Manchester United 1-0 Derby County.

Seconde période

Avec les mêmes 22 acteurs, la seconde mi-temps aurait pu démarrer de manière comique (ou dramatique, c'est selon). Un dégagement anodin de Romero fut contré par David Nugent et aurait pu terminer n'importe où... mais ce fut heureusement sans conséquence pour le portier argentin et ses coéquipiers (47e).

Les Rams furent à deux doigts – littéralement – d'égaliser cinq minutes plus tard. Trouvé plein axe dans la surface, Nugent remit le cuir derrière lui à Harry Wilson, bien seul dans la zone décisive et légèrement décalé à gauche. Le Gallois eut tout le temps de contrôler avant d'ajuster sa frappe du gauche, mais Sergio Romero avait bien bouché l'angle et sauva son équipe (52e). Les Red Devils accusaient le coup de façon inquiétante et se heurtaient désormais à des vagues blanches, poussées par leurs supporters en tribunes.

Les visiteurs furent logiquement récompensés de leurs efforts sur un magnifique but de ce même Wilson juste avant l'heure de jeu. Sur un coup franc à 25 mètres, l'ailier des Rams expédia une frappe superbe dans la lucarne opposée d'un Romero cloué au sol (1-1, 60e). Tout était donc à refaire pour United, repris au score pour la deuxième fois en trois jours après le nul face aux Wolves samedi dernier.

Pour ce faire, José Mourinho envoya du sang neuf sur la pelouse, lançant Fellaini et Fred à la place de Lingard et Herrera (63e). Dans la foulée, Anthony Martial profita d'une bonne montée de Young pour prendre sa chance dans la surface, sans réussir à cadrer (64e).

Plutôt que de s'arranger, la situation allait prendre un tournant clairement pas en notre faveur à la 67e minute, lorsque Sergio Romero fut renvoyé au vestiaire directement, et logiquement, lorsqu'il sortit au devant de Wilson lancé dans la profondeur par Nugent et entreprit de stopper le ballon de la main, bien qu'étant trois mètres à l'extérieur de sa surface ! Le troisième remplacement fut donc l'entrée de Lee Grant et la sortie de Juan Mata, sacrifié pour l'occasion. Mais que dire de cette erreur de notre gardien, pas aidé il est vrai par sa défense en cette occasion.

Tout ne tenait plus qu'à un fil désormais, entre rédemption et débandade. A vingt minutes du terme, Romelu Lukaku manqua de peu de nous redonner l'avantage, voyant sa frappe s'écraser contre le poteau de Scott Carson après un une-deux avec Anthony Martial (72e). De l'autre côté, Lee Grant dut s'employer pour repousser une tête du nouvel entrant Jozefzoon au prix d'une très belle détente (77e). A onze contre dix, nos adversaires paraissaient pouvoir nous asséner le coup de grâce à tout moment, tandis que nous paraissions avoir bien du mal à nous montrer réellement dangereux... 

Et le coup de grâce ne tarda pas. A la 85e minute, Lee Grant réalisa un nouveau bon arrêt sur la frappe de Mason Mount à l'entrée de la surface, mais fut complètement abandonné par sa défense lorsque Jack Marriott, le seul joueur à avoir suivi, vint le crucifier de la tête aux six mètres à la retombée du ballon (1-2, 84e). Qui aurait cru que loin de nous rassurer, cette compétition qui nous oppose à une équipe de Championship venait en fait nous achever?

Bien seul à tenter quoi que ce soit d'intéressant, Anthony Martial eut une ultime occasion de briller, mais ne parvint pas à cadrer sa frappe du gauche à l'entrée de la surface. Dans un Théâtre des Rêves où l'on n'entendait désormais plus que les supporters adverses, les six minutes de temps additionnel, bien généreuses au vu du déroulement du match, allaient-elles suffire?

Face à des Rams méritants, en tout cas bien plus que nous, il fallut s'en remettre à la tignasse de Marouane Fellaini pour forcer la décision. A la 95ème minute, le Belge, déjà à la récupération du ballon, fut à la réception du centre de Diogo Dalot pour venir glacer les espoirs d'exploit de nos adversaires du jour, catapultant de la tête le ballon dans la lucarne de Scott Carson (2-2, 95e). Quel scénario cruel pour Derby County, héroïque jusque-là! Et à ce stade de la rencontre, ce sont les tirs au but qui allaient mettre tout le monde d'accord, face à Stretford End.

Avec Derby tirant en premier, il faut admettre que les cinq tireurs de chaque équipe ont tous très bien frappé leur tentative. A se demander comment on a pu voir des séances aussi horribles en Coupe du Monde, avec les meilleures sélections de la planète. 5-5 après le premier round. Et à la mort subite, c'est United qui craqua en premier. Huitième tireur de son équipe, pas forcément habitué de l'exercice, Phil Jones frappa mollement et Carson, parti du bon côté, put s'imposer.

Fin de parcours pour Manchester United en League Cup donc. Après avoir enchaîné trois victoires à l'extérieur, les Mancuniens continuent avec deux nuls à domicile, dont une élimination face à une équipe de Championship. Espérons que le futur ne puisse qu'être meilleur.

Fin du temps réglementaire: Manchester United 2-2 Derby County.

Score des tirs au but : Manchester United 7-8 Derby County.

Les tireurs :

  • Mason Mount 1-0 ✔️
  • Romelu Lukaku 1-1 ✔️
  • Florian Jozefzoon 2-1 ✔️
  • Ashley Young 2-2 ✔️
  • Harry Wilson 3-2 ✔️
  • Marouane Fellaini 3-3 ✔️
  • Jack Marriott 4-3 ✔️
  • Fred 4-4 ✔️
  • Bradley Johnson 5-4 ✔️
  • Anthony Martial 5-5 ✔️
  • Craig Bryson 6-5 ✔️
  • Diogo Dalot 6-6 ✔️
  • Craig Forsyth 7-6 ✔️
  • Nemanja Matic 7-7 ✔️
  • Richard Keogh 8-7 ✔️
  • Phil Jones 8-7 ✖️

A bientôt!

Manchester United se déplace à West Ham samedi 29 septembre pour la 7ème journée de Premier League. Le coup d'envoi aura lieu à 13h30, heure française.