Menés 0-2 à la pause d'un match dans lequel ils paraissaient très mal engagés, les Red Devils ont su réagir et décrocher la victoire à la dernière minute face aux Magpies, ce samedi 6 octobre.

Manchester United 3-2 Newcastle United
Premier League, 8e journée
Samedi 6 octobre 2018

Manchester United : De Gea - Young, Bailly (Mata 19e), Smalling, Shaw - McTominay (Fellaini 45e), Matic, Pogba - Rashford (Alexis 67e), Lukaku, Martial. Non utilisés : Lindelöf, Pereira, Fred, Romero.

Newcastle United : Dubravka - Yedlin, Lascelles, Fernandez, Manquillo - Ritchie, Shelvey, Diamé, Kenedy (Murphy 68e) - Ayoze Perez (Joselu 88e), Muto (Atsu 78e).

Buts : Mata (70e), Martial (76e), Alexis (90e) pour Man Utd; Kenedy (7e), Muto (10e) pour Newcastle.

Sorti du banc, Alexis Sanchez a inscrit le but de la victoire d'un coup de tête à la 90e minute, donnant ainsi aux siens une victoire qui paraissait improbable 45 minutes plus tôt, et déclenchant la folie dans les tribunes d'Old Trafford.

L'avant-match avait été dominé par des rumeurs au sujet du futur de José Mourinho, le club insistant sur le soutient qu'ils apportaient au manager, tandis que la presse annonçant que le Portugais serait viré au terme du match.

Première période

Les supporters massés dans le stade accueillirent quant à eux positivement l'entraîneur avant la rencontre, mais cette humeur fut rapidement remise en question au bout de quelques minutes de jeu, Newcastle United prenant l'avantage lorsque Kenedy se débarrassa facilement de la défense centrale mancunienne et d'Ashley Young en position de dernier défenseur, pour expédier le ballon dans le petit filet opposé de David de Gea (0-1, 7e).

Deux minutes plus tard, et voici que les visiteurs doublaient leur avance. Disposant de trop d'espace au point de penalty, Muto avait tout le loisir de se retourner avant de frapper violemment au ras du sol, ne laissant aucune chance à notre gardien (0-2, 10e). "You're getting sacked in the morning" ("Tu seras viré demain matin") devenait le champ à la mode dans les travées côté visiteur.

Le coach ne tergiversa pas. Après seulement 19 minutes, il envoya Eric Bailly sous la douche pour le remplacer par Juan Mata, dans une volonté de renverser la vapeur. Mais ses joueurs ne l'aidaient pas énormément dans cette tâche, Marcus Rashford voyant sa tête quasiment à bout portant louper le cadre sur un excellent centre de Romelu Lukaku.

Pire, Newcastle aurait même pu prendre trois buts d'écart avant la pause. De Gea sortit d'abord de son chapeau un arrêt quasiment miraculeux sur une tête à bout portant de Muto. Quelques minutes plus tard, c'est l'arbitre de la rencontre Anthony Taylor qui nous sauva la mise en oubliant de siffler pour les visiteurs un penalty qui n'aurait pas été scandaleux, suite à une main de Young dans notre surface.

Semblant apathiques, désorganisés, avec une défense centrale Smalling - McTominay pas rassurante, les Red Devils ne donnaient à ce moment-là pas l'image d'une équipe capable de quoi que ce soit dans cette rencontre. Avec une cinquième rencontre consécutive sans victoire, le futur de José Mourinho à Manchester semblait alors bien terne.

Mi-temps : Manchester United 0-2 Newcastle United.

Seconde période

Les Mancuniens, rentrés sous les sifflets à la pause, allaient devoir montrer un autre visage. Ce serait sans Scott McTominay, sorti au profit de Marouane Fellaini à la mi-temps. A la plus grande stupéfaction des observateurs, la défense à 3 était désormais composée de Chris Smalling, Nemanja Matic et Paul Pogba...

Ce sont cependant ces deux derniers qui furent les plus prompts à se mettre en évidence. Pogba, à l'origine de la plupart des situations intéressantes nous concernant, vit sa frappe déviée difficilement repoussée par Dubravka. Au rebond, Matic, à 6 mètres des buts grands ouverts, trouva le moyen d'expédier sa frappe du gauche au-dessus!

Ce fut finalement sans conséquence pour United. Le premier remplaçant à être entré en jeu en la personne de Juan Mata réduisit la marque à 20 minutes du terme d'un superbe coup franc au ras du poteau de Dubravka (1-2, 70e). Les allégations de trahison de la part des joueurs à l'encontre de leur entraîneur en prenaient un coup, et ce n'était pas terminé. Marouane Fellaini et Chris Smalling eurent deux belles occasions d'égaliser, mais à chque fois, le gardien slovaque s'imposa en patron.

Il ne put rien faire sur un des meilleurs mouvements du match, franco-français qui plus est. Anthony Martial sollicita un une-deux avec Paul Pogba, lequel fixa deux joueurs sur sa remise en talonnade. Notre numéro 11 enchaîna une touche de balle avec une frappe sèche au premier poteau, hors de portée de Dubravka (2-2, 76e).

Pas loin de craquer une nouvelle fois sur une tête de Mo Diamé repoussée sur la ligne par Lukaku, c'est finalement Manchester United qui eut le dernier mot. Largement critiqué pour ses performances depuis son arrivée au club en janvier, c'est un autre mal-aimé, Alexis Sanchez, qui administra la sentence d'une tête décroisée sur un centre d'Ashley Young (3-2, 90e).

Old Trafford pouvait exulter et ressortir les pancartes à la gloire de son entraîneur. Comme quoi, dans le football, tout va très vite...

Fin du match : Manchester United 3-2 Newcastle United.

On a aimé

Une première victoire depuis cinq matchs. Waouh!

L'engouement d'Old Trafford, pour changer.

La rentrée de Juan Mata, un joueur qui déçoit rarement et qui donne toujours tout ce qu'il a.

Martial et Alexis enfin décisifs, chacun leur tour.

Le match de Pogba, qui a encore perdu quelques ballons mais a créé de belles choses également.

On n'a pas aimé

La première période abjecte.

La présence en défense centrale de McTominay, puis de Matic et Pogba... pas des défenseurs donc.

Une défense très peu rassurante, que ce soit avec des défenseurs centraux ou des milieux.

Les ratés de Marcus Rashford et Nemanja Matic qui auraient pu coûter très cher.

A bientôt!

La prochaine rencontre sera une autre paire de manches pour les Mancuniens. Après deux semaines de trêve internationale, ils se déplaceront à Chelsea, samedi 20 octobre à 13h30 (heure de Paris), pour la 9e journée de championnat.