Vainqueurs à Turin grâce à deux buts dans les cinq dernières minutes, les Red Devils font une très bonne opération en vue de la qualification pour les huitièmes.

Juventus 1-2 Manchester United
UEFA Champions League, 4e journée
Mercredi 7 novembre 2018

Juventus : Szczesny - De Sciglio (Barzagli 83e), Bonucci, Chiellini, Alex Sandro - Cuadrado (Mandzukic 90e+1), Khedira (Matuidi 61e), Pjanic, Bentancur - Dybala, Ronaldo. Non utilisés : Benatia, Cancelo, Perrin, Rugani.

Manchester United : De Gea - Young, Smalling, Lindelöf, Shaw - Herrera (Mata 79e), Matic, Pogba - Lingard (Rashford 70e), Alexis (Fellaini 79e), Martial. Non utilisés : Bailly, Fred, Romero, Darmian.

Buts : Ronaldo (65e) pour la Juventus; Mata (86e), Alex Sandro csc (89e) pour Manchester United.

Après une première période vierge de buts, après l'ouverture du score de Cristiano Ronaldo après l'heure de jeu, après un début de saison loin d'être faramineux, peu auraient parié sur une victoire finale de Manchester United au Juventus Stadium. Et pourtant! Ce sont les remplaçants qui ont forcé la décision, avec l'égalisation de Juan Mata et le premier rôle de Marouane Fellaini dans le contre son camp signé Alex Sandro, dans la victoire des Red Devils en terre italienne.

Les Turinois se sont procurés peu d'occasions en première période, mais les Anglais n'ont pas fait mieux, Sczcesny passant une soirée plutôt tranquille. Comme souvent, la qualité technique n'était pas tout à fait au rendez-vous, comme en ont témoigné les centres d'Ashley Young au troisième poteau ou les passes mal ajustées qui ont permis au bloc turinois de gagner dix mètres sans forcer sur certaines de nos possessions.

Sans être ridicules, nous nous montrions ainsi incapables de faire passer le moindre danger sur la cage de notre adversaire, en tout cas pas de façon suffisamment récurrente pour être dangereux.

Sans vraiment prendre la peine d'accélérer après le repos, les locaux s'en sont remis à leurs joueurs offensifs talentueux pour faire la différence. Paulo Dybala aurait pu ouvrir le score à la 50e minute, mais sa frappe enroulée du gauche rebondit sur le dessus de la transversale d'un De Gea de marbre.

Quinze minutes plus tard, Cristiano Ronaldo fut plus en réussite au moment de conclure : sur un délice de passe de Bonucci au-dessus de la défense, avec le cuir arrivant dans son dos, il ajusta une magnifique volée entre le gardien espagnol et son premier poteau pour donner l'avantage aux siens (1-0 Juve, 65e). Pensez à la reprise de Van Persie contre Aston Villa en 2013, mais en moins belle, évidemment.

La Juve appuyait plus fort en cette fin de rencontre et multipliait les occasions. Mais la maladresse de Cuadrado, ou le manque de réussite de Pjanic sur cette frappe de loin dans le dernier quart d'heure, leur coûta la victoire.

Car en face, alors que l'on voyait mal comment United allait revenir au score face à ce rouleau compresseur, les buts salvateurs vinrent de l'entrée des remplaçants lancés par José Mourinho.

Entré sept minutes plus tôt, Juan Mata se chargea d'abord à la 86e d'un coup franc obtenu par Paul Pogba à 20 mètres plein axe. L'Espagnol caressa le ballon avec l'adresse qu'on lui connaît, pour aller le déposer délicatement dans la lucarne d'un Szczesny battu (1-1, 86e).

Trois minutes plus tard, nouveau coup franc, lointain et excentré cette fois, frappé par Ashley Young. Cette fois, c'est Marouane Fellaini, entré en même temps que Mata, qui sema le chaos dans la défense adverse. Au point que dans un bordel monstre, Alex Sandro détourna finalement le cuir dans ses propres filets (2-1 United, 89e).

Marcus Rashford aurait même pu (dû?) corser l'addition dans les arrêts de jeu, sur un contre express mené avec Anthony Martial. Parfaitement décalé par le Français, seul face à Szczesny, notre jeune attaquant vit sa tentative déviée par le pied du gardien polonais venu à sa rencontre (93e). Cela serait heureusement sans conséquence pour Manchester United, qui pouvait célébrer sa victoire dans la foulée, avec dans le rôle principal José Mourinho qui pouvait tancer le public adverse en souvenir de son passage à l'Internazionale. Peut-être pas malin le José, mais ce soir, avec ses remplacements, on peut dire qu'il a fait le boulot.

Une très bonne idée que de prendre les trois points ce soir, car Valencia, vainqueur 3-1 contre les BSC Young Boys, revenait autrement à égalité avec nous. En amont de notre déplacement en Espagne pour l'ultime journée de cette phase de poules, ce n'était pas une bonne nouvelle. Italiens et Espagnols s'affronteront dans trois semaines pendant que nous recevrons les Suisses : l'occasion, espérons-le, de valider notre ticket pour les huitièmes avant ce voyage périlleux.

Le classement du groupe H :
https://www.manchesterdevils.com/resultats/classement/34/uefa-champions-league-2018-2019

A bientôt!

Pour le prochain match, Manchester United se déplace à l'Etihad Stadium affronter les Citizens, un second choc cette semaine. Le coup d'envoi est prévu à 17h30 (heure de Paris).