Report : Manchester United 2-2 Aston Villa

484 fois


Manchester United a été une nouvelle fois incapable de s'imposer alors que nous menions au score, cette fois face à Aston Villa à Old Trafford (2-1).

Voir la feuille de match - Noter les Red Devils - Echanger sur notre forum

Ole Solskjaer alignait le même onze qu'à Sheffield le week-end dernier, à l'exception de Phil Jones, remplacé par Juan Mata dans l'entrejeu. Cela signifiait donc un passage en 4-2-3-1, un schéma plus classique pour le Norvégien. A noter la titularisation de Williams à gauche, Young et Shaw s'asseyant sur le banc. Côté Villa, Dean Smith reprenait le même onze vainqueur de Newcastle 2-0 lundi soir.

Loin de nous rassurer, les Red Devils semblaient prendre la même direction qu'à Bramall Lane (nul 3-3). Dépassés par les ambitions des joueurs de Villa, les Mancuniens pêchaient, à l'image de Maguire qui prenait un jaune mérité dès la 7e minute, et il ne fallut que 4 minutes de plus à Jack Grealish pour trouver la lucarne opposée de David de Gea d'une frappe enroulée géniale depuis le coin de la surface (0-1, 11'). Comme à leur habitude, les Mancuniens semblèrent anesthésiés, incapables de réagir. Les joueurs de Villa, de leur côté, tâchaient de faire au mieux avec leurs capacités et de trouver aussi souvent que possible le trident Grealish - El Ghazi (puis Trézéguet après la sortie sur blessure du Néerlandais à la 18e) - Wesley, tandis que Rashford, James et surtout Martial restaient sous-alimentés.

La première frappe cadrée, et quasiment la première tout court, pour les locaux viendrait à la 22e minute, sur une frappe de Martial dans un angle fermé après une bonne remontée de balle de Fred, sans problème pour Heaton. Mais c'était l'arbre qui cachait la forêt, tant nos latéraux et milieux paraissaient dépassés par leurs alter egos, incapables de créer la différence et souvent en retard sur les phases offensives adverses. Juste avant la demi-heure de jeu, Aston Villa ajouta même un second but par Trézéguet, finalement refusé pour hors-jeu (29').

Comme à Sheffield, United allait revenir de nulle part dans la partie. Un bon pressing de nos joueurs offensifs permit à Rashford d'hériter par miracle du ballon dans la surface de Tom Heaton, excentré à droite, avec la défense adverse hors de position : cependant, l'Anglais croqua inexplicablement avec un contrôle trop long et permit à notre ancien gardien de sortir dans ses pieds (41'). Le corner qui suivit serait celui de l'égalisation, le même Rashford frappant le poteau de la tête après l'excellent centre de Pereira, Heaton ne pouvant que contrer le ballon dans son propre but alors que le cuir en ressortait (1-1, 42') pour se voir attribuer l'honneur du contre son camp.

Man United repartait sur de meilleures intentions en seconde période, face à une équipe visiteuse qui peinait à mettre le pied sur le ballon. Une domination récompensée par un but de Victor Lindelöf sur corner (le second de la rencontre, décidément), après un centre dévié de Fred depuis la droite peu après l'heure de jeu (2-1, 64'), alors que Martial (57') et Wan-Bissaka (63') avaient buté précédemment sur Heaton.

Le problème, c'est que comme à Bramall Lane, United n'a pas été capable de garder cette avance. 2 minutes plus tard, suite à un corner pour les Villains, l'alignement douteux de la défense mancunienne, et en particulier du jeune Brandon Williams, permit à Targett de servir sur un plateau Tyrone Mings, seul face à De Gea et bien décidé à ne pas laisser passer cette offrande (2-2, 66'). Un but refusé dans un premier temps par Craig Pawson, mais logiquement accordé ensuite après consultation du VAR.

Avec quasiment 30 minutes pour reconstruire leur avance, les Red Devils n'en profiteraient pourtant pas. Brouillons dans leurs offensives, et encore friables défensivement, ils laissent donc filer deux nouveaux points, cette fois à domicile et face à une équipe plus mal classée. Ce ne sont pas les demi-occasions de Martial et Fred dans le dernier quart d'heure, ou les entrées de Lingard et Greenwood, qui allaient faire basculer cette partie en notre faveur. Nous voici donc neuvièmes à huit points de la quatrième place, incapables de capitaliser sur la défaite de Chelsea hier. En gros, à notre place.

Prochain match

Manchester United recevra Tottenham mercredi 4 décembre, coup d'envoi à 20h30 CET. Ce sera le grand retour de José Mourinho à Old Trafford.