Super League : retour sur la semaine qui a fait trembler Manchester

Compétitions

Une semaine après l'annonce de la Super League, petit récapitulatif de ce qui s'est passé, avec un focus, forcément, sur Manchester United.

Dimanche 18 avril, 14:00

Le Times est le premier media à évoquer un accord entre douze clubs pour lancer un projet de Super League européenne, déclenchant ainsi la fureur de l'UEFA. Les premiers détails commencent à émerger : les deux groupes de dix équipes suivis d'une phase à élimination directe, mais surtout le fait que ces douze équipes, plus trois autres à déterminer n'auraient jamais à céder leur place dans la compétition, quels que soient leurs résultats.

Dimanche 18 avril, 17:00

Toutes les fédérations de football en Europe, en tout cas celles concernées par une potentielle sécession, se placent vent debout contre le projet. Cela inclut bien évidemment l'UEFA. Celle-ci annonce qu'elle utilisera "toutes les mesures possibles" pour arrêter ce "projet cynique". Les politiciens comme Boris Johnson, premier ministre britannique, commencent à s'en mêler. Gary Neville se lâche sur le plateau de Sky Sports. Rio Ferdinand lui emboîtera le pas quelques heures plus tard chez BT Sport.

Lundi 19 avril, 00:00

Le communiqué officiel de la Super League est lâché. AC Milan, Arsenal, Atletico, Barcelone, Chelsea, Inter, Juve, Liverpool, Manchester City, Manchester United, Real Madrid, Tottenham : les "douze salopards" mettent leur plan à exécution, avec l'objectif de commencer "dès que possible". Joel Glazer, propriétaire du club avec sa famille, est vice-président de cette nouvelle compétition. La FIFA, silencieuse jusque-là, condamne l'initiative.

Lundi 19 avril, 08:30

Sacrée gueule de bois pour bien commencer la semaine. Les présidents de l'UEFA, Aleksander Ceferin, et de la FIFA, Gianni Infantino, se placent dans le rôle des vierges effarouchées. Les membres de la Super League leur font part de démarches en cours auprès de tribunaux européens pour bloquer toute velléité d'action en justice.

Lundi 19 avril, 09:30

Cela devient sérieux. Les douze clubs engagés quittent l'Association des Clubs Européens (ECA - European Club Association). Ed Woodward, vice-président de Manchester United, quitte le conseil d'administration pour le développement stratégique du football de l'UEFA. Le point de non-retour semble atteint.

Lundi 19 avril, 12:40

Les joueurs commencent à s'exprimer sur les réseaux sociaux. Notre ancien milieu de terrain Ander Herrera est l'un des premiers. Le leitmotiv est simple : les riches ne doivent pas voler la richesse créée par les autres. L'Internationale pourrait bientôt résonner dans les stades. "C'est la luuuutte finaaaale..." La journée sera émaillée de réactions venant des quatre coins de l'Europe.

Lundi 19 avril, 20:00

Leeds United doit affronter Liverpool dans une heure. Leurs supporters, rejoints par des supporters d'autres clubs, se massent devant Elland Road pour manifester contre le projet. Un maillot scouse est brûlé pour l'occasion. Un avion survole le stade avec un message anti-Super League. Les joueurs de Leeds portent des t-shirts marqués "Earn it" (Gagne-la), en référence à la nécessité de mériter sa place en Coupe d'Europe. Ils en laissent même quelques-uns dans le vestiaire adverse au cas où ils voudraient s'insurger avec eux. Interrogé en marge de la rencontre, Jürgen Klopp confirme qu'il est contre le projet et que l'équipe n'a pas été consultée.

Mardi 20 avril, 07:00

Nouveau réveil, on espère que ce n'était qu'un vilain cauchemar. Mais non. Florentino Perez, président de la nouvelle Super League, donne une interview de légende dans laquelle il explique qu'il fait ça "pour sauver le football dans cette période critique", et que "les jeunes ne sont plus intéressés par le football".

Mardi 20 avril, 10:30

Gianni Infantino en remet une couche sur le fait que les clubs concernés ne pourrait pas avoir "un pied dedans, un pied dehors", et qu'ils devraient "vivre avec les conséquences de leur choix". Un message fort pour les clubs encore en lice en Ligue des Champions : City, Chelsea et le Real. La Coupe aux Grandes Oreilles semble se rapprocher de Paris avant même les demi-finales. Le spectre d'une élimination de Manchester United des demi-finales de l'Europa League commence à peser aussi (comme pour Arsenal).

Mardi 20 avril, 13:00

Le premier ministre britannique Boris Johnson tient une réunion avec des représentants de la FA (Football Association), de la Premier League et des groupes de supporters, dont Duncan Drasdo, président du MUST (Manchester United Supporters' Trust). Il leur réaffirme son soutien sans faille dans leurs tentatives pour avorter le projet.

Mardi 20 avril, 15:00

Une réunion des 14 clubs de Premier League pas impliqués dans le projet a lieu. Les clubs indiquent "considérer toutes les actions possibles pour empêcher le projet d'aller plus loin". Dans le même temps, Marcus Rashford lâche un tweet avec la célèbre phrase du non moins célèbre Sir Matt Busby : "Football is nothing without fans".

Mardi 20 avril, 20:00

Enorme rebondissement dans l'affaire Super League : alors que Chelsea s'échauffe pour affronter Brighton, alors que les supporters sont réunis devant Stamford Bridge pour protester et se la donnent avec Petr Cech, le seul à avoir eu le courage de sortir pour l'occasion, les premières rumeurs de retraits de certains clubs commencent à circuler, notamment Manchester City et Chelsea. Jordan Henderson, capitaine de Liverpool, publie un communiqué dans lequel il exprime le fait que "nous n'aimons pas cela [le projet de Super League, NDT] et nous ne voulons pas que cela arrive".

Mardi 20 avril, 20:30

La reporter Leah Smith rapporte que le groupe professionnel a confronté Ed Woodward pour lui demander des explications, et que Harry Maguire (1,94 m) et Luke Shaw ont été très largement impliqués dans la "révolte".

Mardi 20 avril, 21:00

Ed Woodward annonce qu'il va quitter sa place de vice-président de Manchester United à la fin de l'année 2021. Ce n'est pas encore officialisé par le club (cela le sera une heure plus tard dans un communiqué officiel). Un signe, s'il en fallait d'autres, que le projet Super League a beaucoup de plomb dans l'aile.

Mardi 20 avril, 23:45

Les six équipes de Premier League impliquées dans la Super League vont quitter l'aventure deux jours après qu'elle a "commencé". Manchester United officialise cela vers minuit.

Mercredi 21 avril, 07:45

La Super League est morte ? Pas encore. Ceferin accueille à nouveau les clubs anglais dans le giron de la fédération. Mais un communiqué de la Super League à 8:30 semble indiquer une volonté de continuer, même sans les clubs anglais.

Mercredi 21 avril, 11:00

Le président de la Juve Andrea Agnelli, considéré comme le fondateur de la Super League, semble pour sa part indiquer qu'il sera compliqué pour le projet de survivre à cet échec. Il reste cependant "convaincu de la beauté de ce projet, de la valeur que cela aurait apporté à la pyramide, de la création de la plus belle compétition du monde". 90 minutes plus tard, l'Atletico et l'Inter s'en vont aussi.

Mercredi 21 avril, 16:35

Alors que le propriétaire de Liverpool s'est excusé en vidéo dans la matinée auprès de ses supporters, Joel Glazer se fendra plusieurs heures plus tard d'un communiqué écrit, dont on ne saura jamais si c'est réellement lui qui l'a écrit ou le stagiaire du rez-de-chaussée. Morceaux choisis : "on a eu tort", "on veut se racheter", "nous sommes désolés", "c'est notre responsabilité de perpétuer les traditions et valeurs du club", "nous devons mieux communiquer avec vous", "nous vous remercions".

Jeudi 22 avril, 09:00

Un groupe de supporters mancuniens, sans doute parmi les plus radicaux, s'introduit facilement au centre d'entraînement des Red Devils à Carrington afin de faire entendre leur mécontentement. Ils bloquent l'accès aux terrains d'entraînement. Le groupe a quitté le complexe après avoir pu échanger notamment avec Solskjaer, Carrick, Fletcher et Matic. Le Daily Mail rapporte que la sécurité a été renforcée depuis.

Vendredi 23 avril, 14:00

Ole Gunnar Solskjaer, qui a été prévenu du projet sept heures avant son officialisation alors que son équipe se préparait à affronter Burnley, est enfin libre de s'exprimer. "Je n'aimais pas le concept de toute façon. Ça doit se jouer au mérite. Je veux gagner le droit de jouer en Europe.  (...) Je suis très heureux que les clubs aient admis qu'ils ont fait une erreur. C'était une mauvaise idée, de même que la façon dont cela a été annoncé."

Samedi 24 avril

Rappelons que le projet n'est pas officiellement mort. Certains clubs ne se sont pas encore désistés. Et la réforme de la Champions League à 36 clubs n'est franchement pas beaucoup mieux sur le plan purement sportif que la Super League : toujours plus de matchs pour toujours plus d'argent, et pas forcément avec plus de logique quand on voit le mic-mac inventé par l'UEFA avec leurs quatre chapeaux de neuf équipes, un calendrier qui risque d'être décidé n'importe comment (car toutes les équipes dans un chapeau ne joueront pas forcément les mêmes adversaires). Peut-être un autre combat à mener dans la foulée.

Crédit photo : Jon Super


Sur le forum


Source(s) : BBC, The Guardian, comptes Twitter Leah Smith & Chris Wheeler