Manchester United 2-4 Liverpool : pas assez bons, tout simplement

Match Reports

Après avoir mené au score, les Red Devils ont coulé face à une formation de Liverpool plus séduisante. Après la défaite face à Leicester de mardi, il est grand temps d'arriver au bout de la saison.

Jeu. 13 mai 2021 - 21:15
Premier League - 34e journée
Manchester United
2
Liverpool
4

Manchester United : Henderson, Shaw, Bailly (Matic 86'), Lindelöf, Wan-Bissaka, Fred (Greenwood 62'), Fernandes, McTominay, Pogba, Cavani, Rashford.

Liverpool FC : Alisson, Alexander-Arnold, Phillips, R. Williams, Robertson, Thiago, Fabinho, Wijnaldum (Jones 73'), Salah, Jota (Mané 73'), Firmino.

Buts : Fernandes (10' ← Wan-Bissaka), Rashford (68' ← Cavani) pour Manchester United ; Jota (34'), Firmino (45'+2, 47'), Salah (90') pour Liverpool FC.

Arbitre central : Michael Oliver. Assistants : Stuart Burt, Simon Bennett. Quatrième arbitre : Craig Pawson. VAR : Paul Tierney. Assistant au VAR : Timothy Wood.

Alors que de nouvelles manifestations, bien plus réduites, ont eu lieu devant Old Trafford avant ce derby, le club avait eu la bonne idée de faire venir les joueurs le plus tôt possible et d'installer des lits au stade pour qu'ils puissent se reposer avant la rencontre. Peut-être est-ce la raison du début de match vigoureux de notre équipe : il faudra réitérer l'expérience. Les Red Devils sont sortis le couteau entre les dents alors que Liverpool semblait tremblant, pantelant, en début de rencontre, notamment au niveau de sa défense centrale inexpérimentée.

Il n'a pas fallu très longtemps aux Mancuniens pour trouver la faille. Après un premier cadeau d'Alisson qui s'est dit qu'une petite passe dé' vers Cavani aurait de la gueule, et profitant bien heureusement du fait que l'Uruguayen n'a pas cadré sa frappe (5'), Rashford initie un bon mouvement à droite, en lançant Aaron Wan-Bissaka dans la profondeur. Le latéral temporise, trouve Bruno Fernandes en retrait qui semble se mettre sur son pied gauche, et tente finalement un extérieur du pied droit que Nat Phillips vient conclure dans ses propres filets (1-0, 10').

Une avance méritée à ce stade, mais comme souvent, United va tout simplement arrêter de jouer, et sera puni. Il y avait pourtant eu des alertes. Une première incursion de Firmino dans notre surface, contrée par Bailly, aurait pu faire plus de dégâts (3'). Les Scousers ont ensuite demandé corps et âme un penalty non accordé (ou plutôt, accordé puis refusé, suite consultation du VAR) pour un tacle peu maîtrisé de Bailly, qui s'en sort bien en arrivant à ne pas accrocher Phillips pour dégager un ballon chaud dans la surface (27').

Sur chaque coup de pied arrêté, les Mancuniens paraissent près du craquage. Et au bout d'un moment, quand l'arbre ne peut plus plier, le voilà qui rompt. En un gros quart d'heure, avant le break, les joueurs de Jurgen Klopp vont renverser la tendance. Diogo Jota, déjà dangereux peu avant sur une volée claquée par Henderson (33'), profite d'un corner très mal négocié par notre défense et remis dans les six mètres par Phillips pour tromper notre portier d'une superbe Madjer (1-1, 34'). Puis, sur un coup franc indirect dans les arrêts de jeu, Firmino se défait du marquage de Pogba au second poteau pour fusiller Henderson de près (1-2, 45'+3).

Le problème, c'est qu'il n'y a pas grand-chose à redire à ce score, tant United n'a pas mérité dans le premier acte. Et la situation ne va pas s'arranger dans la seconde. Deux minutes après la reprise, les visiteurs creusent l'écart suite à une succession d'erreurs qui ferait passer le cirque Pinder pour des amateurs dans le monde du spectacle. Une première perte de balle de Fred est récupérée, Shaw tente un raid en solo plein axe à la sortie de sa surface, se fait prendre le ballon, et en trois passes, Firmino peut punir Henderson (1-3, 47'). Jota, sur le poteau (59'), Alexander-Arnold (62', 68'), auront encore moult opportunités de transformer cela en correction, sans succès.

Les Mancuniens reviennent dans la partie avec un but de Rashford à vingt minutes du terme, un très bon mouvement collectif impliquant Shaw, Fernandes et Cavani, l'Uruguayen trouvant l'Anglais dans la profondeur qui vient battre Alisson au ras de son poteau (2-3, 68'). Mais ils ne ressembleront jamais à un prétendant sérieux à la victoire, avec leurs trois tirs cadrés face aux huit adverses. Liverpool finit le travail en contre à la dernière minute du temps réglementaire, Salah se présente seul face à Henderson et conclut tranquillement (2-4, 90').

Manchester United garde pas mal d'avance en seconde place, avec quatre points de plus que Leicester alors qu'il reste deux journées à jouer. On espère une confirmation de cette place de dauphin face à Fulham mardi. Mais en enchaînant deux défaites à domicile face aux Foxes et aux Scousers, le message qui est passé cette semaine n'est pas satisfaisant. Vivement qu'on finisse cette saison, avec une bonne note espérons-le, pour arriver à voir la suite sous un autre angle.

L'avis de... Robin Masters

Pour nous, ça ne change pas à grand-chose à nos affaires : on est qualifié en LDC. Et peut être que ça va nous rendre service en évitant de se voir trop beau.

Au classement, on est derrière City et devant Chelsea qui sont tous deux en finale de LDC, et sur un match on peut même les battre, mais dans le jeu je trouve qu'il y a encore un gouffre entre eux et nous sur les derniers mois. Il y a du boulot si on veut être compétitif à haut niveau.

Next

Pour sa dernière de la saison à Old Trafford, Manchester United recevra Fulham, dont la relégation est déjà assurée. Les Cottagers n'ont gagné que cinq matchs en championnat en 2020-2021, dont deux à l'extérieur : à Leicester et Liverpool. Coup d'envoi à 19:00 mardi 18 mai.


Sur le forum