Young Boys 2-1 Manchester United : United coule corps et âmes à Berne

Match Reports

Les débuts de Manchester United en Ligue des Champions ont tourné au fiasco avec une défaite sur la pelouse des Young Boys ce mardi soir.

Mar. 14 sept. 2021 - 18:45
UEFA Champions League - 1e journée

Young Boys : von Ballmoos, Hefti (Sulejmani 83'), Camara, Lauper (Zesiger 90'+2), Garcia, Martins Pereira (Rieder 82'), Sierro (Siebatcheu 46'), Fassnacht, Aebischer, Ngamaleu, Elia (Kanga 90'+2).

Manchester United : De Gea, Shaw, Maguire, Lindelöf, Wan-Bissaka (exclu 35'), Fred (Martial 89'), Fernandes (Matic 72'), van de Beek (Varane 46'), Pogba, Sancho (Dalot 37'), Ronaldo (Lingard 72').

Buts : Ngamaleu (66'), Siebatcheu (90'+5) pour Young Boys ; Ronaldo (13') pour Manchester United.

 ⭐ Notez les joueurs mancuniens ici ⭐

Pour notre première en Europe cette saison, nous espérions évidemment un autre scénario. Les affaires étaient bien engagées avec l'ouverture du score de Ronaldo avant le quart d'heure de jeu, mais la rencontre a pris une tournure bien plus sombre avant même la pause, avec l'expulsion logique de Wan-Bissaka pour un tacle pas maîtrisé sur Martins.

Après avoir fait le dos rond pendant près de 60 minutes, après avoir encaissé un premier but de Ngamaleu, après avoir été ballotés dans tous les sens, sans réelle ligne directrice, nos joueurs concluent de la pire des manières. Une passe complètement manquée par Lingard à la 95e minute envoie Siebatcheu seul au but. Berne peut exulter.

Ronaldo empile, Wan-Bissaka dégoupille

La première période est globalement contrôlée par les Red Devils, même si les premières demi-occasions sont pour les locaux. Une première frappe d'Elia plein axe, captée assez facilement par de Gea (3'), puis un bon débordement du Congolais à gauche suivi d'un centre tendu pas suivi (12'), sont l'arbre qui cache la forêt.

Les Red Devils ont la possession du ballon et occupent la moitié de synthétique adverse, et cela est valorisé par un but avant le quart d'heure de jeu, sur une action presqu'anodine. Bruno Fernandes, excentré à gauche, envoie un amour d'extérieur du pied droit dans la course de Cristiano Ronaldo, absolument pas suivi. Le Portugais, sans contrôle, vise entre les jambes de van Ballmoos, qui ne peut que ralentir la trajectoire du cuir (0-1, 13'). Un 135e but en Ligue des Champions pour le Portugais, et le troisième en deux matchs.

Les Suisses ont du mal à revenir vers la partie, et ne se montrent pas du tout inquiétants pour Maguire et Lindelöf qui passent une soirée tranquille. Une bonne frappe à vingt mètres de Fassnacht n'échappe pas à la vigilance de de Gea sur sa gauche (24'). Les Mancuniens ne font pas beaucoup mieux, semblant dans la gestion du score en attendant que les Bernois se découvrent pour mieux frapper en contre.

Tout va changer à dix minutes de la pause. Après un contrôle trop long, Aaron Wan-Bissaka tente de récupérer le ballon, mais arrache la cheville de Christopher Martins Pereira, la semelle en avant. Carton rouge logique pour notre latéral droit (35'), qui force Ole Gunnar Solskjaer à un passage en 4-4-1, le seul Ronaldo en pointe, tandis que Jadon Sancho fait place à Diogo Dalot. Frustrant pour le jeune international anglais qui semble peiner à trouver ses marques.

Voilà qui modifie radicalement nos ambitions pour les 55 minutes qui restent. Désormais, même tenir un score de 1-0 serait un excellent résultat. D'autant plus que Berne sait se montrer dangereux, Fassnacht manquant le cadre d'un rien sur un centre de Garcia depuis son couloir gauche (38'). La seconde période sera longue.

Asphyxiés et finalement coulés

Solskjaer fait bien connaître ses intentions dès la reprise, en faisant entrer Raphaël Varane pour Donny van de Beek, avec donc un passage en 5-2-1-1, Pogba entrant dans l'axe du jeu avec Fred.

Et pourtant, pendant un moment, on croit au break lorsque Cristiano Ronaldo, parti en contre sur une chandelle de Bruno Fernandes, prend le meilleur sur Camara côté gauche pour partir seul face à van Ballmoos. Le retour du défenseur central adverse est excellent cela dit et annihile l'occasion de contre, la seule que nous aurons en seconde période.

Car tout le second acte sera synonyme de souffrance pour les Mancuniens et leurs supporters. Les Young Boys poussent au fil des minutes, accaparent le ballon (presque 70% de possession en deuxième mi-temps) et enchaînent les frappes (dix-huit à deux sur l'ensemble de la partie). Ils manquent cependant cruellement de précision, avec quatre tirs cadrés uniquement, soit moins de 25% dans cet exercice.

La sentence est inévitable, et elle intervient d'abord à 25 minutes du terme du match, lorsqu'Elia déborde à droite et adresse un centre à ras de terre qui parvient à Ngamaleu à l'entrée des six mètres. Le Camerounais ne se fait pas prier pour finir de près malgré la déviation sur le centre (1-1, 66').

Les Red Devils n'y arrivent plus, et les nombreux changements opérés, à la fois tactiques et humains, peinent à placer United dans le sens de la marche. Les sorties de Ronaldo et Bruno à la 72e minute ne sont pas compensées en termes d'intentions, et il faut attendre la 89e pour voir Martial entrer à la place de Fred, comme si nous nous décidions à finalement aller chercher un résultat.

Mais ce sont sans doute les plus méritants ce soir qui prennent les points, avec, il faut l'admettre, un gros coup de main de notre part. A la cinquième minute des arrêts de jeu, Jesse Lingard adresse une passe en retrait horrible dans la course de Siebatcheu, qui pique son ballon face à de Gea (2-1, 90'+5).

Il faudra attendre la prochaine étape de notre parcours européen, dans deux semaines face à Villarreal, pour espérer prendre nos premiers points.

Next

Manchester United rejouera dimanche en championnat sur la pelouse de West Ham, qui aura joué jeudi soir en Europa League. Coup d'envoi à 15:00. Pensez à pronostiquer la rencontre ici.


Sur le forum