Manchester United 2-1 Villarreal : le résultat sans le style

Match Reports

Manchester United s'est imposé très difficilement face à Villarreal ce mercredi soir, au terme d'une partie que les Espagnols auraient pu tuer précocément.

Mer. 29 sept. 2021 - 21:00
UEFA Champions League - 2e journée

Manchester United : De Gea, Telles (Fred 89'), Lindelöf, Varane, Dalot, Pogba (Matic 75'), Fernandes, McTominay, Sancho (Cavani 75'), Greenwood (Lingard 89'), Ronaldo.

Villarreal : Rulli, Foyth, Albiol (Mandi 73'), Pau Torres, Moreno (Pena 74'), Parejo, Capoue, Trigueros (Estupinan 61'), Yéremi (Gomez 73'), Alcácer (Dia 58'), Danjuma.

Buts : Telles (60'), Ronaldo (90'+5) pour Manchester United ; P. Alcacer (53') pour Villarreal.

 ⭐ Notez les joueurs mancuniens ici ⭐

Menés au score à Old Trafford, une nouvelle fois, Ole Solskjaer et ses hommes pourront surtout s'estimer heureux de ne pas être rentrés au vestiaire à la pause avec un déficit de deux ou trois buts, tant les opportunités ont été en faveur des visiteurs. En seconde période, il aura fallu un but magnifique, mais sorti de nulle part, pour nous remettre sur les rails. Et enfin, dans les tout derniers instants, c'est une nouvelle fois le sauveur Ronaldo qui a volé au secours des siens après une rencontre franchement moyenne, pour ne pas dire plus.

Bref, on se demande encore comment Manchester United a réussi à prendre trois points ce soir pour revenir à un point du leader bergamasque, vainqueur des Young Boys (1-0). Mais d'un point de vue comptable, on savoure.

United suspendu à un fil

Désireux d'oublier la rencontre face à Aston Villa de ce week-end, ou peut-être la finale d'Europa League de mai dernier, Manchester United rentre très vite dans sa rencontre avec une grosse pression sur les visiteurs dès les premiers ballons. Mais les bonnes intentions cèdent rapidement la place aux doutes et aux questionnements, alors que nos hôtes se procurent les opportunités les plus dangereuses du premier acte.

L'ailier gauche Arnaut Danjuma est particulièrement pesant sur notre back four, en faisant passer trois sales quarts d'heure à Diogo Dalot, notre latéral droit du soir en l'absence de Wan-Bissaka. Une première frappe sur de Gea alors qu'il est lancé dans l'intervalle (7'), une incursion depuis son couloir qui se termine en une frappe sortie par de Gea alors qu'elle visait le petit filet opposé (10'), puis un centre très dangereux repris aux six mètres par Alcacer et claquée par notre gardien au-dessus de sa barre au prix d'un superbe réflexe (17') : le Néerlandais est dans tous les bons coups.

Incapables de se montrer dangereux dans les trente mètres adverses malgré quelques étincelles insuffisantes signées Jadon Sancho, les Mancuniens monopolisent le cuir, mais sont ouverts en deux à chaque possession espagnole. Paco Alcacer passe à deux doigts de l'ouverture du score en profitant d'un raté défensif énorme de Varane, mais frappe à côté (31'). Sans solution, Pogba doit se contenter de frapper à vingt mètres dans un angle fermé, un cadeau pour Rulli (38'), qui doit compter sur ses propres défenseurs pour avoir un petit shot d'adrénaline (Moreno 43').

Miraculés... pour le moment

La seconde période ne démarre pas sur des meilleures bases pour United, qui encaisse paradoxalement l'ouverture du score dans la mi-temps dans laquelle Villarreal a cessé d'exister offensivement. Paco Alcacer bénéficie du bon travail de Danjuma à gauche, qui le trouve bien trop seul aux six mètres, au milieu d'une arrière-garde complètement à l'ouest (0-1, 53'). Quasiment la dernière opportunité notable pour les joueurs d'Unai Emery, qui ont fait leur part du job.

En face, ceux d'Ole Gunnar Solskjaer sont piqués à vif et tentent de réagir, quitte à forcer. Heureusement, le doute ne subsiste pas très longtemps. Sur le coup de l'heure de jeu, un coup franc obtenu dans le couloir droit est joué par Bruno Fernandes vers le côté gauche à l'extérieur de la surface, loin de la foule déchaînée qui peuple les seize mètres. Alex Telles, à la réception, arme et réussit une reprise de volée parfaite qui lèche le poteau gauche de Rulli et remet les formations à égalité, son tout premier but avec United (1-1, 60').

Le problème est que l'adresse et les idées ne sont pas franchement au rendez-vous, et les vagues rouges se heurtent une à une sur un bloc jaune bien en place et sûr de son fait. Et quand ça passe, Sancho tarde trop à déclencher (61'), ou Cavani expédie sa tête hors du cadre quand il semblait pourtant en excellente position (78'). En face, les Espagnols n'ont pas encore dit leur dernier mot, et Telles doit se montrer bien présent pour repousser sur sa ligne une tentative de Boulaye Dia après une première frappe de Gomez (86').

Comme souvent depuis le début de la saison, on s'en remet donc à Cristiano Ronaldo pour faire la différence dans les derniers instants. Et si on peut se poser des questions quant aux choix tactiques ou au contenu de la prestation de nos joueurs, on ne peut pas leur enlever leur abattage ce soir jusque dans les ultimes secondes. Un dernier centre de Fred trouve Ronaldo au second poteau, qui remet de la tête dans la zone dangereuse : Lingard dévie le cuir ce qu'il faut pour que le Portugais fasse exploser Old Trafford dans un angle fermé (2-1, 90'+5).

Next

Manchester United reçoit Everton ce samedi à 13:30 pour le compte de la 7ᵉ journée de la Premier League. Retrouvez le calendrier complet ici.


Sur le forum