Leicester City 4-2 Manchester United : les Red Devils jamais dans le coup

Match Reports

Manchester United a confirmé sa mauvaise dynamique actuelle en s'inclinant sur la pelouse de Leicester ce samedi (2-4).

Sam. 16 oct. 2021 - 16:00
Premier League - 8e journée

Leicester City : Schmeichel, Amartey, Evans (Vestergaard 88'), Söyüncü, Pereira, Tielemans, Soumaré, Castagne, Maddison (Perez 73'), Iheanacho (Daka 77'), Vardy.

Manchester United : De Gea, Shaw, Maguire, Lindelöf, Wan-Bissaka, Matic (Lingard 80'), Fernandes, Pogba, Sancho (Rashford 65'), Greenwood (McTominay 80'), Ronaldo.

Buts : Tielemans (31'), Soyuncu (78'), Vardy (83'), Daka (90'+1) pour Leicester City ; Greenwood (19'), Rashford (82') pour Manchester United.

 ⭐ Notez les joueurs mancuniens ici ⭐

Alors que United aborde une période cruciale dans sa saison, que d'autres chocs se profilent en championnat, les Red Devils ne se sont pas mis dans les meilleures conditions. Un superbe but de Greenwood, une réalisation de Rashford pour son retour, c'est bien, mais loin d'être suffisant lorsqu'on observe le contenu de l'autre plateau de la balance. Entre une défense incroyablement fébrile, un milieu jamais en maîtrise de la rencontre et un avant-centre porté disparu, les motifs d'inquiétude sont nombreux.

L'ouverture du score, puis le désert

Leicester arrive avec les meilleures intentions sur la pelouse du King Power Stadium et squatte la moitié de terrain mancunienne à la recherche du premier but dans cette partie. Iheanacho dépose Pogba et Maguire côté droit, mais le retour de notre arrière-garde stoppe son action (5').

Notre capitaine, qui fait son retour suite à sa blessure contre Villa, a semblé en difficulté à plusieurs reprises, dès en réalité son premier contrôle manqué après moins d'une minute de jeu. Vardy, Iheanacho et Maddison, de leur côté, appuient sur notre défense, avec une frappe plein axe du dernier cité à mi-distance qui ne surprend pas de Gea (10').

Paradoxalement, malgré un manque criant d'idées et d'intensité, ce sont les Red Devils qui ouvrent le score, sur un exploit individuel signé Mason Greenwood. Celui qui est nommé au Trophée Kopa pour l'élection du meilleur jeune de -21 ans de la planète est trouvé par Bruno Fernandes côté droit, repique dans l'axe, et envoie une frappe lumineuse du coup de pied qui prend le poteau droit de Schmeichel avant de finir dans la lucarne (0-1, 19').

La meilleure action mancunienne de cette première période, et sans doute même la seule notable, et en dehors de cet oubli, les Foxes se remettent rapidement dans le sen de la marche. Une première alerte est sans conséquence, quand le centre-tir de Ricardo Pereira depuis la droite rase le poteau de de Gea, avec Vardy qui rôde dans le coin (27').

Mais la situation suivante remet les locaux à égalité. Une passe de de Gea vers Maguire n'est pas du tout attaquée par notre capitaine, qui laisse Iheanacho récupérer et donner en retrait à Tielemans. Le Belge, en première intention, nettoie la lucarne opposée de notre portier d'une frappe lobée parfaite (1-1, 31').

Manchester United est complètement aphone, dans le dur, incapable d'aligner trois passes et multiplie les gestes d'anti-jeu pour rester dans la partie, à l'image d'un Matic heureux de ne pas être averti sur les 45 premières minutes, ou d'un Cristiano Ronaldo qui n'a jamais été réellement trouvé dans le sens du jeu.

Leicester la voulait plus, United en victime

Le problème, c'est que les choses ne vont pas aller en s'arrangeant en seconde période, loin de là. Le premier quart d'heure du second acte est relativement équilibré, avec peu d'occasions, des équipes qui se rendent coup pour coup au milieu de terrain. Mason Greenwood tente de répéter maintes fois sa frappe de la première mi-temps, sans succès, manquant le cadre à chaque occasion.

En face, Leicester attend patiemment son heure avant d'accélérer, mettant à contribution David de Gea à plusieurs reprises. Youri Tielemans (76') et Patson Daka (78'), à peine entré en jeu, forcent notre portier à reproduire ses exploits des dernières semaines, notamment en détournant une frappe du Belge sur son poteau. Il est cependant obligé de s'incliner sur corner, non sans avoir stoppé une première reprise de Daka, lorsque Soyüncü est seul pour conclure à bout portant (2-1, 79').

Leicester menace de faire exploser United à tout moment, mais c'est pourtant le revenant Marcus Rashford qui fait passer un vent d'espoir dans la travée extérieur, en réceptionnant une superbe ouverture de Victor Lindelöf pour se présenter seul face à Schmeichel et le fusiller (2-2, 82'). De façon presque incroyable, le vent pourrait-il tourner ?

Malheureusement, cette avance est de courte durée, moins d'une minute. Quasiment sur le coup d'envoi, Ayoze Perez est lancé à gauche, aspire trois joueurs et parvient à trouver un Vardy trop seul au point de penalty qui trouve la lucarne opposée d'une demi-volée difficile (3-2, 83'). Les cinq minutes d'arrêts de jeu généreusement accordées ne serviront qu'à couler un peu plus, avec le quatrième but signé Daka consécutif à un coup franc évitable concédé dans notre couloir droit (4-2, 90').

Next

Manchester United joue déjà son avenir en Ligue des Champions mercredi soir en recevant l'Atalanta à 21 heures. Retrouvez le calendrier complet ici.


Sur le forum