Leeds United 2-4 Manchester United : les Red Devils remportent la bataille d'Elland Road

Manchester United a pris les trois points, non sans quelques frayeurs, dans un match très disputé à Leeds ce dimanche.

Dim. 20 févr. 2022 - 15:00
Premier League - 26e journée

Leeds United : Meslier, Ayling, Llorente (Gelhardt 46'), Struijk, Dallas, Forshaw, Koch (Firpo 31'), James, Klich, Harrison (Raphinha 46'), Rodrigo.

Manchester United : De Gea, Shaw, Maguire, Lindelöf, Wan-Bissaka, Pogba (Elanga 67'), Lingard (Fred 67'), Fernandes, McTominay, Sancho, Ronaldo (Varane 85').

Buts : Rodrigo (53'), Raphinha (54') pour Leeds United ; Maguire (34'), Fernandes (45'), Fred (70'), Elanga (89') pour Manchester United.

⭐ Notez les joueurs mancuniens ici ⭐

On retiendra surtout de ce match un gros combat physique entre les maillots blancs de Leeds et les rouges de Man United, dans des conditions climatiques dignes du nord de l'Angleterre, avec une pluie très dense qui a balayé l'enceinte des rivaux pendant toute la partie et un vent violent, ne facilitant pas la tâche des vingt-deux acteurs. En fin de compte, ce sont les visiteurs qui s'imposent, mais cela n'a pas été simple.

La première période semblait promettre les Mancuniens à un résultat comptable intéressant, à partir du moment où ils parviendraient à éviter les assauts de leurs opposants. Leeds avait prévu de ne pas laisser Man Utd l'emporter en marchant, avec un pressing de tous les instants et des contacts physiques appuyés. Le plus gros des opportunités a été pour les Red Devils cependant, qui ont rejoint le vestiaire avec une avance méritée de deux buts. Le premier sur corner, une rareté, le coup de pied de Shaw étant converti par Maguire plein axe (33', 0-1). Le second pour Bruno Fernandes, de la tête également, après une superbe montée de Victor Lindelöf et un très bon centre de Jadon Sancho (45'+4, 0-2).

Cependant, comme souvent ces derniers temps, le réalisme a fait défaut à Manchester United, qui aurait pu rentrer au vestiaire avec un avantage plus large. Pour sa première titularisation en championnat cette saison, Jesse Lingard a beaucoup couru, mais le rythme lui a fait défaut, tandis que Cristiano Ronaldo a paru une nouvelle fois très, très loin de son meilleur niveau. Ce n'est pas le cas de Paul Pogba, particulièrement brillant cet après-midi, qui aurait pu se muer en passeur décisif si Illan Meslier n'avait pas repoussé la reprise dans les six mètres du Portugais (26'), ou la frappe enroulée plus difficile à convertir de Bruno (33').

2-0 à la pause, on pense que le plus dur est fait, mais il n'en est rien. Marcelo Bielsa annonce la couleur à la pause avec deux remplacements offensifs et les entrées de Gelhardt et Raphinha. Les Peacocks se remettent dans le sens de la marche en moins de temps qu'il ne faut pour l'écrire, avec deux buts en 58 secondes avant l'heure de jeu. Si le premier est très chanceux, avec un centre depuis la gauche de Rodrigo qui n'est pas assez travaillé et termine dans la lucarne opposée de de Gea (53', 1-2), le second n'a rien à voir avec le hasard lorsque Dan James fixe bien à gauche et sert Raphinha au second poteau dans le dos d'une défense pas assez vigilante (54', 2-2). De quoi faire exploser Elland Road et donner une nouvelle dimension à ce match.

Voilà qu'il faut donc repartir à l'attaque, tout en modérant les ardeurs adverses qui se font de plus en plus présentes, que ce soit dans les velléités offensives ou dans la rugosité des duels (six cartons jaunes pour Leeds après l'heure de jeu). Lorsque Ralf Rangnick fait sortir celui qui a peut-être été le meilleur Mancunien, Paul Pogba, pour le remplacer par Fred, l'incompréhension a commencé à poindre. Mais trois minutes plus tard, c'est le Brésilien, auteur dans l'ensemble d'une bonne entrée, qui a fait basculer le match, en orientant le jeu vers Sancho après une bonne récupération de Bruno et en étant à la finition sur le service de l'Anglais, dans un angle fermé (70', 2-3).

Le coup dans la nuque de trop pour Leeds, incapable de répéter son exploit du début de second acte et qui concède un dernier but juste avant les arrêts de jeu, l'oeuvre d'Elanga après un magnifique travail, encore, de Bruno Fernandes (88', 2-4). Manchester United, sorti du piège potentiel, garde sa quatrième place, même si Arsenal, Tottenham et les Wolves peuvent revenir en fonction des résultats de leurs matchs en retard, et abordera très certainement mieux le match de mercredi (voir ci-dessous) qu'en cas de défaite ou de match nul. Et malgré les conditions climatiques et physiques, aucune blessure ne semble à déplorer pour l'instant, ce qui n'était pas gagné !

Next

Après deux mois de pause, Manchester United fait son retour en Ligue des Champions mercredi soir, avec le déplacement sur la pelouse de l'Atletico pour le huitième de finale aller à 21:00. Retrouvez le calendrier complet ici.

Sur le forum