Report : United 0 Everton 0 (2-4)

4099 fois


Une jeune équipe de Manchester United voit s'envoler les rêves d'un historique quintuplé après sa défaite en demi-finale de la Cup sous les coups de boutoir d'une brave équipe d'Everton.


Le hasard a voulu que ce soit Phil Jagielka, l'homme qui aurait du être à l'origine d'un penalty plus qu'évident en notre faveur en seconde période, qui inscrive le tir au but décisif au terme de 120 minutes d'un match assez insipide. C'est la première défaite de la carrière de Sir Alex en demi-finale de la Cup, et cela met fin à des espoirs d'un quintuplé qui aurait été mythique. Mais cela le déçoit-il tant que ça? L'équipe qu'il a alignée à Wembley ce dimanche semble prouver le contraire : son ambition est ailleurs.

C'est un coup de poker qu'a tenté le Gaffer en vue de ce match qui allait nous offrir une place en finale ou nous en priver. Lorsque la feuille de match fut connue de tous une heure avant le coup d'envoi, on put compter huit changements, pas moins, par rapport à l'équipe qui a affronté le FC Porto en milieu de semaine.

L'âge moyen de la formation mancunienne dépassait péniblement les 22 ans, avec sept joueurs âgés de 25 ans ou moins. Sir Alex insista sur le fait qu'il ne pouvait pas demander à des joueurs impliqués dans la bataille de l'Estadio do Dragao d'être à leur meilleur niveau sur le lourd terrain de Wembley, et du coup, seuls Rio Ferdinand, Nemanja Vidic et Anderson allaient être titulaires dimanche après l'avoir été mercredi.

Pour la première fois dans un match officiel sous le maillot des Red Devils, les deux jumeaux Da Silva allaient débuter ensemble : Rafael à droite et Fabio à gauche. Les deux jeunes talents offensifs que sont Federico Macheda et Danny Welbeck étaient également choisis, le premier en pointe et le second sur l'aile gauche. Au niveau des jeunes, Darron Gibson prenait place au milieu de terrain, et Ben Foster dans le but. Pour compléter le tableau, il faut encore ajouter Carlitos Tevez devant et Park Ji-Sung en milieu droit, et vous avez la compo de United pour cette demi-finale de Cup. Je vous disais hier que Fergie mettrait probablement sa meilleure équipe pour un si important rendez-vous, il n'en fut rien. Et si on a pu le blâmer à chaud, force est de reconnaître qu'avec le calendrier qui arrive, il n'a pas vraiment eu le choix.

Sur un plan personnel, chacun de ces jeunes avait tout de même eu l'occasion de gagner plus ou moins en expérience au fil de la saison, et cette compo reste dans la logique de Fergie de faire jouer les youngsters dans les coupes nationales. Malgré la surprise, on s'est donc dit que finalement, cela pourrait peut-être marcher. Nos réservistes ont du talent à revendre, et même si cela s'annonçait compliquée face à des Evertonians plus expérimentés, on y croyait. Légitimement.

Première mi-temps

Les Red Devils ont plutôt bien entamé la rencontre, avec un Macheda remuant aux avant-postes. Il y avait quelques signes de nervosité face aux 88141 personnes massées dans les travées de Wembley, et il fallut attendre la 22e minute pour voir une vraie occasion de but mancunienne, lorsque la reprise de volée de Danny Welbeck suite à un centre de Rafael fut détournée en corner par un Joleon Lescott qui fut à deux doigts de marquer contre son camp sur le coup. Une action qui coïncida avec une bonne période de pression sur notre adversaire.

Welbeck fut de nouveau en action cinq minutes avant la pause sur un des meilleurs mouvements collectifs mancuniens de la première période. Après une belle combinaison sur le côté gauche, Macheda lui adressa un excellent ballon entre Tony Hibbert et Phil Jagielka, mais le tir de l'Anglais passa loin à côté. Les occasions manquaient cruellement dans ce match, des deux côtés, mais nos jeunes pousses avaient montré des signes encourageants dont nous pouvions nous montrer fiers.

Seconde mi-temps

Everton débuta la seconde période avec bien plus d'intensité. Tim Cahill fut prompt à s'infiltrer dans le côté droit de notre défense avant de décocher un centre-tir que Ben Foster repoussa brillamment du pied. Everton se montrait menaçant, et leurs supporters les poussaient de plus belle. Un vrai test pour nos jeunes joueurs, auxquels ils répondirent plutôt bien. Le match demeurait serré, mais Park Ji-Sung eut une belle occasion de marquer, s'introduisant dans la surface avant de frapper du gauche juste à côté.

Les Mancuniens étaient à nouveau dominants dans la possession et commençaient à se créer de plus en plus d'occasions. Une belle frappe de Darron Gibson à environ 22 mètres des buts, plein axe, fut bien claquée en corner par Tim Howard alors qu'elle prenait la direction de la lucarne. Mais le tournant du match intervint à la 68e minute. Danny Welbeck s'immisça dans la surface de réparation et alors qu'il contournait la sortie de Tim Howard, il fut mis au sol par Jagielka. Mike Riley, l'arbitre de la rencontre, jugea que le contact était correct, quand il était clair qu'un penalty devait nous être accordé. Sir Alex et ses joueurs pouvaient être furieux, à juste titre, mais cela n'allait pas faire changer d'avis M. Riley...

Alors que l'on entrait dans le dernier quart d'heure, une bonne frappe d'Anderson passa de peu à côté, tandis que Danny Welbeck envoya une bonne frappe enroulée juste au dessus de la lucarne. Aucune équipe ne put trouver la faille dans le temps réglementaire et les prolongations allaient donc être jouées. Fergie en profita pour apporter du snag neuf avec Dimitar Berbatov qui remplaça Federico Macheda. Plus tôt dans le match, Fabio, blessé, avait cédé sa place à Evra, tandis que Paul Scholes était entré en lieu et place de Park.

Prolongation & tirs au but

Les prolongations ne furent pas le théâtre de beaucoup plus d'occasions que les 90 premières minutes de jeu. Aucune équipe ne parvint à forcer la décision, en grande partie à cause des défenses inamovibles des deux formations en présence. Jagielka et Lescott se montrèrent tous deux à la hauteur, tandis que Rio Ferdinand fit un très bon match, et Nemanja Vidic fut tout simplement exceptionnel, gagnant au passage le titre de meilleur joueur de la rencontre.

United fut donc forcé de jouer les tirs au but pour la quatrième fois lors des douze derniers mois (victoire en finale de C1 face à Chelsea, victoire dans le Community Shield face à Portsmouth, et en finale de Carling Cup face à Tottenham). Cela allait être la première fois en revanche en un an que les Mancuniens allaient y connaître la défaite.

Tim Cahill manqua le premier tir de la séance, provoquant une belle joie chez nos supporters qui avaient été malheureusement plutôt discrets durant la partie. Malheureusement, sur le suivant, Dimitar Berbatov envoya une frappe trop molle et mal placée que Tim Howard n'eut aucun mal à stopper. Tout était à refaire donc, mais Rio Ferdinand vit ensuite son tir stoppé par T-Ho et le retard que nous prîmes ici n'allait pas être rattrapé. Tous les tireurs suivants convertirent leur tentative : Phil Neville, Vida, Vaughan, Anderson, et enfin Jagielka.

Nous voici donc sortis de la Cup, et on aura des regrets en se disant qu'avec une autre équipe, les choses se seraient peut-être passées autrement. Mais on ne le saura jamais, et même si nous ne réaliserons pas le quintuplé espéré, remporter le championnat ou la Champions League après avoir déjà triomphé en Carling Cup et en Coupe du Monde des Clubs nous suffira largement, isn't it? Regardons donc en avant, vers le prochain match de Manchester United qui aura lieu ce mercredi, le 22 avril à 21h. Nous recevons Portsmouth pour le compte de la 27e journée (match en retard). D'ici là, passez un bon début de semaine, et ne ruminez pas trop sur notre défaite!

United: Foster - Rafael, Ferdinand, Vidic, Fabio (Evra 63) - Welbeck, Gibson, Anderson, Park (Scholes 67) - Tevez, Macheda (Berbatov 91).

Jaunes: Rafael Da Silva, Tevez, Scholes.

Everton: Howard - Hibbert, Jagielka, Lescott, Baines - Osman, Neville, Fellaini (Vaughan 102), Pienaar - Cahill, Saha (Rodwell 70).

Jaunes : Fellaini, Cahill.

88.141 spectateurs

Sur le forum


Source(s) : Manchester Devils, BBC Sport, ManUtd.com