Recap - Octobre 2009

3004 fois


Le mois de septembre a vu United remporter tous ses matchs, toutes compétitions confondues, et s’installer en tête de la Premier League. Une grande confiance accumulée donc, bien nécessaire avec en point de mire le match contre Liverpool à la fin du mois.

Mais avant cela, les Red Devils se devaient d’engranger des points dans les autres rencontres de championnat. Entre-temps, les internationaux ont dû batailler avec leur sélection pour obtenir les derniers billets pour la Coupe du Monde. Un long voyage vers Moscou les attendait ensuite pour une nouvelle journée de Champions League. Sans oublier la suite de l’aventure en Carling Cup pour la défense de notre titre.

Manchester United 2-2 Sunderland (3 octobre)

La tâche s’annonçait loin d’être facile pour United qui affrontait une équipe de Sunderland, 8ème au classement, entraînée par un ancien héros de United, Steve Bruce.
Et ce fut effectivement compliqué pour United qui débuta la rencontre de la pire des manières. Darren Bent donna l’avantage à son équipe dès la 7ème minute, sa frappe imparable ne laissant aucune chance à Ben Foster. Le remplacement de Scholes par Anderson à la mi-temps redonna de l’élan à United qui égalisa à la 51ème minute grâce à un extraordinaire retourné acrobatique de Berbatov. On aurait pu alors penser que les Red Devils avaient enfin pris le match par le bon bout et que le reste n’allait être que formalité mais c’est pourtant Sunderland qui reprit l’avantage par l’intermédiaire de Jones sur un dégagement des poings complètement manqué de Ben Foster. Mais United ne le sait que trop bien : un match n’est jamais terminé avant le coup de sifflet final. Les Red Devils réussirent à sauver le point du match nul en égalisant, aidés il est vrai par le carton rouge de Kieran Richardson et surtout par le malheureux Anton Ferdinand qui dévia la frappe de Patrice Evra dans son propre but... à la 93ème minute. Un point précieux mais qui n’a pas empêché Chelsea de reprendre la première place du classement.

Manchester United : Foster, O'Shea, Vidic, Evans, Evra, Welbeck (Valencia 70'), Fletcher (Carrick 70'), Scholes (Anderson 45'), Nani, Rooney, Berbatov
Sur le banc : Kuzczak, Ferdinand, Brown, Fabio Da Silva
Avertis : Scholes, Fletcher
Buteurs : Berbatov (51'), A. Ferdinand(93' csc)

Manchester United 2–1 Bolton (17 octobre)

Au retour de la trêve internationale, United recevait l’équipe de Bolton et avait à cœur de faire oublier le match nul contre Sunderland. Une rencontre qui marquait surtout le retour d'Edwin van der Sar dans les buts après une absence de deux mois. Une affiche à priori déséquilibrée contre le 13ème du classement. Et cela se confirma dès la 4ème minute avec l’ouverture du score de United. Owen reprit de la tête un centre de Patrice Evra avant que la balle ne rebondisse sur le malheureux Zat Knight et ne termine dans son propre but.
Sir Alex avait opéré quelques changements conséquents au milieu de terrain après la mauvaise performance de son équipe face à Sunderland et cela fit son effet puisque c’est Antonio Valencia qui offrit le 2-0 à United à la 33ème minute. Après un superbe une-deux avec Gary Neville, Valencia n’eut qu’à placer sa frappe, qui crucifia le gardien Jussi Jaaskelainen. La domination de United s’atténua à l’heure de jeu et les visiteurs furent récompensés à la 75ème minute avec un but de Matt Taylor qui trompa van der Sar de la tête. Malgré la pression constante de Bolton, United réussit à tenir le résultat qui lui permit à nouveau de prendre la tête du championnat après la défaite de Chelsea.

Manchester United : van der Sar, Neville, Ferdinand, Evans, Evra (O’Shea 83’), Valencia, Giggs, Carrick, Berbatov, Owen (Welbeck 83’), Anderson (Scholes (86’).
Sur le banc : Kuzczak, Brown, Macheda, Nani
Buteurs : Knight (5’ csc), Valencia (33’)

CSKA Moscou 0–1 Manchester United (21 octobre)

Pour le compte de la 3ème journée de Champions League, United, invaincu dans sa poule, entamait un long voyage pour affronter le CSKA Moscou et pour tenter de conforter la première place de son groupe. Le match fut loin d’être enthousiasmant. Le long voyage, le climat, l’heure inhabituelle font toujours de ce genre de matchs des matchs compliqués. Mais United est revenu de Russie avec le sentiment du travail accompli malgré l’absence de 5 de ses joueurs, puisque Giggs, Rooney, Evra, Park et Fletcher étaient tous absents. Et après un manque d’occasions flagrantes, alors qu’on se dirigeait vers un partage des points entre les deux équipes, c’est Antonio Valencia qui s’illustra en inscrivant son 1er but dans la compétition à la 86ème minute sur un centre parfait de Nani. Une bonne victoire pour United qui garde la tête du groupe B, avant la phase de matchs retours, et qui se rapproche de la qualification pour les 1/8ème de finale.

Manchester United: E. Van der Sar, G. Neville, N. Vidic, R. Ferdinand (Brown 57'), F. Da Silva (Carrick 88'), P. Scholes (Owen 70'), J. O'Shea, A. Valencia, Anderson, L. Nani, D. Berbatov.
Sur le banc : Kuzczak,Welbeck, Evans, Macheda
Avertis : Berbatov
Buteur : Valencia (86’).

Liverpool 2–0 Manchester United (25 octobre)

Le derby contre le grand rival, Liverpool, était enfin là. United, qui avait perdu ses deux matchs contre les Reds la saison dernière, avait à cœur de se reprendre. Les Scousers, quant à eux, connaissaient une mauvaise passe avec quatre défaites consécutives toutes compétitions confondues. Mais tout le monde s’accordait à dire que, dans ce genre de matchs, la forme du moment ne comptait pas. United put tout de même compter sur le retour de certains de ses blessés, notamment Wayne Rooney.
La première mi-temps resta vierge de buts mais Liverpool dominait clairement les débats et United ne semblait pas réussir à mettre son jeu en place. Et cela se confirma à la 64ème minute lorsque Fernando Torres délivra tout un stade en ouvrant le score pour Liverpool. Une passe millimétrée de Benayoun pour l’Espagnol qui prit de vitesse Rio Ferdinand et qui crucifia van der Sar. La tentative de faire rentrer Michael Owen, hué par les supporters de son ancien club, n’y changea rien. D’autant plus que Nemanja Vidic fut expulsé pour un deuxième carton jaune. Une habitude pour le défenseur serbe qui avait déjà pris un carton rouge dans les deux dernières confrontations contre les Reds. Et malgré les tentatives incessantes de United pour égaliser, c’est Liverpool qui aggrava le score par l’intermédiaire de N’Gog dans le temps additionnel. Une défaite sans conséquence au classement pour United qui conserve la deuxième place, mais une 3ème défaite consécutive face à l’ennemi Red difficile à digérer. Le match de Carling Cup à venir s’annonçait parfait pour faire souffler les acteurs de ce match.

Manchester United : Van der Sar, O'Shea, Ferdinand, Vidic, Evra, Valencia, Scholes (Nani 74'), Carrick, Giggs, Berbatov (Owen 74'), Rooney.
Sur le banc : Foster, Neville, F. Da Silva, Evans, Anderson
Avertis : Evra, Berbatov, Vidic

Barnsley 0–2 Manchester United (27 octobre)

Deuxième match de Carling Cup pour United qui affrontait Barnsley, une équipe de deuxième division. Comme à son habitude pour les matchs de Coupe, Ferguson avait fait tourner son effectif en laissant une place importante aux jeunes avec, notamment, les titularisations de Welbeck et des deux jumeaux Fabio et Rafael (placé au milieu du terrain). Cette rencontre marquait aussi la première apparition en équipe première de Gabriel Obertan et c’est ce dernier qui fut à l’origine du corner qui amena le premier but de United. Un corner parfaitement tiré par Anderson sur la tête de Welbeck qui trompa le gardien de Barnsley. Et c’est Michael Owen qui assura la victoire à United, après un superbe numéro qui vit "l’ancien" se retourner avec la balle, se jouer de plusieurs défenseurs et placer une frappe imparable. Une victoire qui permet à United de se qualifier tranquillement pour les quarts de finale.

Manchester United : Foster, Neville, Brown, Fabio, Evans, Rafael, Macheda, Owen (de Laet 65’), Obertan, Welbekc (Tosic 53’), Anderson.
Sur le banc : Amos, C. Evans, O’Shea, James, King
Buteurs : Welbeck (6’), Owen (59’)
Avertis : Fabio, Tosic
Expulsé : Neville

Manchester United 2-0 Blackburn (31 octobre)

United se devait absolument de rebondir après la déception du match contre Liverpool et surtout, pour ne pas voir Chelsea s’échapper au classement. Et les Red Devils prirent le match en main, ne laissant pas de place à Blackburn pour développer son jeu. Mais la délivrance n’arriva qu’à la 55ème minute avec l’ouverture du score de Dimitar Berbatov, sur un tir non cadré de Patrice Evra, que le Bulgare, dos au but, contrôla d’une seule touche et reprit de volée pour marquer un superbe but. Et c’est finalement Wayne Rooney, quelque peu à la peine sur ce match, qui assura définitivement la victoire de United, en reprenant un centre d’Anderson et en trompant parfaitement Robinson au second poteau.
A noter l’incroyable raté de Gabriel Obertan sur un but pratiquement tout fait. Si cela n’eut aucune conséquence pour United, gageons que le principal intéressé s’en soit mordu les doigts. Voilà qui aurait parfaitement lancé la jeune recrue de l’été sous ses nouvelles couleurs. Une bonne victoire pour les Red Devils qui confortent leur deuxième place au classement.

Manchester United : Van der Sar, O'Shea, Brown, Evans, Evra, Valencia, Anderson, Carrick, Nani (Obertan 63’), Rooney, Berbatov (Owen 79’).
Buteurs : Berbatov ( 55’), Rooney (87’).


Conclusion

Malgré la défaite à Liverpool et un match nul contre Sunderland, United a tout de même réussi à tenir tête à Chelsea, se plaçant en deuxième position du classement à deux longueurs du leader. Avec trois victoires en trois rencontres disputées en Champions League, la qualification pour le prochain tour devrait être une formalité pour les hommes de Sir Alex Ferguson.
Pour le mois à venir, United débutera par un match de Champions League contre le CSKA Moscou à Old Trafford pour tenter d’assurer définitivement sa qualification pour le tour suivant.
Les Red Devils feront ensuite un déplacement périlleux à Stamford Bridge pour affronter les Blues de Chelsea. Une nouvelle trêve internationale de 10 jours éloignera certains de nos joueurs pour disputer les rencontres de barrages pour la prochaine Coupe du Monde.
Puis, United retrouvera la Premier League à Old Trafford avec la réception d’Everton avant de jouer à nouveau à domicile contre les Turcs de Besiktas pour l’avant dernière journée de la phase de poule de la Champions League. Après un déplacement à Portsmouth, United tentera de se qualifier pour les demi-finales de la Carling Cup face à Tottenham.
Source(s) : Manchester Devils (rédigée par steph)