Une bombe à retardement

3622 fois


United a été décrit comme une bombe à retardement par l'un des hommes d’affaire les plus importants de Manchester.

Le bookmaker de Salford, Fred Done, estime que les investisseurs seraient fous de participer à l’offre d’obligations des Glazer qui espèrent pouvoir réunir 500 millions de livres de cette manière, afin d’éponger l’immense dette du club.

Fan de United depuis un bout de temps, Done, qui a fait fortune grâce à sa franchise BetFred, a aussi révélé ses craintes que :
- City finisse par devenir le premier club à Manchester,
- United soit au bord du gouffre et devienne le prochain Portsmouth,
- Sir Alex Ferguson serait dans l’incapacité de lever les fonds nécessaires pour consolider correctement son équipe,
- Les trophées et les sponsors pourraient chuter.

Done a été gêné, comme la majorité des supporters de United, quand les détails de la dette du club ont été révélés il y a de ça quelques jours.

Malgré les augmentations des revenus des jours de match, les droits TV et le revenu commercial, les 80 millions de livres obtenus lors de vente record de Cristiano Ronaldo ont dû être employés afin d’éviter d’enregistrer une perte de 31.8M£.

Cela est largement dû au paiement des 42M£ de frais d’intérêt engendrés par l’emprunt de 509M£.

Les Glazer cherchent maintenant à lever 500 millions de livres en obligations, pendant que des rumeurs courent comme quoi Old Trafford et le centre d’entrainement de Carrighton pourraient être vendus et loués pour générer toujours plus d’argent.

Done a déclaré : "Chaque fois que je vois des plans de ventes et de prêts, ça veut dire que l’entreprise à des problèmes. Vous ne vendez pas l'argent familial. D’après ce que je vois, les Glazer n’ont pas attaché une grande valeur au club depuis qu’ils en sont propriétaires. "

"Quand ils auront fini par rembourser et par vendre, ils laisseront le club dans une place inférieure à ce qu’elle était au moment où ils l’ont acquis. Si nous ne sommes pas prudents, nous pourrions finir comme Portsmouth, qui semble se diriger droit vers la banqueroute."


En tant qu’ancien bookmaker officiel à United, Done a apprécié son étroite collaboration avec le directeur exécutif David Gill et Ferguson. Alors qu'il possède aussi un season ticket, il pense qu'il peut déjà voir des fissures apparaître à Old Trafford. Au point qu’il met en garde n’importe quel investisseur potentiel.

"En tant qu’homme d’affaire, je ne m'y frotterais pas", a-t-il précisé.

"Il suffit de regarder les caisses vides. J’y vais chaque semaine et je peux voir les gens de loin abattus. Quand auriez-vous pu acheter des billets pour un derby mancunien ? Pourtant, il reste toujours des places à vendre pour la demi-finale."

Done peine surtout à admettre que les milliardaires de City soient sur le point d’éclipser United après des décennies de règne.

"En tant que bookmaker, je dis qu’il y a des chances que City soit le premier club de Manchester dans les trois prochaines années", a-t-il dit.

"Je n’aurais jamais imaginé dire ça un jour, mais où est l’argent à investir dans l’équipe ? Sir Alex insiste sur le fait qu’il a de l’argent à dépenser, mais je pense que c’est un écran de fumée. Je le connais très bien, comme je connais David Gill et je pense qu’ils font tous les deux un travail fantastique. Mais je crois qu’ils sont tous les deux obligés de travailler avec les mains liées."
Source(s) : Manchester Evening News