Les Glazer = 1,1 milliard £

5944 fois


Une enquête sur les finances de la famille Glazer a révélé que les propriétaires de Manchester United vont devoir puiser chaque année des dizaines de millions £ dans les caisses du club pour honorer rapidement certains prêts onéreux.

Selon une enquête réalisée par la BBC, qui sera diffusée mardi soir, la famille Glazer totalise désormais une dette de plus de 1,1 milliard £ : 700 millions £ liés à l’achat de Manchester United, 388 millions £ à leurs centres commerciaux en Amérique (First Allied Corporation), 66 millions à leur équipe de football de la NFL, les Buccaneers de Tampa Bay.

Les Glazer se disent à l'aise avec cette situation, précisant que leur actif totalise 2 milliards £.

Mais l'analyste Andy Green, qui a enquêté sur les finances des américains pour la BBC Panorama, estime que les Glazer n'ont pas d'autre choix que de puiser dans les caisses de United pour rembourser le paiement de certains prêts, les "PIK" (Payment in kind loans) - dont le montant total est de 220 millions £.

Ces PIK ont un taux d'intérêt de 16,25 % et pourraient grimper à 600 millions £ d'ici 2017 faute de remboursement.

Green, un fan de United, a déclaré : "Il ne s'agit pas d'être alarmiste - les Glazer ont un choix difficile entre rembourser leur PIK ou risquer de perdre le club."

"Ce qui m'importe c’est que Manchester United est utilisé comme une tirelire pour rembourser les prêts au lieu que l’argent soit investi dans l'équipe. C'est encore plus important quand on voit Manchester City, Chelsea, Barcelone et le Real Madrid qui eut dépensent."

"L'argent que font les Glazer avec leur First Allied Corporation et les Buccaneers est totalement insuffisant pour faire face aux PIK. Seul Manchester United peut fournir l'argent nécessaire pour le faire."


Green a également précisé que l’émission des 500 millions £ d'obligations en janvier dernier a permis aux Glazer de prendre l'argent du club, ce que les précédents prêts bancaires ne permettaient pas.

Cette enquête donnera surement un nouvel élan à la campagne "Green and Gold" et au projet de rachat du club par un groupe de riches supporters de United, connu sous le nom des Red Knights.
Source(s) : MEN