"Heskey n'est pas à blâmer"

4320 fois


Rio Ferdinand déclare qu’Emile Heskey n'est pas à blâmer, après sa blessure au genou qui le contraint à renoncer à participer à la Coupe du Monde en Afrique du Sud.


Le défenseur de United, Rio Ferdinand, s’est endommagé le genou lors de l’entrainement de vendredi dernier, après un tacle du joueur d’Aston Villa, Emile Heskey, et a été contraint de renoncer à défendre les couleurs de son pays en Afrique du Sud.

Désormais, Rio regardera le match d’ouverture du groupe entre l’Angleterre et les États-Unis des tribunes, avant de s’envoler pour Manchester samedi.

"C'était un accident. La balle est arrivée dans ses pieds, j'ai alors essayé de le tacler par derrière. Il ne m'a pas vu venir et nous avons tous les deux été déséquilibrés. Dans la chute, tout le poids d'Emile est tombé sur mon genou. Cet incident n'a rien à voir avec mes blessures antérieures", précise Rio.

Avant même d’avoir les résultats des analyses, Rio Ferdinand se doutait que la Coupe du monde était terminée pour lui.

"Je savais que je n'allais pas être en mesure de jouer la Coupe du monde avant même de recevoir les résultats des analyses. C’est très décevant mais je l’ai accepté maintenant. La première nuit après la blessure a été assez longue, à me répéter ce qui aurait pu se passer et à accepter de ne pas pouvoir représenter mon pays", a-t-il ajouté.

"Jouer pour votre pays dans un tournoi majeur est du domaine du rêve et cette blessure m’a coupé l’herbe sous le pied. J’ai eu une longue soirée à penser à de telles choses. Mais après ça, j'ai pensé à moi. Je dois passer à autre chose. Il y a beaucoup de gens qui sont bien moins lotis que moi."

"Je ne suis pas mort et ce n’est pas comme si je ne pouvais plus jamais jouer au football. Espérons que je serais capable de faire une bonne rééducation et que je reviendrais en forme. C’est ce sur quoi je me concentre maintenant."
Source(s) : Skysports.com