Interview : Denis Law

Interviews 3288

Denis Law s’est adressé en exclusivité à ManUtd.com lors du récent "Déjeuner avec les Légendes" à Old Trafford.


Le manager dit que vous étiez son joueur favori, cela doit être un compliment immense…
Je crois que je l’ai payé pour qu’il dise cela. Non, il est dans la même tranche d’âge alors il doit sûrement s’en souvenir.

Aimeriez-lui retourner le compliment concernant ses capacités de manager ?
Il sera certainement reconnu comme le plus grand manager de tous les temps quand il prendra sa retraite, peu importe quand ce moment arrivera !

Êtes-vous ravi de voir Paul Scholes de retour dans l’équipe ?
Bien, j’ai déjà pensé qu’il avait pris sa retraite trop tôt. Il a encore une ou deux saisons de plus dans les jambes et à la manière dont il joue, c’est un de mes préférés maintenant. C’est un joueur talentueux et ça aurait été vraiment bien de jouer à ses côtés.

Avez-vous l’occasion de voir beaucoup de matchs ces temps ci ?
Je ne le fais pas vraiment, non. Je ne suis pas vraiment un spectateur de football. Je regarde un peu mais jamais trop. J’ai pris beaucoup de plaisir à jouer mais je n’aime pas trop regarder. Bien entendu, je me tiens au courant et Manchester est un endroit fantastique en ce moment. Que vous soyez un supporter de United ou de City, ça va être une course passionnante jusqu’au bout. Je ne vois personne venir perturber cette équation.

Mais est-ce que vous attendez au moins le derby qui approche avec impatience ?
Et bien, nos matchs sont souvent diffusés à la TV. Je ne suis pas un grand téléspectateur mais je regarde quelques matchs de manière occasionnelle.

Et votre fils est fan de City, n’est-ce pas ?
Oui, on a un fan de City dans la famille. Il a connu des temps durs durant de longues années alors en ce moment il profite d’un tout petit peu de succès.

Durant votre carrière, vous avez eu l’occasion d’évoluer en Série A. Comment cela s’est passé ?
Tout d’abord, nous [il avait signé à Torino avec Joe Baker] ne savions pas grand chose du football européen à cette époque-là. Ce n’est pas comme aujourd’hui. Et, pour être honnête, nous étions trop jeunes. Les joueurs d’aujourd’hui, ayant notre âge de l’époque, sont bien plus développés et ont déjà beaucoup plus d’expérience à 21 ou 22 ans. On partait pour un pays étranger où on allait jouer un football différent. Ceci dit, ce fut une belle expérience et cela m’a fait énormément de bien à mon retour à Manchester United.

Et nous avons la situation inverse maintenant avec quelques italiens (Petrucci, Macheda, Massacci, Fornassier) qui viennent à Manchester. Est-ce que vous croyez que cela est difficile pour eux ?
Oui, pas tant en ce qui concerne le football mais plutôt la vie en elle-même. C’est le fait de vivre dans une ville loin de vos amis, avec de la nourriture différente, une culture différente. Le football doit être l’aspect le plus facile de leur intégration.

Sur le forum


Source(s) : Manutd.com