Report : United 3-0 Copenhague

2149 fois


Manchester United n'a pas eu de mal à se débarrasser d'une équipe de Copenhague bien peu dangereuse mardi soir, une victoire sur le score de 3 buts à 0. Les Reds ont pris 9 points sur 9 possibles jusqu'ici, et se rapprochent de plus en plus d'une place en huitièmes de finale de la Ligue des Champions, une belle revanche sur tous ceux qui croyaient cette équipe finie l'hiver dernier.

Premiers du championnat, premiers du groupe F, les Mancuniens ont abordé cette rencontre avec sérénité. Sir Alex avait demandé à ses joueurs un départ canon dans cette saison 2006-2007, mission accomplie. A part l'échec subi devant Arsenal à Old Trafford, les Red Devils sont invaincus sur les scènes nationale et européenne. Et la double confrontation avec Copenhague devait permettre à Manchester United de se qualifier pour les matchs à élimination directe avant les deux dernières rencontres des matchs de poules.

Fergie avait donc choisi pour débuter la même équipe que celle qui s'était brillament imposée à Wigan samedi, avec un seul changement, à savoir l'entrée de Cristiano Ronaldo à la place d'Ole Gunnar Solskjaer. Mais il fut forcé de procéder à deux changements supplémentaires avant le coup d'envoi: Wes Brown remplaça Rio Ferdinand, qui termina l'échauffement avec un torticolis, et Darren Fletcher prit la place de Ryan Giggs qui s'est senti mal à l'échauffement. Wayne Rooney fut donc nommé capitaine.

Ces changements inopinés ne semblèrent pas perturber les joueurs, puisqu'après seulement 30 secondes Louis Saha se procura la première occasion du match. Un jeu à trois entre Michael Carrick, Rooney et Saha permit au Français de se présenter seul face à Jesper Christiansen, mais son tir peu puissant ne parvint pas à tromper le gardien danois.

Après 18 minutes de jeu ce fut au tour de Wayne Rooney de passer tout près du 1-0. Saha et Ronaldo combinèrent côté gauche et l'ailier portugais pénétra seul dans la surface, avec Rooney tout seul au centre demandant le ballon. Mais Ronnie préféra aller seul au but, et son tir du droit passa à quelques millimètres de la cible, et à quelques centimètres du pied de Wayne Rooney qui avait fait un plongeon désespéré pour pousser le ballon dans le but.

Mais Copenhague, comme ils l'avaient dit avant le match, n'étaient pas venus pour servir de plots. Quelques minutes après cette occasion mancunienne, Atiba Hutchinson donna l'occasion à Marcus Allback de tester Edwin van der Sar d'un tir en pivot. Une minute plus tard, Silberbauer décocha un autre tir puissant vers les cages mancuniennes, mais le grand gardien hollandais veillait.

Alors qu'il semblait que les Red Devils avaient perdu le rythme du début de match, Rooney déchira la défense de Copenhague et servit idéalement Saha qui buta de nouveau sur Christiansen, décidément bien inspiré. Juste après ce fut au tour de Carrick d'échouer sur le gardien adverse avec un tir puissant au ras du sol de 20 mètres, puis à Paul Scholes qui avait bien suivi pour reprendre - mais celui-ci était de toute façon hors-jeu.

Il fallait autre chose pour tromper la vigilance du portier des Danois. Et ce quelque chose arriva 6 minutes avant la pause. Evra vint renforcer l'attaque à longues enjambées, donna le ballon à Saha qui remit sur Scholes à 25 mètres. L'ex-international anglais expédia alors le ballon hors de portée du gardien, pour une ouverture du score attendue et méritée (1-0, 39'). Il s'agissait là du premier but de Scholesy avec Man U depuis le mois de décembre dernier, après quoi sa blessure à l'oeil l'empêche de jouer plusieurs mois.

1-0 donc à la mi-temps, une avance qui aurait pu être bien plus grande tant Manchester United avait fait souffrir la défense danoise. Et juste après la pause, les Reds affichèrent clairement leur ambition: se mettre à l'abri d'un exploit des visiteurs. A la réception d'un long ballon de Carrick détourné, Rooney loba Christiansen une vingtaine de secondes après la reprise, mais une tête désespérée de Michael Gravgaard empêche le jeune attaquant anglais de remettre en route son compteur de buts, à l'arrêt depuis le premier match de la saison contre Fulham.

Sur le corner résultant de cette action, Cristiano Ronaldo trouva John O'Shea qui inscrivit (avec beaucoup de chance) le second but mancunien de la soirée (2-0, 46'). Les Reds continuaient de se montrer menaçants devant et Scholes se vit même refuser un penalty évident après avoir été fauché par Christiansen dans la surface.

Sir Alex opéra un double remplacement après une heure de jeu: Louis Saha fut remplacé par Alan Smith et Michael Carrick par Ole Gunnar Solskjaer. Copenhague eut ensuite une belle occasion de réduire l'avantage des locaux par l'intermédiaire d'Hutchinson, mais sa frappe enroulée fut bien stoppée par van der Sar.

Dès lors, United ne fut plus inquiété, faisant tourner le ballon et tentant des combinaisons audacieuses pour tenter de marquer un troisième but. Un but qui vint en toute fin de match, signé Kieran Richardson, rentré à la place de Paul Scholes à la 77e minute. A 25 mètres des buts, il décocha un tir puissant qui ne semblait pas poser tant de problème à un gardien jusque là irréprochable.

Pourtant Christiansen fut trahi par l'effet du ballon, et ne put que dévier le ballon dans ses propres filets, une bourde sans conséquence toutefois sur l'issue de la rencontre (3-0, 83').

Ce n'était pas un Man Utd de gala, mais la performance était largement suffisante pour permettre aux Anglais de conserver la première place du groupe, à 3 points du Celtic qui se place en deuxième position, et à 8 du Benfica et Copenhague. Une avance confortable pour une place en huitièmes de finale qui ne devrait plus échapper aux hommes de Sir Alex Ferguson.

Manchester United: van der Sar - O'Shea, Brown, Vidic, Evra - Fletcher, Carrick (Solskjaer 60), Scholes (Richardson 77), Ronaldo - Rooney, Saha (Smith 60).

Copenhague: Christiansen - Jacobsen, Hangeland, Gravgaard, Wendt - Silberbauer (Bergvold 81), Linderoth, Norregaard (Pimpong 57), Hutchinson - Allback, Berglund (Kvist 57).

Buts: Scholes (39), O'Shea (46), Richardson (83).
Source(s) : ManUtd.com (Image : Getty)