Report : Villa 2 United 3

United, mené au score, a de nouveau montré son grand caractère en s'imposant 3-2 sur la pelouse d'Aston Villa grâce à un Javier Hernandez héroïque.

Sam. 10 nov. 2012 - 18:30
Premier League - 11e journée
Aston Villa
2
Manchester United
3

Andreas Weimann marquait avant et après la pause pour donner l'avantage aux hommes de Paul Lambert mais Javier Hernandez entrait en cours de jeu à la pause pour marquer. Ron Vlaar égalisait contre son camp sur une frappe de Chicharito. Robin van Persie tapait deux fois sur les montants en l'espace de quelques secondes mais c'est l'ancienne star d'Arsenal qui servait Chicharito sur coup franc pour offrir la victoire aux Red Devils.

PREMIÈRE PÉRIODE

Chris Smalling était titulaire pour le deuxième match de suite depuis son retour de blessure en raison de l'absence de Jonny Evans tandis que Paul Scholes devait dicter les débats au milieu de terrain. Pourtant les Red Devils semblaient poussifs au cours d'une première période animée uniquement par la frappe de Weimann à la fin des 45 premières minutes.

Bien que Michael Carrick reprenait de la tête un corner de van Persie facilement capté par Brad Guzan en début de partie, le gardien américain n'avait plus rien à faire jusqu'au tir lointain ambitieux de Wayne Rooney à la 44e minute.

Ashley Young, hué par son ancien public, était à la réception d'une passe de Scholes avant de frapper à côté mais il devait réaliser un tacle précieux de l'autre côté du terrain quand Christian Benteke décochait une volée de l'intérieur de la surface ; Villa se montrait dangereux par moment : Weimann gâchait une occasion à trois contre deux et Rio Ferdinand devait dégager quand Benteke déjouait le piège du hors-jeu.

La défense mancunienne était malmenée, si bien que Patrice Évra et Smalling devaient se faire soigner à différents moments. Agbonlahor ne profitait pas d'une passe de Stephen Ireland même si Smalling s'emmêlait les pinceaux sur un mauvais centre. L'arbitre Kevin Friend sifflait faute quand Ireland chipait le ballon à Scholes pour servir Benteke. Ce n'était qu'une faute parmi tant sur le milieu de terrain mancunien mais les Red Devils ne se réveillaient pas pour autant.

United manquait d'envie et tombait sur un Vlaar en bonne forme au coeur de la défense de Villa, même si l'équipe de Sir Alex gardait la possession du ballon. Ireland ne cadrait pas une frappe pied gauche sur la première véritable occasion de Villa avant l'ouverture du score surprise juste avant la pause. Alors qu'on pouvait s'attendre à ce que le match soit arrêté pour un choc entre deux joueurs de Villa, les deux équipes continuaient à jouer et Benteke perçait sur le flanc gauche avant d'effacer Smalling qui glissait au sol.

L'arbitre ne voyait rien de mal dans le coup d'épaule musclé et l'attaquant avait le loisir de passer en retrait pour Weimann, à l'entrée de la surface de réparation, qui envoyait un boulet de canon dans les buts de David De Gea. Même si les Red Devils ne méritaient pas d'être devant au score à la pause, il faut dire qu'un but des Villans n'avait jamais paru possible.

DEUXIÈME PÉRIODE

Visiblement énervé par le déroulement des événements, Sir Alex remplaçait Young par Hernandez mais cela n'empêchait pas Villa de doubler la marque à la 50e minute. Une passe de Scholes était interceptée par les hôtes, Benteke laissait passer le cuir pour Ireland qui passait à Agbonlahor sur la gauche. Le rapide attaquant profitait de l'espace devant lui pour centre fort devant les buts pour Weimann qui reprenait victorieusement à bout portant.

United semblait abattu mais Hernandez montrait l'étendu de ses talents pour réduire la marque huit minutes plus tard. Le Mexicain recevait une passe splendide de Scholes avant de glisser le ballon sous les jambes de Guzan pour inscrire son septième but de la saison. Chicharito semblait avoir marqué son huitième mais le but égalisateur était à mettre au crédit de Vlaar. Rooney servait  magnifiquement Rafael sur le flanc droit puis le Brésilien centrait pour Hernandez au deuxième poteau. Le tir du Mexicain était dévié dans les filets par le défenseur néerlandais.

Évoluant comme se doivent les leaders du championnat, les visiteurs étaient tout près de prendre l'avantage mais Guzan plongeait pour empêcher Rooney de marquer. Villa n'avait pas non plus dit son dernier mot et Weimann croyait avoir inscrit un triplé sur un centre de Barry Bannan, mais c'était sans compter sur un superbe arrêt de De Gea.

Après l'entrée en jeu de Tom Cleverley aux dépens de Scholes, les Red Devils auraient pu prendre l'avantage mais van Persie trouvait les montants adverses à deux reprises en l'espace de 47 secondes. Le Néerlandais envoyait une tête puissante sur la barre sur un corner de Rooney puis trompait Guzan d'une superbe frappe enroulée mais à nouveau, le montant était meilleur.

Rooney tentait sa chance mais ça passait à côté puis l'international anglais, souffrant du pied, était remplacé par Anderson. Même si Rafael frappait au-dessus de loin, les Red Devils semblaient devoir finir la soirée en partageant les points tandis que Lambert effectuait trois changements séparés pour gagner du temps.

Cependant, l'équipe de Sir Alex réalisait un come-back sensationnel grâce à Hernandez qui plongeait pour reprendre de la tête un coup franc de van Persie après une faute sur Anderson au milieu de terrain. Un grand classique pour United qui met la pression sur ses rivaux avant les rencontres de dimanche puisque MU prend quatre points d'avance en tête du classement. Chicharito s'est emparé du ballon au terme du match mais on ne lui accordera sans doute pas les trois buts malgré ses efforts surhumains pour réaliser le come-back.

Groupe : De Gea, Rafael, Smalling, Ferdinand, Evra, Valencia, Carrick, Scholes (Cleverley), Young (Hernandez), Rooney (Anderson), Van Persie.

Buts : Weimann (45', 50') pour Villa; Hernandez (58', 87'), Vlaar (csc 63')

Sur le forum