Report : United 3 QPR 1

Si on peut être frustré par le jeu de United cette saison, on ne peut en revanche pas nier que les Red Devils font le spectacle à Old Trafford.

Sam. 24 nov. 2012 - 16:00
Premier League - 13e journée

Douze fois cette saison, les Red Devils ont concédé l'ouverture du score, mais à huit reprises ils ont fini par l'emporter. QPR, dernier et en pleine révolution avec la présence de son nouvel entraîneur Harry Redknapp en tribune - et non sur le banc - a su résister en première période avant de prendre les devants au retour des vestiaires par Jamie Mackie.

Les Red Devils ont mis du temps à réagir, à tel point que leurs détracteurs commençaient à se gausser d'une éventuelle troisième défaite consécutive, une première depuis 2001. Mais les troupes de Sir Alex ont remis les choses dans l'ordre en sept minutes. Jonny Evans, plus déterminé que jamais, et Darren Fletcher ont marqué de la tête sur deux corners de Wayne Rooney, puis le nouvel entrant Javier Hernandez a enfoncé le clou.

Les Red Devils s'avançaient avec des intentions offensives indéniables, Rooney et Robin van Persie étant alignés en pointe, avec Danny Welbeck et Ashley Young sur les ailes. Fletcher était titularisé en Barclays Premier League pour la première fois depuis le 5 novembre 2011 et faisait oublier l'absence de Michael Carrick, laissé pour une fois au repos.

PREMIÈRE PÉRIODE :

United monopolisait le ballon mais il fallait attendre 16 minutes pour voir Shaun Derry s'interposer de justesse devant Paul Schloles. Van Persie trouvait ensuite le petit filet de Julio Cesar sur un débordement de Welbeck, consécutif à un service de Rooney.

Une pluie diluvienne déferlait sur Old Trafford et QPR se contentait de défendre en nombre, faisant preuve d'organisation et d'agressivité. Clint Hill devançait Rooney sur un centre de Patrice Évra, suite à une belle combinaison avec Welbeck. Puis Young ne cadrait pas après que Scholes eut choisi de contrôler plutôt que de tenter la volée sur une passe lobée de Rooney.

L'approche trop cartésienne de United impatientait les supporters, même si Évra, après un relais de van Persie, échouait sur Cesar.

Sir Alex demandait à Young et Welbeck de permuter et l'effet se faisait instantanément ressentir, Rooney étant proche de tromper un Cesar de plus en plus sollicité. Le gardien brésilien était à nouveau en action sur un tir de Rooney, mais les Red Devils étaient soulagés de voir l'arbitre assistant lever son drapeau pour signaler hors-jeu Mackie, qui venait de tromper Anders Lindegaard de la tête.

Peu avant le repos, Hill accusait Young d'avoir plongé dans la surface, alors que l'arbitre Lee Probert restait de marbre malgré une poussette évidente du défenseur, et Derry se mêlait aux débats.

La formation de Sir Alex manquait d'imagination pour percer le coffre fort londonien, et Adel Taarabt montrait que, en dépit d'une organisation d'abord pensée pour rapporter un point, un coup de génie n'était pas à exclure côté visiteur.

DEUXIÈME PÉRIODE :

Sept minutes après le retour des vestiaires, les Rangers surprenaient United sur corner. Taarabt trouvait Kieron Dyer, démarqué, qui centrait fort devant le but. Lindegaard détournait dans les pieds de Mackie, qui poussait le ballon au fond des filets.

Les Red Devils étaient KO et le coup franc flottant de Taarabt passait au-dessus suite à une faute de Scholes sur Dyer qui lui valait un avertissement. Sir Alex faisait entrer Anderson puis Hernandez en lieu et place de Young et Scholes avec l'espoir de réveiller son équipe. Dans le camp londonien, Anton Ferdinand, le frère de Rio, suppléait Armand Traoré.

United finissait par égaliser sur un corner tiré de la gauche par Rooney. Welbeck gagnait son duel au deuxième poteau et remettait vers Evans, qui concluait de près de la tête.

La physionomie du match changeait instantanément, les supporters galvanisant leurs favoris. Fletcher tentait d'abord sa chance de loin, avant d'égaliser de la tête sur un nouveau corner de Rooney. Trois minutes plus tard, Anderson ajustait une merveille d'ouverture qui prenait à revers toute la défense de QPR et trouvait Hernandez, lequel ne se faisait pas prier pour crucifier Cesar du pied droit.

Van Persie se mettait à son tour en évidence, bientôt imité par le jeune Nick Powell, auréolé de débuts réussis en Champions League cette semaine.

QPR aurait pu fermer le jeu, mais l'entraîneur intérimaire Mark Bowen demandait à ses troupes d'attaquer jusqu'au bout. Une tête de Hill était ainsi sortie sur sa ligne par Rafael. Les Rangers tenteront de se relancer sous la houlette de Redknapp, alors que United, de retour au sommet du classement, va regarder avec intérêt le choc de dimanche entre Manchester City et Chelsea.

Le groupe : Lindegaard, Rafael, Evans, Ferdinand, Evra, Young (Anderson), Fletcher, Scholes (Hernandez), Rooney, Welbeck (Powell), van Persie.

Buts : Evans (63'), Fletcher (67'), Hernandez (71') pour United; Mackie (52') pour QPR.

Sur le forum