Report : United 4 Fulham 1

Manchester United s’est facilement qualifié pour les 8es de finale de la FA Cup en s’imposant sur Fulham à Old Trafford.

Sam. 26 janv. 2013 - 18:30
FA Cup - 1/16e de finale

Ryan Giggs a ouvert le score après moins de deux minutes de jeu en transformant un penalty pour une main inexplicable d’Aaron Hughes. En deuxième mi-temps, Wayne Rooney et Chicharito, par deux fois, mettaient fin aux espoirs des Cottagers.

Pourtant, face à Rooney et Nani notamment, le gardien Mark Schwarzer avait été à la hauteur dans les buts des visiteurs sous pression. Seul point positif pour Fulham : le but pour l’honneur d’Hughes en fin de match.

Sir Alex Ferguson n’avait apporté que trois changements à l’équipe qui avait battu West Ham en match d’appui du troisième tour : il remplaçait Anders Lindegaard, Alexander Büttner et Antonio Valencia pour aligner David De Gea, Patrice Évra et Michael Carrick.

PREMIÈRE PÉRIODE :

Wayne Rooney, décisif contre les Hammers en marquant tôt, était tout près de réitérer l’exploit après une minute de jeu sur une passe en retrait de Steve Sidwell directement pour l’attaquant anglais. Le n°10 mancunien filait vers les buts de Fulham avant de voir une première frappe repoussée par Brede Hangeland, puis  une deuxième déviée dans le petit filet par Sidwell.

Sur le corner suivant, Fulham allait concéder l’ouverture du score : Aaron Hughes réalisait l’impensable en dégageant de la main le centre entrant de Rooney au-dessus de Chris Smalling. L’arbitre Mark Clattenburg n’avait pas d’autre solution que d’indiquer le point de penalty.

Rooney, qui avait raté son dernier coup de pied de réparation au troisième tour contre West Ham, laissait sa place à Giggs pour tenter la transformation. Le Gallois ne ratait pas même si Schwarzer touchait le ballon.

L’après-midi n’allait d’ailleurs pas être de tout repos pour le portier australien de Fulham, en grande partie à cause de Rooney et Nani, titularisé pour la deuxième fois seulement depuis son retour de blessure. L’ailier portugais sollicitait l’intervention de Schwarzer au premier poteau, puis voyait Rooney reprendre un de ses centres mais Schwarzer déviait sur sa barre.

Entre ces deux occasions, Damien Duff aurait pu craindre le pire quand il repoussait une passe de Giggs… du bras dans sa propre surface ! Clattenburg signalait un corner seulement. Mais United savait qu’il n’allait plus attendre longtemps pour inscrire un deuxième but et Nani semblait déterminé à le marquer.

L’ailier frappait instantanément dans la poitrine de Schwarzer avant d’envoyer une frappe enroulée juste à côté du poteau du gardien australien. Plus tard, Rooney concluait une superbe contre-attaque collective par une frappe à bout portant que Schwarzer repoussait brillamment.

Mais on le sait, dominer n’est pas gagner et Fulham le rappelait à United une minute plus tard. Sur la première véritable occasion du match des Cottagers, amorcée par un superbe contrôle de l’ancien Mancunien Dimitar Berbatov, bien accueilli par le public par ailleurs, Sascha Riether était tout près de tromper De Gea de 25 mètres, mais le cuir passait à côté. La pause arrivait à point nommé sans autre incident, mais United ne pouvait pas se reposer sur ses lauriers.

DEUXIÈME PÉRIODE :

Si Sir Alex a demandé à ses joueurs de rapidement mettre la rencontre hors de la portée des visiteurs, le message a visiblement été reçu 5/5. Moins d’une minute s’était écoulée après le retour des vestiaires quand Rooney voyait sa frappe de près repoussée par Hughes sur la ligne, mais l’attaquant anglais allait être rassasié quatre minutes plus tard.

Depuis le rond central, Anderson, excellent au milieu du terrain en première mi-temps, servait Rooney qui s’élançait vers les  buts. Il repiquait au centre pour effacer Hughes et décochait une frappe pied gauche que Schwarzer ne pouvait stopper.

Ce deuxième but semblait porter un coup au moral de Fulham et le score passait rapidement à 3-0. Hughes dégageait le centre de Nani pour Chicharito mais l’ailier portugais parvenait à conserver le ballon pour trouver Rooney dont le centre à ras de terre trouvait Chicharito. Le Mexicain inscrivait le troisième but mancunien d’une frappe instantanée.

Le match baissait de rythme en raison des nombreux changements sur le terrain (Hugo Rodallega pour Duff du côté de Fulham, et l’entrée de Paul Scholes à la place de Michael Carrick, auteur de son 300e match avec les Red Devils) mais United reprenait rapidement sa domination.

Et le quatrième but était inévitable. Phil Jones récupérait le ballon de la tête pour Giggs, dont la passe en profondeur envoyait Chicharito sur orbite. Le Mexicain repiquait au centre et frappait : Hughes déviait le cuir pour prendre son propre gardien Schwarzer à contre-pied, devant la tribune Stretford.

Fulham, bien que dépité, ne baissait pas totalement les bras et sauvait l’honneur quand Hughes échappait à la vigilance de Rooney pour reprendre le corner de Georgios Karagounis au premier poteau. Les Red Devils auraient pu ne pas encaisser de buts pour la quatrième fois en six matches, mais le sort en décidait autrement.

United pensait rétorquer rapidement puisque Shinji Kagawa, rentré en deuxième mi-temps, trouvait l’espace à l’extérieur de la surface de Fulham mais le meneur japonais envoyait son tir au-dessus. En fin de match, Rooney marquait un cinquième but que l’arbitre invalidait pour une faute peu évidente de Chicharito. La décision n’allait de toute façon rien changer puis le sort de la partie était décidé depuis longtemps.

Le chemin menant à Wembley est connu pour être tortueux et regorger d’obstacles. Après cette promenade de santé, il est sûr que MU devra relever des défis plus complexes pour mettre fin à son attente de neuf ans pour remporter la FA Cup.


United : David De Gea, Chris Smalling, Rafael, Patrice Evra, Phil Jones, Nani, Michael Carrick (Paul Scholes, 61'), Anderson (Shinji Kagawa, 71'), Ryan Giggs (Antonio Valencia, 71'), Wayne Rooney, Javier Hernández

Sur le forum