Real Madrid-United : Interview planete-realmadrid (2)

2575 fois


Comme nous vous l'avions annoncé, nous avons organisé la traditionnelle interview croisée instaurée la saison dernière avant chaque choc européen. Ce soir, Manchester United affronte le Real Madrid au stade Bernabeu pour le match aller des 1/8èmes de  finale de la Ligue des Champions. Dans la première partie, nous avons posté les réponses données par les supporters adverses à vos questions. Cette fois-ci, c'est l'inverse. C'est donc avec la participation du staff et des forumeurs de planete-realmadrid.fr que nous vous proposons la série de questions/réponses ci-dessous :

1/ Quel serait, selon vous, l'accueil des supporters de Manchester United envers Cristiano Ronaldo ? Accueil glacial afin de le déstabiliser ou accueil triomphal et lui donner envie de revenir ? Que pensez-vous de l'évolution de Cristiano Ronaldo sur les plans sportifs et mentaux depuis qu'il a quitté Manchester United ?

D'accueil glacial, il n'y aura pas. Une idée arrêtée semble avoir jailli de nulle part, selon laquelle les supporters mancuniens en voudraient à Ronaldo d'avoir quitté le navire en 2009. Ce n'est pas le cas. S'il est évident que ce n'est jamais réjouissant de voir son meilleur joueur partir vers d'autres horizons, la pilule a été avalée – plus ou moins – rapidement. Dans le sens où il ne faisait de toute façon aucun doute que Ronaldo finirait un jour ou l'autre par rejoindre le Real Madrid : cela faisait partie de la "logique" de sa trajectoire de "carriériste" (terme qu'il assume lui-même). Et beaucoup étaient d'ailleurs étonnés qu'il ne l'ait pas fait après avoir tout remporté en 2007/2008 – le contexte du club madrilène et le refus catégorique de Ferguson ayant aidé à retarder l'échéance d'une année. Avant que la bombe des 93 millions ne finisse par exploser, of course.

Au-delà de ça, bien que Cristiano Ronaldo n'ait pas toujours fait l'unanimité au sein des supporters mancuniens, s'il y a un endroit, plus que les autres, où il la faisait, l'unanimité, c'était à Old Trafford (nous pouvons étendre la réflexion à la ville même de Manchester). Ces trois dernières saisons chez nous ont définitivement achevé l'amour que pouvait lui porter jusque-là timidement le peuple rouge. Et on entend encore aujourd'hui dans les travées du théâtre des rêves des "viva Ronaldo" s'élever en choeur. S'il ne sera pas une légende inscrite dans la tradition de quelques autres illustres numéros sept, il restera toujours un joueur dont l'éclosion et le développement au sein du club demeureront une fierté et un modèle du genre – exemplaire pour tout jeune joueur des années 2010.

C'est pourquoi il semble assez logique que l'accueil risque d'être très chaleureux. Le public anglais étant joueur, un petit chambrage propre au caractère du bonhomme pourrait être de mise. En dehors de ça, aucune rancoeur ou froideur ne risque d'émaner du public mancunien, loin de là. Notre histoire récente – d'autant plus en ligue des champions – est encore imprégnée des traces laissées par le portugais, et nulle doute que le stade voudra lui montrer qu'il a encore une place dans le coeur des supporters ; et pourquoi pas au sein de l'effectif aussi (même si on part là dans une hypothèse beaucoup plus fantasque).

La tradition voudrait que nous disions que le Ronaldo de Madrid est bien différent du Ronaldo de Manchester – sportivement parlant. Et c'est un peu vrai. Puisque si l'on se met à comparer les prestations d'un Ronaldo entre 2006 et 2008 sous notre maillot et d'un Ronaldo entre 2010 et 2012 sous le vôtre, peu de choses sont communes à ces deux joueurs finalement. Ce qui nous étonne toujours, tant une véritable mutation semble s'être produite chez ce garçon. Il ne faut cependant pas être trop catégorique. Le Real n'a pas changé Ronaldo. Mais en vérité Ronaldo était déjà en train de changer, inévitablement, et il vous a juste rejoint à la fin de la première étape de ce changement. En effet, les prestations de Ronaldo lors de la saison 2008/2009 laissaient déjà présager tout ce qui était à venir.

Peu de monde peut contester que le Ronaldo d'aujourd'hui a quelque chose de plus robotique, la façon dont s'est développé son corps donnant d'ailleurs cette impression de "machine humaine". Son jeu est davantage stéréotypé (tout en restant aussi efficace) et sa capacité à faire la différence ne relève plus de l'effet de surprise qu'il peut apporter dans un match, ou même du grain de folie ; mais bien de la régularité presque assassine qui le caractérise. Les deux visages se valent et l'un et l'autre semblent aussi terrifiants pour les défenses adverses. Cela dit, et ça semble légitime du point de vue d'un mancunien, le Ronaldo à la croisée des chemins entre l'homme et le robot (c'est-à-dire en 2007/2008) donne l'impression d'avoir été le plus complet, le plus productif. Grossièrement, comme nous nous plaisons à le dire, Cristiano est devenu Ronaldo au fil du temps, délaissant les pattes de chat pour les gros sabots, les fines dagues pour l'énorme marteau. Nous avons eu Cristiano, vous avez Ronaldo ; mais ça reste Cristiano Ronaldo, alors dans les deux cas de figure, c'est du très bon.

Mentalement, il est resté et restera toujours le même. Trois choses l’intéressent dans le football : gagner, gagner, et gagner.

2/ Est ce que les supporters de Manchester craignent le Real Madrid autant qu'en 1999-2000 ou encore 2002-2003 ou avons-nous perdu cette grandeur qui faisait peur a toute l'Europe jadis ?

Dire que vous avez perdu une quelconque grandeur serait trop présomptueux. Vous restez le club "européen" par excellence, avec le Milan AC, puisque vous représentez (et encore pour un bon bout de temps) cette espèce d'immense maison blanche où sont empilés les trophées continentaux – à en rendre plus d'un jaloux, nous compris, qui avons toujours été complexés par nos trois "petites" coupes aux "grandes" oreilles.

Après on peut difficilement nier que votre période creuse avant l'ère Mourinho vous a desservi. Les éliminations successives en huitièmes de finale ayant définitivement éteint la flamme effrayante que représentaient les fameux "galactiques". Néanmoins, comme l'armée du Mordor (je-dis-n'importe-quoi) l'ombre a retrouvé de sa superbe, et vous semblez prêts à (re)dévorer tout ce qui se dresse sur votre passage.

C'est ce qui fait toute la magie du match à venir. C'est ce qui le rend si excitant : le fait que vous ayez beaucoup de choses à prouver, vous qui pensiez que l'année dernière était la "bonne" avant de connaître la désillusion bavaroise. Un combat n'est jamais aussi attrayant que lorsqu'il est incertain, et celui des trois prochaines semaines (si on prend en compte le retour), est plus incertain que jamais.

Le Real Madrid reste le Real Madrid ; et il a retrouvé son côté rouleau compresseur grâce aux arrivées conjuguées de José Mourinho et de Cristiano Ronaldo. Ainsi une forme de respect vis-à-vis de cette institution se dégage de manière inévitable à l'aube du premier round. Sans parler de crainte pour autant.

3/ Imaginons que Sir Alex Ferguson décide de mettre fin à sa carrière d'entraineur, et qu'on annonce José Mourinho à la tête de l'équipe, quelle(s) réaction(s) auriez vous ?

Il est difficile de répondre à cette question. Puisque nous sommes censés nous adresser à vous en tant qu'entité représentant le "nous" (Manchester Devils) et qu'une réponse, pour avoir une quelconque valeur, ne peut être ici que le produit d'un"je". Je vais donc vous répondre selon mes propres convictions, qui ne sont pas à étendre automatiquement à toute notre communauté ; cela va de soi.

La première chose à dire est que, quoiqu'il se passe, au vu de tout le temps passé par Ferguson à la tête du club et au succès que cela a engendré, aucun remplaçant ne pourra être à la hauteur. Heureusement, ce n'est pas ce qu'on lui demandera. Une certaine bienveillance devra forcément être de mise avec le nouvel homme du banc de touche. Une bienveillance déterminée, qui devra être reconduite de week-end en week-end, quelque soit notre situation sportive. Le pire moyen pour se remettre d'un tel départ étant de jouer aux enfants gâtés et de changer de coach tous les six mois.

Mourinho pourrait alors être un bon coach de transition. Et je ne serais pas contre sa venue pour assurer un entre-deux à une ère où peu de coachs semblent vraiment émerger. Mais dans l'absolu, ce ne serait pas le choix que je jugerais comme étant le plus judicieux ; ni le plus réjouissant. Mourinho est une espèce de "passenger" qui fait son travail – et plutôt bien – mais qui ne rentre pas dans les critères que je me fais du coach mancunien par excellence.

Notre institution a ce côté un peu old school qui correspond très bien à la ville, à la mentalité du club, et de voir un portugais fou furieux arpenter le banc ne serait pas ce qui me ferait le plus plaisir. Nous ne sommes pas Chelsea : nous cherchons la stabilité, la mesure, la vision d'ensemble ; tant de points que Mourinho ne semble pas traîner dans ses bagages de "special one". C'est pourquoi, la réaction serait mitigée : oui pour une phase de transition avant de trouver ce fameux contrepoids attendu ; non pour une vraie installation sur la durée.

4/ Quelle est l'image du Real auprès de la majorité des supporteurs mancuniens? Quel regard les supporters mancuniens portent-ils sur la Liga ?

Je perçois (en tant que Mancunien) le Réal comme un gros club, qui a fait un effort immense pour tirer la couverture à soit (la Liga) l'année passée, et qui est incapable cette année de rééditer sa performance. Aussi bien physiquement, que mentalement, une grosse partie des joueurs semblent avoir lâché. Cependant, il y a assez de talent dans cette équipe pour qu'elle retrouve sa lumière. Il ne manque qu'une étincelle, qui comme à son habitude chez vous, devrait arriver par le coté extra sportif pour se propager sur le terrain.

En ce qui concerne la Liga, j'ai de gros aprioris, sur ce championnat, que je n'hésite pas à qualifier "à deux vitesse". Le Réal et le Barça se disputant le titre, et 18 autres équipes qui ont le niveau du championnat portugais. J’exagère ? Je sais, c'est vrai. Athlético M. ; Bilbao et peut être Malaga/Valence ne sont pas l'image que j'en donne. Ce que je reproche à ces clubs là, je pourrais le reprocher à Liverpool, ils sont capables de se montrer sur des courses de vitesses, des coupes (nationales ou internationales) mais sont incapable de tenir la longueur d'un championnat. Tant mentalement qui sportivement, et quelque part, elle ne le cherche plus. Ce que je trouve dommage.

5/ Selon vous, pourquoi le Real Madrid est "médiocre" cette saison ?

Même si on ne sait pas tout, il y a quand même eu clairement un problème dans le vestiaire. Le courant ne passait plus avec Mourinho, des tensions, tout ça n'est pas forcément idéal pour aller jouer au football de la meilleur des manières.
Ensuite, il y a la nette méforme de certains cadres (Ramos, Pepe, Alonso, Özil, Di Maria, Benzema). Ces derniers ont connus divers passages à vides, et étant donné que Mourinho ne chamboule que rarement son onze, on voyait quand même pas mal ces derniers fouler la pelouse. Mais bien entendu, ils sont toujours capables de sortir des bons matchs. Özil revient bien notamment.
Et enfin, le problème est quand même peut-être la tactique employée par Mourinho. Ce dernier a des choix étranges alors qu'il a déjà fait mieux avec exactement les mêmes joueurs. Il a placé Callejon dans une position plus offensive à un moment, en le sortant du couloir, et ça avait globalement bien fonctionné. Et il le repose ensuite sur l'aile, où techniquement il a beaucoup de mal. On pourrait dire que c'est avec les circonstances, les blessures, suspensions, mais je n'ai pas toujours l'impression qu'il place au mieux ses joueurs sur la pelouse. Il y a surtout eu ce fameux passage avec Di Maria titulaire à chaque match malgré des matchs insipides, comme ceux de Valencia cette année. A la différence que l'équatorien n'a pas tardé à rejoindre le banc.

6/ Nani, de retour de blessure, est-il votre élément le plus déstabilisateur? A ce sujet, M.U doit-il jouer sur les côtés ou appuyer sur sa capacité de perforation centrale avec Rooney et RVP ?

Nani n'est guère notre élément le plus déstabilisateur. Il a un très grand potentiel et nous a par le passé gratifié de prestations grandioses. Cela dit, il revient de blessure et même s'il semble être mieux en jambes de match en match, cela ne garantie pas une superbe prestation. Certains joueurs s'illustrent lors de grandes affiches. Parfois ils brillent de telle sorte qu'ils donnent l'impression d'avoir choisi leur match. Par exemples on a longtemps reproché à Ronaldinho de ne jouer que lors des affiches PSG/OM. Je serais bien heureux qu'il nous fasse une Ronaldinho. Pour être plus sérieux, un Nani des grands jours peut apporter beaucoup. Il n'est nullement le seul joueur de United à pouvoir déstabiliser le Réal. Jouer sur les côtés a longtemps été la marque de fabrique de United et nous sommes toujours attendus par nos adversaires dans ce registre. Raison pour laquelle il faudra jouer avec l'équipe la plus malléable possible afin de pouvoir changer au besoin de type de jeu et nous baser sur le pouvoir pénétrant par le milieux de nos autres joueurs que sont Rooney Kagawa ,Anderson et autre Van Persie sans oublier les vieux brisquards que sont Scholes et Giggs s'ils jouent. Le très prometteur Cleverley également peut apporter des choses intéressantes

7/ Quel joueur craignez vous le plus entre un attaquant complet comme Benzema qui puisse fluidifier le jeu en participant beaucoup au jeu ou un renard comme Higuain qui pourrait de part ses appels et grinta trouver des brèches dans votre défense ?

Clairement Benzema, pour la simple et bonne raison que si Benzema joue juste, nous allons souffrir de par vos combinaisons. Benzema sera dangereux dès qu'il décrochera et dans la surface, Higuain seulement dans la surface. Il nous suffirait de faire un marquage strict sur Higuain pour le voir disparaître, alors que si Benzema décroche, alors il va créer du mouvement et des décalages. Si un de nos défenseurs le suit, et si personne ne suit Benzema, alors vous allez développer du jeu. De toute façon, un joueur qui apporte au jeu sera toujours meilleur qu'un renard des surfaces.

8/ Selon vous, à part Cristiano, qui est le plus dangereux au Real Madrid ?

Clairement Mesut Özil. On l'a encore vu en amical mercredi soir contre la France. Il a une patte gauche extraordinaire. Sa qualité de passes est très rare et il peut aussi apporter le danger par ses courses sur le côté et cette faculté à repiquer vers l'axe. Il sait quasiment tout faire et il a de la marge donc il peut encore accomplir de très belles choses. Il a tout pour devenir un très bon meneur de jeu. C'est aussi pour ça que CR7 marquait beaucoup. Du coup, comme l'Allemand aborde une saison en demi-teinte, le Portugais marque moins...

9/ Carrick est-il reconnu à sa juste valeur comme un Xabi Alonso à Madrid ou un Xavi à Barcelone ? A-t-il un rôle clé dans la double confrontation à venir avec le Real Madrid ?

J'ai été content de voir cette question, car non justement, Carrick est probablement le joueur dont on parlera le moins quand les gens évoqueront Manchester United. Pourtant, oui son rôle est primordial face à Madrid. C'est vraiment le joueur le plus important de l'équipe, devant les Rooney, van Persie, Vidic ou qui que ce soit d'autre. Il devra être performant dans la lecture du jeu madrilène, l'un de ses points forts, et bon dans les relances, tant pour permettre à l'équipe de respirer que pour mettre Madrid en difficulté. Je pense que toute personne appréciant le jeu de passe et l'intelligence de jeu est forcément obligée de tomber sous le charme de Carrick, qui est depuis novembre 2012, de mon point de vue, le meilleur joueur de Manchester United.

10/ Sir Alex a l'habitude dans les doubles confrontations à l'extérieur en C1 de "blinder" son milieu de terrain, il a cette saison abandonné le 4-3-3 dit des "gros matchs" pour un 4-4-2 "losange" vous pensez qu'il va choisir ce système pour le match aller ou alors tout donner des le premier match pour marquer le but à l'extérieur tellement décisif ? Qui est le véritable favori de cette confrontation ? Le Real Madrid en sachant qu'ils vont tous donner pour rattraper cette première partie de saison totalement catastrophique ? Ou Manchester United en sachant qu'ils jouent le match retour à domicile ?

Only SAF knows mais mon petit doigt me dit que Sir Alex va renforcer son milieu en mettant Rooney devant le duo Carrick-Cleverley, un peu comme contre City en championnat cette saison, ça à pas mal réussi pour contrer City durant les premières 30 minutes ou ils ont pressé comme des fous, et puisque je suis sur que Madrid fera pareille car Mourinho va vouloir prendre l'avantage rapidement dans la partie, Sir Alex va demander à nos joueurs de bien défendre durant les 30 premières minutes, afin d'absorber les efforts de Madrid, pour tout dire les 30 premières minutes seront décisives! Pour ce qui est du véritable favoris ben tout le monde donne le Real gagnant c'est bon pour nous ça nous enlève la pression ben moi aussi je donne le Real favoris (comme ça je m’enlève la pression).
Source(s) : planete-realmadrid.fr, Manchesterdevils.com