Report : Real Madrid 1 United 1

1661 fois


Grâce à ce nul sur la pelouse du Real Madrid, United a pris une légère option dans le choc des 1/8èmes de finale de la Ligue des champions.

Danny Welbeck a marqué de la tête sur un corner venu de la gauche de Wayne Rooney, un but précieux marqué à l'extérieur. L'ancien Mancunien Cristiano Ronaldo a égalisé pour les Madrilènes, mais on peut considérer que les Red Devils ont fait leur travail après avoir été mis sous une importante pression de la part des Espagnols.

Avec une équipe au complet, à l’exception de Paul Scholes resté à Manchester pour soigner son genou, Sir Alex Ferguson se retrouvait face à un véritable casse-tête avant de composer son onze de départ.

Lui qui avait plaisanté en conférence de presse sur le fait que José Mourinho était capable de faire quelque chose "pour nous perturber", le coach mancunien avait pensé à ce qu’il pouvait bien faire pour le contrer. La seule information lâchée par Sir Alex, c’était que Shinji Kagawa jouerait une partie de ce match.

En effet, le Japonais était aligné d’entrée, derrière Robin van Persie, et Wayne Rooney et Danny Welbeck étaient déployés sur les ailes. Phil Jones et Michael Carrick étaient positionnés au milieu, juste devant la défense centrale compose de Jonny Evans, en lieu et place de Nemanja Vidic, et de Rio Ferdinand.

PREMIÈRE PÉRIODE :

On se demandait bien si le Real allait attaquer United dès le coup d’envoi. La réponse était claire : oui. Après une frappe de Sami Khedira qui passait à côté à  la 2ème minute, Angel Di Maria échappait à la vigilance de Patrice Evra et ajustait une frappe des 20 mètres juste à ras du poteau droit de David De Gea.

Le portier espagnol était héroïque quelques instants après sur une superbe claquette pour détourner une frappe de Fabio Coentrao qui allait heurter le Poteau après un bon travail de Ronaldo sur la gauche. Raphael Varan envoyait une tête au-dessus sur un coup franc, et Mesut Özil parvenait à s’infiltrer dans la surface. Mais Michael Carrick bloquait le tir de l’Allemand.

Les vagues madrilènes déferlaient sur la défense mancunienne, avec Ronaldo, Di Maria et Özil à la baguette. Mais à force de manquer leurs occasions, les Merengues allaient laisser United ouvrir le score à la 20èmeminute.

Un corner tiré par Rooney depuis la gauche était repris victorieusement de la tête par Welbeck qui sautait plus haut que Sergio Ramos et trompait Diego Lopez, pour le plus grand bonheur des 4 000 supporters mancuniens.

Madrid ne baissait pas les bras, et les hommes de Mourinho continuaient à pousser sur le but de United. Et dix minutes après l’ouverture du score, la parité était restaurée. Et cela devait être l’½uvre de Ronaldo. Après une frappe de Di Maria repoussée par De Gea et un tir à côté de Ronaldo, ces deux joueurs combinaient bien pour égaliser. C’est Di Maria qui adressait un centre parfait pour la tête du Portugais qui s’élevait plus haut que Patrice Evra et égalisait pour les Madrilènes. L’ancien Red Devil ne fêtait pas son but, et laisser Bernabéu exploser de joie.

Lors de leurs rares courses vers l’avant, les Red Devils posaient des problèmes, et Van Persie et Welbeck semblaient particulièrement affûtés. Les deux compères étaient tout près de doubler la mise à la 34ème minute lorsque Welbeck voyait sa reprise sur un centre de Van Persie rebondir sur le dos de Lopez pour finir sa course en corner. Rooney tirait à côté sur le corner en résultant.

Madrid continuait de chauffer les gants de De Gea, et l’Espagnol réalisait une splendide parade sur une frappe d’Özil bien trouvé par Xabi Alonso. Les dernières minutes d’une première mi-temps haletante offraient une dernière chance à Ronaldo, qui venait de faire passer un sale moment à Rafael. Il armait des 25 mètres, mais heureusement pour les Mancuniens, son ballon passait au-dessus.

DEUXIÈME PÉRIODE :

Après avoir survécu au blitz de la première période, c’était les visiteurs qui se mettaient en évidence après la pause lorsque Phil Jones touchait le ballon de la tête sur un corner. Il ne fallait pas attendre longtemps avant que De Gea ne soit rappelé en action. Il intervenait devant Ronaldo et Di Maria avec autorité. Puis il poussait un soupir de soulagement lorsque Di Maria adressait une frappe qui le laissait de glace mais qui passait juste à côté.

Le Real Madrid semblait avoir bien négocié certaines décisions de jeu, et seul l’arbitre M. Felix Brych sait comment Varane s’en est tiré pour sa faute sur Evra qui partait seul au but.

Quelques secondes après l’entrée en jeu de Gonzalo Higuain à la place de Karim Benzema, De Gea s’interposait de manière spectaculaire, avec les pieds, devant une reprise de Coentrao au deuxième poteau. Aucune pause dans ce match qui ressemblait de plus en plus à un "attaque-défense" des deux côtés. Sir Alex décidait alors de resserrer les rangs et faisait entrer l’expérimenté Ryan Giggs à la place de Kagawa (63e). Le Gallois recevait une belle ovation de la part des supporters mancuniens. Il se plaçait à gauche et Welbeck s’alignait derrière Van Persie.

Ronaldo était tout près du deuxième but lorsqu’il glissait au premier poteau pour reprendre un centre de Di Maria, mais Ferdinand réussissait à passer le pied pour détourner la tentative du Portugais et concéder un corner. Quelques secondes plus tard, Van Persie butait à deux reprises sur le gardien du Real. Après une frappe détournée sur la barre par Lopez, il manquait sa reprise et Alonso dégageait sur la ligne.

Les occasions se multipliaient. Ronaldo ajustait un coup franc dont il a le secret qui passait juste au-dessus dans le temps additionnel. Et Van Persie était à deux doigts de donner la victoire à United mais sa frappe était bien détournée par Lopez. Finalement, ce match nul 1-1 est tout de même un excellent résultat pour les protégés de Sir Alex avant d’aborder un match retour passionnant le 5 mars à Old Trafford.


Real Madrid : Diego Lopez, Arbeloa, Sergio Ramos, Varane, Fabio Coentrao, Khedira, Alonso (Pepe 83'), Di Maria (Modric 75'), Ozil, Ronaldo, Benzema (Higuain 60').

United : De Gea, Rafael, Ferdinand, Evans, Evra, Welbeck (Valencia 73), Carrick, Jones, Kagawa (Giggs 64), Rooney (Anderson 84), Van Persie.

Buts : Welbeck (20') pour United. Ronaldo (30') pour le Real.

Cartons jaunes : Van persie (5'), Rafael (40'), Valencia (88').

Affluence : 85 454 spectateurs

Statistiques :

Possession : 39,3 %
Corners : 9
Tirs (dont cadrés) : 9 (6)
Fautes concédées (subies) : 12 (14)
Source(s) : Manutd.com