Report : West Brom 5 United 5

Sir Alex Ferguson avait demandé à ce que ses joueurs s'expriment pour son dernier match en tant qu'entraîneur. Ils l'ont écouté contre West Brom dans une rencontre sensationnelle, terminée sur le score de 5-5.

Dim. 12 mai 2013 - 17:00
Premier League - 37e journée

Alors que le rideau se baisse sur la carrière merveilleuse de Sir Alex, l'Ecossais a vu son équipe lâcher des avances 3-0 et 5-2 dans une rencontre historique. Il s'agit en effet du premier nul 5-5 de MU depuis 1895.

Shinji Kagawa, Alex Büttner, Robin van Persie et Javier Hernandez ont marqué tandis que Jonas Olsson marquait contre son camp, mais Romelu Lukaku, entré en cours de jeu, a inscrit un triplé et les Baggies obligent le "boss" à terminer sa carrière d'entraîneur sur une note légèrement décevante.

Les champions étaient accueillis par une haie d'honneur alors que les deux équipes applaudissaient le manager à son entrée sur le terrain. La rencontre débutait dans une ambiance électrique à la hauteur de l'occasion, pour le tout dernier match de notre grand entraîneur sur le banc de United.

PREMIÈRE PÉRIODE

Alors que la tribune visiteur encourageait les Red Devils, United assurait le spectacle en construisant une action depuis la défense à la sixième minute. La  passe de Büttner dans le couloir droit semblait trop forte mais Hernandez avait suivi et envoyait un caviar pour Kagawa qui trompait de la tête Ben Foster, l'ancien gardien de MU.

Trois minutes plus tard, Kagawa ignorait un raté de van Persie à côté de lui pour servir Antonio Valencia sur le flanc. L'ailier centrait fort devant les buts et Olsson reprenait dans ses propres buts pour doubler la marque pour les Red Devils. Un CSC qui n'était pas sans rappeler ceux inscrits dans deux des trois derniers matches par Steven Reid et Gareth McAuley de WBA.

United n'était pas rassasié et Olsson était soulagé de voir l'arbitre désigner le corner après avoir dévié une pichenette de van Persie, puis la frappe de Phil Jones était bien captée par Foster. Si Hernandez a été tout bonnement excellent, il ne réussissait pas son dernier geste de la tête alors qu'il était libre de tout marquage après un centre de son capitaine Michael Carrick.

A la demi-heure de jeu, le Mexicain laissait passer le centre de Carrick pour Tom Cleverley qui invitait Büttner à finir l'occasion en pleine lucarne pour inscrire un troisième joli but. La réaction du public, visiblement déçu par la prestation des leurs, donnait un coup de fouet à WBA et Shane Long voyait son tir de  la tête finir sa course au-dessus au terme d'une rare occasion.

Hernandez aurait dû inscrire son nom au tableau d'affichage alors que Valencia lui avait passé le ballon d'une volée en première attention après une longue passe d'Anderson, mais la frappe n'était pas suffisamment précise. United allait le regretter puisque Morrison, buteur contre MU dans le passé, battait Jones à la course pour reprendre un centre à ras de terre de Graham Dorrans et trompait Anders Lindegaard pour porter le score à 3-1.

Les deux équipes menaçaient de marquer à nouveau dans les cinq dernières minutes de la première période. Valencia et Cleverley servaient Hernandez et même s'il frappait directement sur Foster, McAuley renvoyait le ballon vers les buts et le gardien devait réaliser une parade sensationnelle du bout des doigts.

Les locaux auraient toutefois pu terminer la première période avec un déficit d'un seul but quand Jones laissait passer Morrison. Jonny Evans devait réaliser un superbe tacle pour empêcher Long de réduire l'écart. En deuxième période, Steve Clarke boostait son attaque en faisant entrer Lukaku, le joueur prêté par Chelsea, qui donnait l'espoir d'un come-back aux locaux.

DEUXIÈME PÉRIODE

En effet, cinq minutes après le retour des vestiaires, l'international belge récupérait le cuir de l'extérieur de la surface et envoyait une frappe un peu molle mais précise que Lindegaard ne pouvait qu'accompagner dans les filets, à la plus grande frustration du Danois. Cependant, United semblait incapable de lâcher une avance de trois buts pour le dernier match du règne de Sir Alex.

En effet, les Red Devils réagissaient rapidement par Valencia encore. Il combinait avec Anderson dont la frappe était repoussée par Foster, puis menait la charge sur le côté droit et envoyait un nouveau centre à ras de terre que van Persie envoyait dans les buts. Il s'agissait du 26e but du Néerlandais en championnat pour le club et son 30e toutes compétitions confondues pour une première saison décidément réussie.

Hernandez voyait McAuley repousser une autre bonne occasion et après un dégagement important de Valencia de l'autre côté du terrain, Ryan Giggs faisait son entrée en jeu. Le vétéran fonçait sur le flanc gauche pour récupérer une passe de Kagawa et glissait un centre parfait à Hernandez qui n'avait plus qu'à mettre au fond son 50e but pour le club. Une juste récompense pour sa persévérance, au terme d'un mouvement époustouflant.

West Brom aurait dû à nouveau réduire l'écart mais Olsson envoyait un tir largement au-dessus alors qu'il n'était qu'à deux mètres des buts mancuniens. Lukaku ne trouvait pas non plus le cadre sur coup franc et trouvait le petit filet d'une autre bonne position. Les visiteurs auraient dû identifier ces signes annonciateurs.

Même si Büttner frappait la barre transversale et Giggs voyait une pichenette passer juste au-dessus, ce sont les Baggies qui insistaient en attaque. Cependant, personne n'aurait pu prévoir la fin de folie pour le dernier match du manager. Dorrans et Billy Jones rataient des occasions avant que Lukaku récupère un centre en profondeur de Markus Rosenberg pour marquer son deuxième but de l'après-midi, le troisième de WBA.

Quelques secondes plus tard, sur l'occasion suivante des Baggies, Youssouf Mulumbu n'était pas inquiété pour reprendre une passe de Billy Jones et réduisait davantage encore l'écart. Paul Scholes signait son dernier match avec un carton jaune tandis que Rio Ferdinand était introduit pour bétonner l'arrière.

Néanmoins, l'arrière central était incapable de dégager le ballon sur une bonne action de Lukaku, ce qui permettait à l'attaquant, pratiquement à l'horizontale,  de glisser le ballon dans les buts et de signer une égalisation sensationnelle.

Le manager n'avait sans doute pas pensé, ni mérité, une telle fin de carrière mais au moins le spectacle était au rendez-vous au Hawthorns. Les larmes aux yeux, manager saluait la tribune visiteur, pensant sans doute que des matches de la sorte ne sont pas franchement bons pour sa tension artérielle !

Effectif : Lindegaard, Valencia, Jones (Ferdinand), Büttner, Cleverley (Giggs), Anderson, Kagawa (Scholes), van Persie, Hernandez

Buts : Morrison (40'), Lukaku (50', 80', 86'), Mulumbu (81') pour West Brom ; Kagawa (6'), Olsson (9' csc), Büttner (30'), van Persie (53'), Chicharito (63') pour United.

Sur le forum