Report : Shakhtar 1 United 1

1875 fois


Les longues périodes de possession de balle de United ont attiré les sifflets de la part du public ukrainien, mais les hommes de David Moyes ont fait preuve d'autorité dans ce match. Robin van Persie était déjà passé près de l'ouverture quand Welbeck marquait à la 18e minute.

Marouane Fellaini combinait avec Antonio Valencia, et son centre au premier poteau était mal repoussé par Yaroslav Rakitskiy. Welbeck surgissait pour inscrire son troisième but de la saison, trompant le gardien du Shakhtar Andriy Pyatov.

Alex Texeira demandait un penalty après un tacle de Tom Cleverley dans la surface, et ce même Texeira obligeait David De Gea à intervenir. Les Red Devils étaient eux aussi menaçants par l'intermédiaire de Nemanja Vidic, incapable de reprendre proprement une tête de Chris Smalling sur un corner de Van Persie.

Le Shakhtar démarrait la seconde période de belle manière, mais Rakitskiy tirait au-dessus sur coup franc. De son côté, De Gea s'emparait courageusement d'un centre dangereux au milieu d'une forêt de jambes.

Même si United était rarement mis en danger, Taison réussissait à égaliser, trompant De Gea à 14 minutes de la fin sur un ballon mal renvoyé par la défense mancunienne. De Gea était mis une dernière fois à contribution sur une frappe déviée par Smalling, mais United tenait bon et arrachait un point précieux en Ukraine.

L'analyse : un bon point de pris

Le match : United a semblé à l'aise pendant de longues périodes après l'ouvertre du score de Danny Welbeck à la 18e minute, mais a reculé en seconde période, et surtout après l'égalisation de Taison. Ce fut une prestation sérieuse en Europe de la part d'une équipe expérimentée qui a bien su gérer la pression du public ukrainien. Il y a eu peu d'occasion (2 tirs cadrés pour United en 90 minutes), mais le travail est fait.

Les buts : Le mouvement qui a mené au but de Welbeck n'était pas vraiment rapide. Antonio Valencia passait à Fellaini en retrait, et la passe du Belge dans la surface n'atteignait les pieds de Welbeck que grâce à une grossière erreur de Yaroslav Rakitskiy. Welbeck ne tergiversait pas, et finissait le travail proprement. Le but égalisateur ressemblait à celui de Welbeck. Un centre de Rakitskiy était mal repoussé par Nemanja Vidic, et Taison envoyait le ballon sous la barre.

En vedette : Ce fut une solide prestation collective, et la réponse parfaite à la déception de samedi face à West Brom. Michael Carrick a été la sentinelle devant la défense, avec très peu de fioriture mais beaucoup d'efficacité. Patrice Evra et Rafael ont été bons sur les côtés. Danny Welbeck mérite de marquer dans un match où il a été altruiste.

L'intrigue : Avec déjà trois défaites en Barclays Premier League, certains attendaient de voir l'empire mancunien craquer maintenant en Europe. Ceux-ci seront déçus. Avec l'absence surprise de Wayne Rooney, joueur en forme en ce moment, on savait que ce match serait un vrai test pour les hommes de David Moyes. Ryan Giggs a disputé plus de matches en Champions League que quiconque, ce qui lui a valu des applaudissements fournis lors de son entrée en jeu.

L'adversaire : Le Shakhtar a été brillant et très généreux, mais il lui a manqué la petite étincelle qu'amenaient Fernandinho et William la saison dernière. Douglas Costa était très élégant avec le ballon, et les fans ont joué leur rôle à merveille, permettant aux Ukrainiens de recoller au score.

L'action du match : Une superbe déviation de Van Persie permettait à Rafael de s'échapper sur la droite en seconde période. Le centre du Brésilien était repris par Van Persie, mais Rakitskiy bloquait le tir du Néerlandais.

Dans les tribunes : La poignée de supporters de United a tout donné pour être entendue au milieu de la marée orange et noire de la Donbass Arena. Après l'égalisation, les plus virulents des supporters ukrainiens ont même poussé jusqu'à terminer le match torse nu.
Source(s) : Manutd.com