Report: Real Sociedad 0-0 United

1646 fois


Manchester United a acquis un bon point à l'extérieur en Champions League après son nul 0-0 face à la Real Sociedad à l'Estadio Anoeta mardi. Les Red Devils auraient tout de même pu prendre l'avantage si Robin van Persie n'avait pas raté un penalty en deuxième période à Saint-Sébastien.

Les hommes de David Moyes restent invaincus après quatre journées dans le Groupe A. Seule ombre au tableau pour Manchester ce soir, l'exclusion de Marouane Fellaini. Les spectateurs espagnols n'ont pas franchement assisté au match du siècle et même si le nul était sans doute logique, Manchester s'est créé les meilleures occasions et aurait pu l'emporter.

Les Mancuniens dominaient la première période, mais ne concrétisaient pas leurs occasions. La meilleure offensive des Anglais était menée par Wayne Rooney qui n'a cessé de décrocher pour récupérer le cuir ou le faire circuler sur les flancs, profitant de la vitesse d'Antonio Valencia sur la droite ou des bons mouvements de Shinji Kagawa de l'autre côté.

Kagawa était d'ailleurs impliqué dans les deux meilleures occasions de United en première mi-temps. Il envoyait une frappe juste à côté sur un bon service de Rooney à l'intérieur de la surface, puis l'attaquant japonais brûlait les gants du gardien de la Real Sociedad, Claudio Bravo, d'une belle frappe après 20 minutes de jeu.

De l'autre côté, David De Gea était inquiété une fois dans les 45 premières minutes sur un centre entrant de Carlos Vela de la droite que le n°1 mancunien devait détourner en corner. Quelques instants plus tard, il voyait l'arrière gauche basque Alberto de la Bella enrouler une frappe juste à côté. Mais les occasions franches se faisaient rares en première période et l'arbitre Nicola Rizzoli n'accordait aucune minute supplémentaire.

La deuxième période débutait sous les mêmes auspices même si MU se montrait plus précis devant les buts adverses. Javier Hernandez ratait une occasion en or sur un centre de Kagawa : le Mexicain n'en revenait pas de voir son tir passer au-dessus des six mètres.

Après 63 minutes de jeu, David Moyes réalisait deux remplacements coup sur coup : Rooney et Hernandez quittaient leurs coéquipiers pour laisser la place à van Persie et Ashley Young, tandis que Kagawa passait à l'intérieur, en n°10. Le changement apportait quasiment immédiatement ses fruits quand Kagawa perçait vers l'avant et passait à Young. L'ailier anglais servait van Persie au deuxième poteau mais le Néerlandais tapait le poteau. Quelques minutes plus tard, l'ancien d'Arsenal était tout près d'ouvrir le score mais sa frappe de 20 mètres n'accrochait pas le cadre.

Les trois mêmes joueurs étaient encore en action à la 69e minute : Young jouait un une-deux avec Kagawa et s'écroulait dans la surface de réparation, retenu par le maillot par Markel Bergara. L'arbitre désignait le point de penalty et Van Persie s'élançait. Il frappait très fort sur le poteau de Bravo.

Xabi Prieto aurait pu faire une entrée fracassante sur le terrain, mais son tir dévié par Vela flirtait avec le poteau de De Gea. Le match tirait à sa fin quand Fellaini commettait un croc-en-jambe sur David Zurutuza pour écoper d'un deuxième carton jaune, après un premier avertissement pour une faute sur Bergara en début de rencontre. Le Belge était donc exclu. Au final, avec le nul 0-0 entre le Shakhtar Donetsk et le Bayer Leverkusen en Ukraine, les Red Devils conservent la première place du Groupe A et sont bien partis pour se qualifier pour les 8es de finale.

L'analyse :

Le match: David Moyes, le patron des Red Devils, a bien résumé la conséquence de cette non-victoire dans la lutte pour la qualification pour les 8es de finale. "On est bien placé", a-t-il dit. "Mais si on avait gagné ce soir, on aurait eu de très fortes chances d'être sûr de finir premier du groupe. Cependant, on reste encore en bonne posture." Au final, la différence n'était pas énorme entre les deux équipes, mais United a eu sa meilleure occasion de gagner sur le penalty raté de Robin van Persie, entré en cours de jeu. Le carton rouge de Marouane Fellaini en fin de partie n'a fait qu'ajouter au sentiment de frustration.

L'homme clé: Ce match n'était pas vraiment fait pour les individualités, même si les experts de MUTV Lee Sharpe et David May ont trouvé que Wayne Rooney, Chris Smalling et Patrice Évra étaient leurs candidats au titre d'Homme du match. Avant d'être remplacé en deuxième mi-temps, Rooney a joué l'électron libre, couvrant beaucoup de terrain pour essayer d'ouvrir des espaces tandis que Smalling et Évra n'ont pas chômé sur les côtés de la défense. Shinji Kagawa a aussi été impliqué dans les occasions les plus dangereuses de MU et mérite des félicitations.

En filigrane: Ryan Giggs a disputé son 950e match avec le club, aux côtés de Fellaini dans l'axe du milieu de terrain mancunien. Ailleurs, malgré la pluie qui s'abattait au Pays Basque, les jardiniers de l'Anoeta ont décidé d'arroser la pelouse à la pause, du côté où les locaux allaient attaquer, dans l'espoir de donner de la vitesse à leurs attaques, on imagine. Malheureusement, le match ne s'est pas suffisamment emballé dans les derniers mètres pour assurer le spectacle.

En face: L'entraîneur de la Real Sociedad, Jagoba Arrasate, avait déclaré que son équipe prendrait le jeu à son avantage, mais ses joueurs ont mis du temps à se mettre dans le tempo. Cependant, ils ont été propres et précis et se sont mêmes montrés parfois menaçants dans la surface mancunienne.

Les actions du match: La superbe pichenette de Rooney en première période a permis de servir Kagawa, tandis qu'après la pause, c'est Fellaini qui réalisait un superbe contrôle de la poitrine pour se débarrasser de son vis-à-vis avant de glisser une belle passe à Rooney, qui s'avançait et trouvait presque Chicharito. Presque, le mot qui résume la soirée de Manchester. Même le ballon brillamment enroulé de Kagawa pour van Persie au deuxième poteau ne donnait rien, même si le Néerlandais effaçait son adversaire avant de redonner le cuir au Japonais. Mais c'était trop derrière.

En tribune: En général, les supporters mancuniens se retrouvent tout en haut d'une tribune des stades qu'ils visitent. Cette fois, les quelque 1 500 fans de United étaient parqués dans un virage, en bas, derrière la piste d'athlétisme. Ils ont quand même donné de la voix sous la pluie. L'arrivée sur la pelouse de Roy Keane, consultant pour la chaîne anglaise ITV, a donné de la voix aux supporters qui ont entonné les chants d'antan en l'honneur de l'Irlandais.
Source(s) : manutd.com