Report : United 3 West Ham 1

1918 fois


Une performance autoritaire face à West Ham United, ponctuée par de superbes buts signés Danny Welbeck, Adnan Januzaj et Ashley Young, a offert à Manchester United une victoire 3-1 et un premier succès à domicile en Barclays Premier League depuis le triomphe sur Arsenal en novembre.

Les Red Devils réalisaient une entame idéale en imposant leur rythme dès le coup d'envoi et passaient près d'ouvrir le score au bout de deux minutes sur une frappe à bout portant de Tom Cleverley repoussée par le portier des Hammers Adrian.

Wayne Rooney, qui s'était remis d'une blessure à l'aine pour être titularisé par David Moyes, était proche de trouver la lucarne de l'Espagnol sur coup franc avant qu'Antonio Valencia ne voie sa tentative écartée. Mais les Hammers pliaient avant la demi-heure de jeu. Welbeck glissait le ballon pour Rooney, sprintait pour être servi par l'Anglais et trompait Adrian d'une frappe du gauche.

Le duo d'attaque des Red Devils combinait à nouveau pour doubler la mise 10 minutes plus tard. Rooney récupérait un dégagement de James Collins et Welbeck combinait avec Januzaj pour servir le jeune Belge dans la surface adverse. Januzaj effaçait Collins d'une feinte de corps avant de décocher une frappe à ras de terre imparable pour Adrian.

United aurait pu largement alourdir le score, Valencia tirant au-dessus à l'issue d'un contre rondement mené, Jonny Evans voyant sa tête écartée par Mark Noble et Chicharito se voyant refuser un but pour un hors-jeu litigieux. À 18 minutes du terme, Young, tout juste entré en jeu, ajoutait un nouveau but d'une frappe magnifique en pleine lucarne après une remise de Rooney. Remplaçant pour les Hammers, Carlton Cole se déjouait du piège du hors-jeu de United pour sauver l'honneur, mais son but n'effaçait pas l'éclat d'une prestation autoritaire et maîtrisée.

L'analyse : les Hammers martelés

L'analyse : la tentative de United en début de match s'avérait prometteuse et un avantage de deux buts à la pause était permis par un rythme intense ne laissant jamais West Ham maîtriser la possession. Les visiteurs se montraient peu menaçants offensivement, et leurs rares incursions dans la zone de vérité étaient facilement écartées par une prestation défensive autoritaire de l'arrière-garde et des milieux défensifs de United, jusqu'à cette erreur défensive en fin de match, permettant à Carlton Cole de capitaliser. À ce moment-là, Ashley Young avait déjà porté le score à 3-0, un avantage qui soulignait le contrôle du match par les Red Devils. Le but de Cole anéantissait les espoirs de quatrième match consécutif sans encaisser le moindre but, seul bémol d'un après-midi confortable.

Les buts : deux superbes buts faisaient la différence pour United en première période. L'ouverture du score de Welbeck, son premier but à Old Trafford depuis 14 mois, faisait suite à sa sublime remise pour Rooney, qui retrouvait l'attaquant pour le 1-0. Un échange de passes semblable entre Welbeck et Januzaj se soldait par une finition tout aussi belle du Belge, Januzaj éliminant James Collins d'une feinte de frappe avant de tromper Adrian. Après la pause, Young, tout juste entré en jeu, assommait la rencontre d'un magnifique but en pleine lucarne en première intention.

En vedette : Alors que la majeure partie de la rencontre était caractérisée par les velléités offensives de United, Chris Smalling livrait une prestation sans failles en défense, affichant de la confiance dans la possession et de l'autorité dans la récupération. Phil Jones était tout aussi décisif au milieu, lisant le jeu et assurant une couverture défensive pour éviter les attaques intermittentes de West Ham. Wayne Rooney soulignait son importance avec une participation aux trois buts.

En filigrane : Ravel Morrison, jadis promesse d'avenir au sein des équipes de jeunes de United, a effectué un premier retour frustrant à Old Trafford. Il a été averti pour une faute sur Tom Cleverley, qui a aidé United à gagner la bataille du milieu de terrain, jouant un rôle clé pour dicter le tempo des Red Devils.

En face : West Ham ne s'est pratiquement jamais montré menaçant offensivement, le but de Carlton Cole à la 81e minute s'avérant ainsi une grande source de frustration pour David Moyes. Alex Büttner avait fait son entrée en jeu depuis une minute seulement et n'était peut-être pas encore dans le rythme, laissant malencontreusement Cole en jeu alors que le reste de la défense était monté.

L'action du match : La construction des buts de United a été incisive, mais une contre-attaque en fin de première période méritait un meilleur sort. Une tête de Smalling servait Valencia, qui échangeait de spasses avec Rafael avant de décocher une frappe au-dessus de la barre.

En tribune : Festive par moments, notamment au milieu de la seconde période. Rendons hommage aux fans de West Ham qui ont chanté : "Vous n'êtes pas spécial, on perd toutes les semaines." Nous préférons penser que United avait le bon plan de jeu : le bon rythme, des intentions offensives et un instinct de tueur devant le but. Tous les Red Devils rentrent donc heureux avant Noël.
Source(s) : Manutd.com