Report : West Brom 0 United 3

1351 fois


Manchester United a renoué avec la confiance et la victoire, en s'imposant 3-0 avec panache sur le terrain de West Brom.

Phil Jones a marqué de la tête, pour la deuxième fois seulement en Barclays Premier League pour le club, avant que Wayne Rooney et Danny Welbeck ne concluent des attaques collectives pour faire remonter les Red Devils à la sixième place. United a dominé la première période, malgré les interventions défensives de la paire axiale Jones et Chris Smalling, et aurait pu ouvrir le score dès le quart d'heure de jeu, lorsque Youssouf Mulumbu a dégagé le ballon sur sa ligne pour éviter un but contre son camp de Chris Brunt, sur un quatrième corner consécutif de United.

Ben Foster réalisait une parade réflexe pour dévier une tête de Rafael sur la transversale, après un superbe centre d'Adnan Januzaj, mais il ne pouvait rien fait sur la tête catapultée par Jones sur un coup franc de Robin van Persie. Jones voyait ensuite Victor Anichebe manqué le cadre, avant qu'une controverse n'éclate lorsque Foster touchait le ballon de la main à l'extérieur de sa surface, suite à un mauvais contrôle sur une passe de Juan Mata à destination de Van Persie. L'arbitre Jon Moss jugeait la main non intentionnelle et ne la sanctionnait donc pas.

Moss était de nouveau sous les projecteurs au moment d'une faute de Van Persie sur Stephen Reid : déjà averti, l'attaquant néerlandais échappait à l'exclusion car il avait touché le ballon. Après sa sortie, Rooney ajoutait un deuxième but important. Le buteur convertissait de la tête un centre millimétré de Rafael au second poteau. Le troisième but concluait une nouvelle offensive collective, une série de passes courtes qui permettait à Rooney de servir dans la profondeur Welbeck, qui enroulait sa frappe pour clôturer le score.

David de Gea a été sollicité à quelques reprises par Zoltan Gera, mais les Red Devils n'ont que rarement été mis en danger et enchaînent un troisième match sans encaisser de but en championnat.

L'analyse du match :

Le match : United s'est montré bien trop fort pour des Baggies en méforme et a pratiqué un jeu par moments formidable en seconde période. Robin va Persie a joué un rôle clé dans l'ouverture du score de Phil Jones, mais il avait été remplacé au moment où Wayne Rooney et Danny Welbeck ont tué le match. Les Red Devils ont retrouvé le jeu de passes qui leur avait fait cruellement défaut au Pirée, ainsi que le moral avant un calendrier chargé, à commencer par le match retour contre l'Olympiacos, ainsi que les rencontres face à Liverpool et City en championnat.

Les buts : Rafael subissait une faute de Chris Brunt aux abords de la surface, offrant à Robin van Persie un coup franc qu'il glissait à un Jones démarqué pour battre Ben Foster de la tête. Rooney était ensuite impliqué dans une action qui voyait Juan Mata servir Rafael côté droit ; le centre parfait du latéral trouvait la tête du n°10, qui inscrivait son septième but en six titularisations contre West Brom. Pour le troisième, Marouane Fellaini et Mata échangeaient des passes courtes avant de servir Rooney, qui adressait une passe en profondeur à Welbeck. Bénéficiant de l'intervention manquée de Jonas Olsson, le jeune international anglais ne tremblait pas face à Foster.

Les joueurs : Rafael a été extraordinaire pour son retour dans l'équipe, mais Rooney et Jones sont également nommés pour le titre d'Homme du match. BT Sport a choisi de récompenser Michael Carrick, pour sa prestation propre dans l'entrejeu, tandis que Mata a apporté des contributions importantes des deux côtés du terrain, dont un dégagement dans sa propre surface de but sur un centre-tir Victor Anichebe.

En filigrane : c'est à The Hawthorns que Sir Alex Ferguson avait dirigé son dernier match, mais le score prolifique d'alors (5-5) n'a jamais semblé probable aujourd'hui. Les journalistes avaient accentué la pression sur les deux managers avant le coup d'envoi, mais l'ambiance au stade aura été plutôt positive dès le coup d'envoi. Foster était au but face à son ancien club, mais il a certainement eu de la chance de ne pas être exclu pour sa faute de main à l'extérieur de sa surface.

L'adversaire : West Brom a joué la contre-attaque, une tactique qui a fait beaucoup débat récemment, ses joueurs préférant cette tactique à celle prônée par Pepe Mel, qui favorise le pressing. La présence physique d'Anichebe et les rares percées de Zoltan Gera ont posé quelques problèmes, mais David de Gea n'a pas été beaucoup sollicité dans cette rencontre.

L'action du match : le troisième but était de toute beauté et mérite d'être salué, mais Januzaj et Mata ont offert un aperçu excitant de ce que leur association pourrait donner à l'avenir, en combinant régulièrement côté gauche en première période. Mata a fait parler sa technique, notamment sur un centre adressé après un échange de passes avec Adnan, même si le ballon était capté par Foster.

En tribune : les fans des Red Devils ont critiqué les supporteurs de l'équipe d'Angleterre qui avaient sifflé Tom Cleverley en milieu de semaine à l'annonce de son nom. Ils ont également communiqué leur mécontentement lorsque l'arbitre a refusé de sanctionner la main de Foster, avant de chanter en riant : "We're going to win the league" (On va être champions !). Rafael a reçu des applaudissements nourris et mérités lorsqu'il est sorti en fin de match.
Source(s) : ManUtd.com