Report : United 0 - 0 Inter Milan (5-3 t.a.b.)

Manchester United continue de briller en Tournée 2014, présentée par Aon. Cette fois, les hommes de Louis van Gaal ont battu l'Inter Milan aux tirs au but au terme d'un match au score nul et vierge.

Jeu. 24 juil. 2014 - 05:00
Match amical

Ashley Young, Javier Hernandez, Tom Cleverley, Shinji Kagawa et Darren Fletcher ont transformé leurs penalties pour les Red Devils, qui évoluaient dans leur nouveau troisième maillot bleu pour la première fois, alors que Marco Andreolli a raté le sien pour l'Inter au FedEx Field, l'antre des Washington Redskins, club de NFL.

Van Gaal alignait ses trois arrières centraux d'expérience dès le coup d'envoi, Chris Smalling et Phil Jones se plaçant respectivement au milieu et à droite tandis que Jonny Evans restait à gauche comme contre le LA Galaxy. Ashley Young et Antonio Valencia étaient alignés sur les ailes pendant qu'Ander Herrera et Darren Fletcher, à nouveau capitaine, laissaient Juan Mata en soutien de Wayne Rooney et de Danny Welbeck.


PREMIÈRE PÉRIODE :

L'homme qu'Evans, Jones et Smalling tentent de remplacer, le n°15 de l'Inter Nemanja Vidic, était le plus dangereux devant les buts de Manchester au début de la rencontre, même si ses deux frappes de la tête sur corner passaient au-dessus de la barre transversale d'Anders Lindegaard. Jones était plus précis de l'autre côté : sa reprise de la tête d'un coup franc de Mata sollicitait l'intervention de Samir Handanovic, qui s'allongeait bien sur sa gauche.

Wayne Rooney n'avait pas autant de réussite que contre une autre défense italienne, celle de la Roma, puisque sa frappe pied droit passait juste au-dessus. Puis la rencontre baissait de rythme, typique d'un match de pré-saison.

Le public se réveillait quand Valencia descendait sur son aile, jusqu'au point de corner, pour aller récupérer le ballon dans les pieds de Dodo. Ferme, mais juste. L'adversaire gesticulait en vain pour demander une faute tandis que les supporters situés le plus près de l'action huaient, sifflaient puis entonnaient "United, United".

DEUXIÈME PÉRIODE :

Au fur et à mesure de la deuxième période, Mata commençait alors à s'imposer sur le jeu. Il échangeait avec Rooney, mais ratait la dernière passe sur l'intervention d'un défenseur intériste. Puis l'Espagnol se créait ses propres espaces avant de décocher une frappe qui passait juste à côté du poteau droit, suffisamment près pour qu'Handanovic plonge, au cas où. De l'autre côté du terrain, Jones se jetait devant un tir instantané de Mauro Icardi pour éviter à Lindegaard de se fatiguer.

Van Gaal procédait alors à huit changements à la pause. Il donnait sa chance à Wilfried Zaha pour la première fois lors de cette tournée et faisait entrer en jeu Luke Shaw sur le côté après avoir évoqué son manque de forme 24 heures plus tôt. Les autres joueurs à faire leur entrée étaient David De Gea dans les buts, Michael Keane, Tyler Blackett, Tom Cleverley, Nani et Shinji Kagawa, dans le rôle de Mata. Seuls Evans, Fletcher et Young restaient sur le terrain pour disputer les 90 minutes.

Evans et Fletcher s'entendaient bien sur la gauche alors que Manchester dominait la deuxième période, mais Vidic, en maître de la défense de l'Inter, frustrait les Red Devils et en particulier Zaha. Remarquant que deux de ses nouveaux coéquipiers allaient se faire prendre de vitesse par Zaha, l'ancien capitaine d'Old Trafford ajustait parfaitement son timing pour dégager le ballon en corner.

Vidic méritait les applaudissements qu'il recevait du public alors qu'il quittait le terrain à la 72e minute sans avoir encaissé de but. Pourtant, Tom Cleverley n'était pas passé loin d'ouvrir le score d'une frappe trop enlevée qui filait derrière les buts, dans un public portant en grande partie les maillots rouges de Manchester.

United pensait pouvoir profiter du départ du Serbe en défense, mais Nani butait sur Handanovic puis un défenseur repoussait la frappe de Kagawa. Zaha et des milliers de fans demandaient un penalty quelques instants plus tard, mais l'arbitre Edvin Jurisevic ne le voyait pas de cet oeil et ne bronchait pas. Mêmes conséquences quand Cleverley était bousculé dans la surface.

Javier 'Chicharito' Hernandez faisait alors son entrée en jeu pour le dernier quart d'heure, sous l'ovation du public des États-Unis qui semble vraiment l'adorer. Nani, entré à la pause, sortait.

À l'instar de Lindegaard, De Gea n'avait pas grand-chose à faire pendant ses 45 minutes de jeu même s'il montrait à nouveau son agilité en déviant un coup franc de l'Inter au-dessus de la main droite. L'arbitre Jurisevic devenait alors la vedette du match puis se faisait pardonner auprès des supporters de Manchester en distribuant le premier carton jaune de la rencontre à Marco Andreolli.

Zaha, dynamique, frappait ensuite dans le petit filet à la dernière minute du temps réglementaire avant de laisser place aux tirs au but. C'est de cette façon que l'Inter avait battu le Real Madrid dans son premier match de l'ICC. Cette fois, les Italiens n'obtenaient pas le même résultat et United pouvait encore rêver de finale à Miami grâce à sa victoire 5-3 aux tirs au but, à la plus grande joie des 61 238 spectateurs présents.

Manchester United :

Lindegaard (De Gea 46') ; Smalling (Blackett 46'), Jones (M. Keane 46'), Evans ; Valencia (Shaw 46'), Fletcher, Herrera (Cleverley 46'), Young ; Mata (Kagawa 46') ; Rooney (Zaha 46'), Welbeck (Nani 46' (Hernandez 77')).

Inter Milan :

Handanovic (Carrizo 63') ; Jesus, Vidic (Andreolli 71'), Ranoccia, D'Ambrosio, Jonathan (Guarin 83'), Kuzmanovic (Taider 63'), Botta (Laxalt 63'), Dodo (Nagatomo 63'), Khrin (M'Vila 46'), Icardi.

Sur le forum