Van Gaal voit plus loin

4332 fois


S'il est ravi d'avoir remporté l'International Champions Cup, le manager de Manchester United Louis van Gaal se concentre sur l'ouverture de la Barclays Premier League.


Les Red Devils ont bien bouclé leur tournée en disposant 3-1 de Liverpool à Miami grâce à Wayne Rooney, Juan Mata et Jesse Lingard, buteurs en seconde période.

Il s'agit du premier trophée de l'ère van Gaal, mais le Néerlandais est déjà tourné vers la venue de Swansea à Old Trafford, le 16 août.

"C'est sympa pour nos supporters aux États-Unis et en Angleterre d'avoir battu Liverpool", a-t-il souligné en conférence de presse.

"Je pense qu'on a donné du plaisir aux fans, et c'est important. Il est bien entendu toujours mieux de gagner en pré-saison, mais l'objectif reste le match contre Swansea. C'est celui-ci qu'il faudra gagner."

Après une première période terne au Sun Life Stadium, Rooney a relancé United d'une belle volée du gauche, synonyme de cinquième but en tournée et de prix de Joueur du tournoi.

"C'est un gagneur", a témoigné van Gaal. "À mes yeux, il mérite ce prix, vu les buts qu'il a marqués et les passes décisives qu'il a données. Mais il faut aussi souligner notre solidité défensive - j'estime d'ailleurs que plusieurs défenseurs auraient aussi pu obtenir cette distinction."

"Le but de Rooney a été important. Il était magnifique. C'est un vrai buteur, il a fait le geste parfait pour placer le ballon à ras de terre dans le petit filet opposé. Il faut noter aussi le superbe centre de Chicharito."

Rooney portait le brassard, qui avait auparavant été confié par van Gaal à Tom Cleverley et Darren Fletcher lors de la tournée.

"Je fais tourner le brassard de capitaine", a-t-il confirmé. "Aujourd'hui, Rooney a joué son premier match entier. Fletcher en a joué deux en intégralité, c'est pourquoi je l'avais désigné capitaine. Tout comme Cleverley."

Antonio Valencia est sorti blessé en début de rencontre, van Gaal révélant qu'il s'agissait surtout du contrecoup de la préparation exigeante des Red Devils aux États-Unis.

"Valencia avait des fourmillements dans les jambes", a confié le manager. "Avant le match, je lui avais conseillé d'écouter son corps. La fatigue a tendance à s'accumuler."

"Tous les joueurs ont envie d'être sur le terrain, mais il a eu l'intelligence de ne pas trop tirer sur la corde. Quand on a des sensations bizarres, mieux vaut jouer la prudence."

Concernant Danny Welbeck, sorti du banc contre le Real Madrid, van Gaal a ajouté : "Il a eu une belle réaction aujourd'hui, mais on a bien fait de ne pas l'aligner."

Sur le forum


Source(s) : Manutd.com