Report : Copenhague 1-0 United

1885 fois


Hier soir, un match nul-aurait suffi aux hommes de Sir Alex Ferguson pour s'assurer la qualification pour les huitièmes de finale de la plus prestigieuse des compétitions européennes. Mais c'était sans compter sur une étonnante formation danoise, qui créa la surprise de cette 4e journée de Ligue des Champions.

Du coup, Manchester United doit s'imposer lors de ses deux dernières rencontres de poules (à Glasgow contre le Celtic et à Old Trafford devant le Benfica Lisbonne) pour s'assurer la qualification. Et ce, notamment à cause de la large victoire du Benfica contre les Ecossais, sur le score de 3 buts à 0.

Fergie, qui fête dans moins d'une semaine ses 20 ans à la tête du club, a opéré 6 changements dans le onze de départ par rapport à l'équipe qui s'était brillamment imposée sur le terrain de Bolton samedi dernier. Les absences forcées de Gary Neville, Ryan Giggs et Louis Saha, tous trois blessés à court terme, donnèrent à Wesley Brown, Darren Fletcher et Ole Gunnar Solskjaer l'occasion de se mettre en valeur.

Paul Scholes, Rio Ferdinand et Patrice Evra étaient les trois autres qui prirent place sur le banc au coup d'envoi, remplacés respectivement par John O'Shea, Mikael Silvestre et Gabriel Heinze.

La visite de Man U au Parken Stadium pour le plus gros match de l'histoire du FC Copenhague, créé il y a 14 ans, combinée à l'arrivée de quelques unes des plus grandes stars du monde de la musique pour les MTV Europe Music Awards de jeudi, n'avait pas manqué de créer un réel engouement autour de la capitale danoise cette semaine.

En revanche, on ne put pas dire cela de la première période du match en lui-même. Seulement deux occasions (pour ne pas dire demi-occasions) dans les 45 premières minutes, la meilleure étant à mettre à l'actif de Wayne Rooney qui cherchait à confirmer après son superbe triplé à Bolton 4 jours plus tôt avec un premier but en Ligue des Champions depuis son but contre Debreceni lors du 3e tour préliminaire de la saison passée.

Copenhague, qui occupait la quatrième et dernière place du groupe F avant le coup d'envoi, avait désespérément besoin d'un résultat positif pour tenter de continuer dans la compétition, et ils montrèrent clairement leurs ambitions dès le départ. Edwin van der Sar, capitaine mancunien d'un soir, fut le plus occupé des deux gardiens de but. Après trois minutes de jeu, Oscar Wendt s'infiltra dans les failles de la défense des Red Devils mais le gardien hollandais fut le plus rapide.

La première tentative de Rooney, également la première du club anglais, vint après 13 minutes de jeu. L'attaquant international anglais se saisit du ballon à l'entrée de la surface, excentré côté gauche. Son tir pied droit fut malheureusement trop centré et Jesper Christiansen s'imposa sans trop de problèmes. 11 minutes plus tard, après un autre sauvetage de van der Sar devant Silberbauer, Rooney envoya son coup de tête au-dessus, puis tira à côté après un bon service de Solskjaer.

Score nul et vierge à la pause donc - l'occasion de faire rentrer Rio Ferdinand à la place de Nemanja Vidic - et après la reprise chaque équipe se procura des occasions. Le coup de tête Michael Gravgaard, suite à un corner tiré par Jacobsen, termina dans les bras du portier mancunien, avant que Solskjaer ne voie son tir bien arrêté par Christiansen.

A la 55e minute de jeu, Atiba Hutchinson gâcha la meilleure occasion danoise de ce début de soirée, avec une tête au-dessus de la barre sur un centre de Bergvold. John O'Shea se rendit coupable du même crime, avec un tir à côté alors qu'il se présentait seul devant Christiansen à la suite d'une bonne combinaison entre Fletcher et Rooney.

Festival de ratés, puisque peu après le coup de tête de Rooney, à la reprise d'un centre de Gaby Heinze, passa à côté. Puis un tir d'Ole Solskjaer termina en corner après une déviation d'un défenseur danois. Et cela devait profiter au FC Copenhague, qui ouvrit le score par l'intermédiaire de l'ancien joueur d'Aston Villa Marcus Allbäck. Après un corner tiré par Jacobsen et une tête d'Hutchinson, un énorme cafouillage dans la surface permit à Allback d'inscrire le premier but en Ligue des Champions de l'histoire du FCK (0-1, 74').

Les Reds se jetèrent alors à l'attaque, Cristiano Ronaldo le premier tira au but depuis le côté droit de la surface, mais son tir pied gauche en angle fermé ne trompa pas Christiansen. Le gardien danois fut de nouveau à la parade lorsqu'il stoppa un lob de Paul Scholes, entré en cours de jeu, après une belle passe de Wayne Rooney.

Dernière occasion dans les arrêts de jeu, avec un centre de Rooney pour Cristiano Ronaldo, mais le but de ce dernier fut refusé logiquement pour une position de hors-jeu. Copenhague tenait sa victoire, une des surprises de cette 4e journée de Ligue des Champions 2006-2007. Dans l'autre rencontre du groupe, le Benfica venait de battre le Celtic Glasgow par 3 buts à 0. United reste donc en tête, mais ne doit plus faire de faux-pas pour assurer sa qualification en huitièmes de finale. Sous peine de revivre le scénario de la saison passée.

FC Copenhague: Christiansen - Jacobsen, Hangeland, Gravgaard, Wendt - Silberbauer (Kvist 71), Linderoth, Norregaard, Bergvold (Berglund 68) - Allback (Thomassen 89), Hutchinson.

Manchester United: van der Sar - Brown, Silvestre, Vidic (Ferdinand 45), Heinze (Evra 80) - Fletcher (Scholes 71), Carrick, O'Shea, Ronaldo - Rooney, Solskjaer.

Buts: Allback (73).

Spectateurs: 40.000.
Source(s) : ManUtd.com