Report : QPR 0 United 2

Match Reports 2012

Après une première heure de jeu serrée et tendue, Manchester United a pris l’ascendant et s’impose finalement 2-0 sur la pelouse des Queens Park Rangers grâce à Marouane Fellaini et James Wilson, tous deux entrés en jeu. Sur un terrain difficile et face à un adversaire rugueux, le jeu a souvent manqué de finesse et de justesse technique – Radamel Falcao aurait sans doute inscrit au moins trois buts dans des conditions plus favorables – mais, après la déconvenue de Southampton et trois matches de Barclays Premier League sans victoire, Louis van Gaal se contentera aisément des trois points décrochés à Loftus Road.

Sam. 17 janv. 2015 - 16:00
Premier League - 22e journée
QPR
0
2
Manchester United

Première période

QPR, qui se morfond en fin de classement en grande partie à cause de ses 10 défaites en 10 déplacements, ne comptait en revanche que deux revers lors de ses 11 derniers matches à Loftus Road. Le pressing imposé dès l’entame sur un terrain d’une qualité aussi médiocre n’y est sans doute pas étranger.

United confisquait le ballon et, à la 13e minute, Falcao n’était pas loin d’ouvrir le score sur un bon ballon de Mata, mais Robert Green captait sans souci, tout comme il s’interposait un peu plus tard sur un tir en angle fermé du Colombien.

QPR gênait la progression des Red Devils, à l’image de Bobby Zamora qui, à la 20e, interceptait une passe au milieu et lançait Charlie Austin, lequel butait sur un David De Gea vigilant. Le portier de United sortait acrobatiquement vainqueur d’un nouveau duel avec Austin à la demi-heure, peu après que Joey Barton eut quasiment plaqué Wayne Rooney en pleine surface, sans réaction de la part de l’arbitre. Les deux équipes rentraient aux vestiaires sur un score nul et vierge.

Deuxième période

Le second acte débutait sur le même rythme, avec une équipe de QPR truqueuse et rugueuse, quoique plus offensive, comme sur cette tête non cadrée de Leroy Fer sur un coup franc de Barton. De son côté, Falcao tentait encore sa chance de la tête sur un bon centre de Di Maria, mais Green parait.

C’est alors que Louis van Gaal sortait Evans au profit de James Wilson pour passer en 4-4-2 – l’effet escompté était plus qu’immédiat, pour le plus grand bonheur des supporters de United.

Valencia centrait pour Fellaini – entré à la pause - qui, de l’entrée de la surface, amortissait avant d’envoyer un boulet de canon dans le but de Robert Green, qui ne pouvait qu’effleurer le ballon (58e). Le milieu belge s’en allait fêter sa réalisation avec son jeune compatriote Adnan Januzaj sur le banc.

Le match aurait pu être plié à l’entrée du dernier quart d’heure, quand Wilson déboulait sur l’aile droite avant de centrer vers Falcao, mais Caulker dépossédait le Colombien du ballon au tout dernier moment. Quelques secondes plus tard, sur un nouveau centre de Wilson, Falcao était un poil trop court.

Wilson était finalement récompensé de ses efforts en toute fin de partie, sa vitesse lui permettant d’inscrire le but du break, son tout premier de la saison. La détermination de United et les changements de van Gaal étaient les clés de ce premier succès mancunien en 2015.


Sur le forum


Source(s) : ManUtd.com