Report : United 2 Sunderland 0

1535 fois


Longtemps tenu en échec, United s'impose 2-0 à onze contre dix grâce à un doublé de Wayne Rooney, auteur d'un penalty suite à l'exclusion de Wes Brown (66e) et d'une tête à bout portant en fin de match. Les Red Devils reprennent provisoirement la troisième place du championnat avant le déplacement à Newcastle. 

Le capitaine a converti un penalty à la 66e minute suite à une faute de John O’Shea dans la surface sur Falcao, alors que le Colombien s’apprêtait à dégoupiller. L’arbitre Roger East Brown a vu rouge mais pas sur le bon joueur, puisque c’est Wes Brown qui a été exclu, malgré les vives protestations de l’ancien Mancunien O’Shea.

Aligné dans un traditionnel 4-4-2, United a ensuite su profiter des ouvertures, après avoir été longtemps tenue en échec par une équipe de Sunderland bien organisée. Rooney a doublé la mise à bout portant à six minutes du terme. 

En l’absence de van Persie, Jones et Luke Shaw, Louis van Gaal a changé cinq éléments par rapport au onze aligné à Swansea la semaine précédente, avec cette fois une doublette offensive Falcao-Rooney et une charnière Jonny Evans-Chris Smalling.

PREMIERE PERIODE :

À la quatrième minute, c’est Rooney qui se procure la première occasion de la partie, manquant le cadre de la tête sur un bon corner.

Sunderland riposte aussitôt et Connor Wickham allume la mèche aux abords de la surface mancunienne pour voir David De Gea détourner son tir rasant. Dans la foulée, Jermain Defoe expédie une frappe brossée qui flirte avec le montant du portier espagnol.

Mais progressivement, ce sont les locaux qui affirment leur emprise pendant la première période. À la réception d’un centre diabolique de Di Maria côté droit, Marcos Rojo arrive un train en retard mais le ballon est dégagé en direction d’Ashley Young, dont la frappe vicieuse fait frémir les filets de Costel Pantilimon.

Galvanisé par la chorale mancunienne, Di Maria transmet à Antonio Valencia sur l’aile droite. L’Équatorien, positionné arrière droit, centre pour Young, qui contrôle de la poitrine et frappe en direction de la lucarne. Mais O’Shea parvient à détourner la trajectoire du cuir, qui termine sa course sur la barre transversale. 

United intensifie son pressing. Sur l’aile gauche, Young paraît particulièrement en jambes pour sa première titularisation depuis le 1er janvier. Sebastian Larsson, auteur du but victorieux pour les Black Cats à Old Trafford la saison dernière (0-1), sauve son gardien en repoussant sur sa ligne une frappe d’Ander Herrera. L’arbitre siffle la pause.

DEUXIEME PERIODE :

Au retour des vestiaires, Adnan Januzaj remplace Di Maria. Les deux équipes se regardent en chiens de faïence, mais tout bascule d’un coup à l’heure de jeu. Le centre d’Herrera trouve Falcao, qui élimine who O’Shea et s’apprête à frapper. Mais l’ancien Mancunien l’envoie goûter le gazon, alors que Wes Brown est juste à côté.

L’homme en noir indique le point de penalty et congédie Brown malgré les vives protestations d’O’Shea. Rooney ne se fait pas prier pour transformer le penalty en visant le soupirail droit.

Old Trafford pousse un soupir de soulagement et les Black Cats semblent bel et bien échaudés. Marouane Fellaini, entré en jeu à la place de Falcao, puis Januzaj et Rojo, se procurent chacun des occasions. Mais c’est Rooney qui remet le couvert, reprenant le ballon de la tête après une parade de Pantilimon sur Januzaj.

Dans les arrêts de jeu, Herrera croit avoir inscrit un troisième but, mais celui-ci est refusé pour hors-jeu. Qu’à cela ne tienne : les hommes de Louis van Gaal enchaînent un neuvième succès en 10 matches à la maison. Un résultat qui les ramène sur la troisième marche du podium, en attendant la prstation d’Arsenal dimanche.

 

United : De Gea, Valencia, Smalling, Evans, Rojo, Blind, Herrera, Young, Di Maria (Januzaj 46), Rooney (Mata 86), Falcao (Fellaini 68).

Non utilisés : Lindegaard, McNair, Carrick, Wilson.

Buts : Rooney (66' sp, 88')

 

Source(s) : Manutd.com