Report : Everton 3 United 0

1681 fois


Mauvaise séquence pour les Red Devils. Après la défaite de la semaine dernière à Stamford Bridge, United s'incline à nouveau, et lourdement, sur la pelouse des Toffees, sur le score de 3 à 0.

Une victoire sans appel des locaux, qui ont ouvert le score dès la cinquième minute par l'entremise de Mc Carthy, avant de doubler la mise 30 minutes plus tard par Stones, sur corner de Baines. Malgré les changements tactiques de Louis van Gaal, Everton a même triplé la mise par Kevin Mirallas, vainqueur de son duel face à De Gea (74e).

Les Red Devils conservent la quatrième place du championnat à quatre journées du terme avec sept longueurs d’avance sur Liverpool, auteur d’un nul 0-0 face à West Bromwich Albion samedi mais qui compte un match de retard en raison de sa demi-finale de FA Cup.

PREMIERE PERIODE :

L’après-midi a débuté avec une minute de silence en hommage à l'ancien président d’Everton Sir Philip Carter et en commémoration du 30e anniversaire de l’incendie de Bradford. Une atmosphère pesante qui n’a pas empêché les acteurs de débuter la partie pied au plancher.

Everton n’a eu besoin que de cinq minutes pour ouvrir la marque, sur une contre-attaque imparable initiée par Gareth Barry suite à un corner d’United. Après un long dégagement, Seamus Coleman servait James McCarthy dans la surface, qui résistait aux assauts de Paddy McNair et de Daley Blind avant de battre David De Gea.

Juste après, Marouane Fellaini gaspillait une excellente occasion en envoyant dans le décor un ballon qui flottait dans la surface. Le Belge, aligné pour la première fois à Goodison sous le maillot d’United, était ensuite averti pour deux fautes coup sur coup à l'encontre de Coleman et Ross Barkley.

Malgré le tableau d’affichage, c’est bel et bien United qui maîtrisait le tempo, exerçant une pressing étouffant sur les Toffees pendant la première demi-heure. Blind, à nouveau titularisé au détriment de Radamel Falcao, sollicitait Tim Howard. L’ancien portier des Red Devils captait ensuite sans problème une tête de Chris Smalling.

À la 28e minute, De Gea captait sans souci la tentative de Romelu Lukaku. Le portier espagnol ne pouvait rien en revanche sur le puissant coup de casque de John Stones, auteur de son premier but cette saison suite à un corner de Leighton Baines.

DEUXIEME PERIODE :

À la pause, Van Gaal sortait Fellaini au profit de Falcao. Une stratégie prometteuse puisque Rooney était à deux doigts de réduire l’écart à bout portant. Juan Mata voyait lui aussi sa frappe contrée après un excellent travail de Luke Shaw. Mais le tempo du match déclinait jusqu’à l’heure de jeu.

Mata, inhabituellement éteint, était remplacé par Angel Di Maria à la 63e minute. Pas de quoi perturber les locaux, menaçants par l’intermédiaire de Barkley qui frappait aux 20 mètres. Shaw était ensuite averti pour une obstruction sur Aaron Lennon, exprimant la frustration grandissante d’United. 

À la 69e minute, Di Maria adressait une transversale lumineuse pour Falcao, qui, tel un contorsionniste, parvenait à reprendre le ballon de la tête, sans danger toutefois pour Howard. Rooney tentait ensuite sa chance à l’entrée de la surface mais se cassait les dents sur une héroïque défense d’Everton.

Kevin Mirallas, entré à la 74e minute à la place de Leon Osman, corsait l’addition à la 74e minute dans des circonstances litigieuses, alors que Lukaku, à qui la passe était destinée, se trouvait en position de hors-jeu évident. L’international belge s’en allait battre De Gea tandis que la défense mancunienne attendait que l’arbitre lève son drapeau.

Falcao faisait trembler les filets à la 82e minute, et de belle manière, mais son but était refusé pour hors-jeu. Rooney, touché en fin de match, était suppléé par Robin van Persie, qui ne pouvait rien faire pour inverser la tendance.

 

United : De Gea, Valencia, Smalling, McNair, Shaw, Mata (Di Maria 63'), Blind, Herrera, Young, Fellaini (Falcao 45'), Rooney (van Persie 88').

 

 

Source(s) : Manutd.com