Report : Crystal Palace 1 United 2

1695 fois


United ramène un difficile mais précieux succès de Selhurst Park contre Crystal Palace : après le penalty transformé par Juan Mata (19e), les Aigles ont égalisé sur un coup franc de Jason Puncheon (57e). Mais le but de Marouane Fellaini à la 78e minute permet aux Red Devils de mettre fin à une série de trois défaites d'affilée et, surtout, de prendre une option dans la course à la qualification en UEFA Champions League.

Pour cette rencontre décisive de Barclays Premier League à Londres, Louis van Gaal avait décidé de placer Paddy McNair sur le banc au profit de Phil Jones, alors que Luke Shaw retrouvait lui aussi une place de titulaire.

Première période

Privé de Robin van Persie et Michael Carrick, et malgré l’absence de dernière minute d’Angel Di Maria, United démarrait bien la rencontre et confisquait le ballon. Symbole de cette belle entame, le magnifique tir lointain de Daley Blind que Julian Speroni avait toutes les peines du monde à repousser sur son poteau. Puis, à la fin du premier quart d’heure, c’est Ander Herrera qui s’essayait de loin, sans grand succès.

Le match basculait à la 17e minute lorsque Ashley Young débordait sur son côté gauche et centrait. Scott Dann se penchait pour mettre son corps en opposition mais semblait détourner le ballon de l’épaule. C’était aussi l’avis de l’arbitre Michael Oliver, qui désignait sans hésiter le point de penalty. Juan Mata s’avançait et transformait, malgré Speroni, inscrivant son dixième but de la saison.

Après un nouveau tir de Herrera, les Aigles réagissaient : d'abord sur un corner de Yannick Bolasie que Mile Jedinak reprenait de la tête, hors cadre ; puis via une combinaison sur coup franc que Glenn Murray ne parvenait pas à faire fructifier.

Si les vingt dernières minutes de la première période étaient à l’avantage de Palace, un long arrêt de jeu survenait lorsque Shaw, visiblement touché par un coup de coude involontaire de James McArthur en plein visage, était soigné sur la pelouse avant de quitter ses partenaires, groggy. Il était remplacé par Jonny Evans, qui effectuait son retour sur les terrains de Premier League (39e).

Juste avant la mi-temps, une dernière occasion échouait à Fellaini, surpris et qui laissait le ballon lui échapper alors qu’il était idéalement placé au second poteau. Le capitaine Wayne Rooney, mal retombé sur un duel aérien avec l’ex-Red Devil Wilfried Zaha, cédait sa place au repos à Radamel Falcao, Chris Smalling héritant du brassard.

Deuxième période

Les Londoniens se montraient plus offensifs au retour des vestiaires mais, malgré un rythme soutenu, ils ne parvenaient que rarement à réellement inquiéter David De Gea... jusqu'à l’heure de jeu et un coup franc bien enroulé par Jason Puncheon, que Daley Blind déviait légèrement dans les filets du gardien espagnol (1-1, 57e).

Dans la foulée, Murray était lancé vers la cage et son tir croisé frôlait le poteau de De Gea. Après une tête de Fellaini captée par Speroni (66e), Murray héritait d'une nouvelle occasion en or, mais De Gea réalisait un véritable miracle pour maintenir son équipe à flot. Les Aigles poussaient, Selhurst Park grondait, United pliait... mais finissait par reprendre ses esprits et le contrôle des opérations.

Ainsi, Young transperçait la défense adverse en repiquant depuis son aile gauche, malheureusement son tir venait mourir à quelques centimètres du poteau (74e). Après une petite alerte sur la cage mancunienne, l'international anglais faisait à nouveau la différence puisque son centre depuis la gauche trompait Speroni, gêné par un défenseur dans sa sortie, et Fellaini était en embuscade au second poteau pour marquer tranquillement de la tête (78e).

Malgré un dernier sauvetage de De Gea consécutif à un joli enchaînement de Murray dans la surface, United tenait bon et engrangeait trois points primordiaux dans la course à la Champions League. Sur un somptueux une-deux avec Falcao, Herrera était même tout près d'enfoncer le clou dans le temps additionnel.

Source(s) : ManUtd.com