Report : United 3 Sunderland 0

1684 fois


 

Manchester United prend la tête de la Barclays Premier League suite à sa victoire 3-0 sur une solide équipe de Sunderland, grâce à des buts signés Memphis, Wayne Rooney et Juan Mata.

Memphis a ouvert le score pour United en toute fin de temps additionnel pour conclure une première période difficile, avant que le capitaine Rooney ne double la marque au retour des vestiaires. Les Red Devils ont vécu une seconde période confortable, Juan Mata concluant le score à la 90e minute. Grâce à ce résultat, United dépasse City pour occuper le fauteuil de leader, une première sous l’ère Louis van Gaal.

Le manager avait effectué cinq changements par rapport à Ipswich, en titularisant Matteo Darmian, Michael Carrick, Morgan Schneiderlin, Memphis et Anthony Martial. Cette équipe résolument offensive donnait le tempo dès le début de la rencontre.

PREMIERE PERIODE

Memphis et Martial entraient bien dans leur match et combinait régulièrement avec Rooney et Mata, l’autre moitié du quatuor offensif de United. L’équipe se procurait une première occasion dès la 6e minute, un centre de Darmian pour la tête d’un Martial en quête d’un cinquième but en cinq matches. La minute suivante, c’était à Memphis de se montrer dangereux, mais il ne parvenait pas à contrôle la passe en retrait de Carrick.

Sunderland réagissait alors, sans toutefois parvenir à se créer des occasions franches, mise à part une tête de John O’Shea. Les Black Cats manquaient même d’offrir un véritable cadeau à leurs hôtes du jour : suite à une mauvaise communication entre leur gardien Costel Pantilimon et le défenseur Younès Kaboul, le portier se saisissait du ballon à la main en dehors de sa surface, juste devant Martial. Le coup franc résultant était malheureusement tiré directement dans le mur par Mata.

Les fans d’Old Trafford commençaient à s’impatienter, et une frayeur parcourait les travées lorsque Jeremain Lens forçait David de Gea à la parade, du pied au premier poteau. Un coup franc mal ajusté de Memphis ne parvenait pas à faire redescendre la tension, mais le n°7 allait se faire pardonner à quelques secondes de la mi-temps.

La tribune Stretford End grondait pour accompagner une contre-attaque mancunéenne, alors que Blind servait parfaitement dans la surface Mata, qui adressait une offrande à l’attaquant néerlandais. La clameur  sentait autant la joie que la délivrance, tant la frustration était progressivement montée.

DEUXIEME PERIODE

Au retour des vestiaires, Dick Advocaat faisait entrer Steven Fletcher pour Adam Johnson, dans l’espoir de voir Sunderland plus incisif en attaque. Mais c’est United qui faisait trembler les filets moins d’une minute après la reprise.

Le virevoltant Martial était servi par Mata côté droit, parvenait à se défaire de Younès Kaboul et à adresser un bon centre. Wayne Rooney surgissait au premier poteau pour une frappe que Pantilimon ne pouvait qu’accompagner dans ses filets.

Sans surprise, ce but faisait réagir Sunderland, qui se mettait à presser les Red Devils pour la première fois du match. Les visiteurs remportaient plusieurs corners d’affilée, plus un coup franc de Jeremain Lens qui atterrissait au second poteau, mais United parvenait enfin à se donner de l’air. Les Black Cats se procuraient une nouvelle occasion peu après, mais De Gea remportait son duel face à Patrick van Aanholt.

Après cette période un peu compliquée, United remettait le pied sur le ballon et aurait même dû tuer le match à la 67e minute. Martial se débarrassait de son adversaire direct pour filer droit au but, avec seuls O’Seah et Pantilimon face à lui. Memphis s’étant joint à l’attaque, le Français servait son coéquipier, qui tirait directement sur le gardien.

Aux alentours du dernier quart d’heure, Van Gaal remplaçait Carrick, Blind et Memphis par Schweinsteiger, Jones et Young pour faire entrer un peu de sang frais, tout en se protégeant contre tout retour de Sunderland.

Le mot de la fin revenait à Mata, qui butait une première fois sur Pantilimon, avant de conclure un débordement d’Ashley Young en marquant au second poteau à la 90e minute, ajoutant un peu de panache à la victoire du nouveau leader de la Barclays Premier League.

 

STATISTIQUES DU MATCH

Possession : United 66% Sunderland 34%
Tirs au but : United 12 Sunderland 8
Tirs cadrés : United 7 Sunderland 4
Corners : United 5 Sunderland 2

DETAILS DU MATCH

United : De Gea, Valencia, Smalling, Blind (Jones 73’), Darmian, Schneiderlin, Carrick (Schweinsteiger 68’), Mata, Rooney, Memphis (Young 77’), Martial.
Sunderland : 
Pantilimon, Jones, van Aanholt, O’Shea, Kaboul, Cattermole, M’Vila, Johnson (Fletcher 45’), Toivonen (Larsson 70’), Lens, Borini.
Buts : Memphis (45e+4), Rooney (46e), Mata (90e)

Source(s) : Manutd.com