Report : Leicester 1 United 1

1711 fois


 

Jamie Vardy, a battu un record en marquant son 11ème but consécutif en Premier League lors du match nul 1-1 entre Leicester City et Manchester United samedi soir.


Et pas n'importe quel record puisque c'est celui de Ruud van Nistelrooy qu'a battu l'homme en forme du championnat anglais sur une superbe contre attaque à la 24ème minute du match.

Le premier but de Bastian Schweinsteiger avec United dans les arrêts de jeu de la première période a permis aux Red Devils d'égaliser et de calmer un peu les ardeurs d'une équipe de Leicester qui a eu du mal à se créer des occasions après la pause. United s'est montrée l'équipe la plus dangereuse en deuxième mi-temps mais n'a pas su trouver la faille pour l'emporter dans ce match.

Ce résultat laisse Leicester et United 2ème et 3ème du championnat respectivement, tandis que Manchester City reprend la tête après sa victoire contre Southampton. Toute l'attention, au début du match, était portée sur l'homme du moment, Vardy, qui était sur le point de rentrer dans l'histoire après son but contre Newcastle le week-end dernier.

Claudio Ranieri n'avait fait qu'un changement par rapport à son équipe victorieuse à St James' Park ; Shinji Okazaki remplaçant Leonard Ulloa, tandis que Van Gaal était obligé de revoir sa copie en l'absence des blessés Marcos Rojo et Jesse Lingard.

Première période :

Mais malgré ces changements, United démarrait bien au King Power – un stade dans lequel ils avaient perdu 5-3 la saison dernière –, construisant patiemment ses attaques contre une équipe de Leicester bien positionnée. Cependant, malgré une possession de balle quasi totale lors des 20 premières minutes, United se voyait puni par un contre dévastateur de Leicester.

Kasper Schmeichel était à l'origine du mouvement – un mouvement digne de l'ancien Manchester United – trouvant Christian Fuchs sur le côté droit avant que l'international autrichien ne serve parfaitement Vardy. L'attaquant de Leicester ne tremblait pas pour tromper David de Gea et rentrer dans les livres d'histoire.

Après ce grand moment pour le joueur et ses supporters, le match perdait un peu en intensité et c'est United qui en profitait à la toute fin de la première période. Okazaki se manquait au marquage de Schweinsteiger dans la surface et l'allemand reprenait un corner de Daley Blind d'une tête puissante pour tromper Schmeichel.

Deuxième période :

Ce but semblait avoir reboosté United après la pause, et Schweinsteiger passait tout près d'inscrire son deuxième but à nouveau de la tête mais trop facile pour la gardien adverse cette fois.

Leicester choisissait ensuite de laisser United prendre le contrôle du jeu et attendre une contre attaque comme celle de la première période. Et cela fonctionnait presque à la 68ème minute lorsque Riyad Mahrez et Ulloa combinaient parfaitement, mais De Gea faisait ce qu'il fallait pour garder son équipe à égalité.

L'entrée de Memphis Depay permettait à United de se créer plus d'occasions mais le néerlandais se montrait coupable de gâcher beaucoup trop de ces dernières, laissant la gloire du jour à Jamie Vardy.

 

STATISTIQUES DU MATCH
Possession : 
Leicester 31 % United 69 %
Tirs : Leicester 7 United 10
Tirs cadrés : Leicester 3 United 2
Corners : Leicester 1 United 8

COMPOSITIONS
Leicester
: Schmeichel, Simpson (De Laet 80e), Morgan, Huth, Fuchs, Mahrez, Kante, Drinkwater, Albrighton (Schlupp 70e), Okazaki (Ulloa 60e), Vardy.
United : De Gea, Darmian, Smalling, McNair, Blind, Carrick, Schweinsteiger, Mata, Young, Rooney (Memphis 68e), Martial.

 

Source(s) : Skysports.com