Tour d'horizon des principaux concurrents au titre (2/3)

  • Chronique
  • 21/08/2016 11:47
  • writer
  • ohman! pour manchesterdevils.com, lequipe.fr (départs et arrivées), Skysports.com (image)

Revue d'effectif des concurrents de Manchester United pour le titre, avec désormais les principaux outsiders, habitués du top 4 depuis quelques années : Chelsea et Arsenal.  

Chelsea

Départs : Ake (Bournemouth en prêt) ; Abraham (Bristol City en prêt) ; Angban (Grenade en prêt) ; Baba (Schalke 04 en prêt avec option d'achat) ; Beeney (Crawley Town en prêt) ; Boga (Grenade en prêt) ; Delac (Mouscron en prêt) ; Djilobodji (Sunderland en prêt) ; Falcao (AS Monaco en retour de prêt) ; Kalas (Fulham en prêt) ; Palmer (Huddersfield Town en prêt) ; Pantic (Excelsior Rotterdam en prêt) ; Pato (Corinthians en retour de prêt) ; Perica (Udinese) ; Salah (AS Roma) ; Traoré (Ajax Amsterdam).

Arrivées : Kante (Leicester City) ; Ake (Watford en retour de prêt) ; Abgban (Saint-Trond en retour de prêt) ; Atsu (Malaga en retour de prêt) ; Bamford (Norwich City en retour de prêt) ; Batshuayi (Marseille) ; Boga (Rennes en retour de prêt) ; Brown (Vitesse Arnhem en retour de prêt) ; Chalobah (Napoli en retour de prêt) ; Cuadrado (Juventus en retour de prêt) ; Cuevas (Saint-Trond en retour de prêt) ; Delac (FC Sarajevo en retour de prêt) ; Djilobodji(Werder Brême en retour de prêt) ; Hector (Reading en retour de prêt) ; Kane (NEC Nimègue en retour de prêt) ; Marko Marin (Trabzonspor en retour de prêt) ; Moses (West Ham en retour de prêt) ; Omeruo (Kasimpasa en retour de prêt) ; Pantic (Vitesse Arnhem en retour de prêt) ; Pasalic (AS Monaco en retour de prêt) ; Piazon (Reading en retour de prêt) ; Van Ginkel (PSV Eindhoven en retour de prêt).

Chelsea sort d'une saison noire liée à des problèmes de vestiaire et à une rupture avec le style Mourinho. Ironie du sort, c'est ce même entraîneur qui va guider Manchester United, un des clubs rivaux, et qui tentera, avec son célèbre orgueil et sa soif de victoires décuplée par son cuisant échec à Londres, de conquérir le titre. Les Blues, eux, ont choisi Antonio Conte : ancien coach de la Juventus Turin et sélectionneur durant l'Euro 2016 de la Squadra Azzura.

On assistera donc cette saison, non seulement aux retrouvailles entre Chelsea et José Mourinho mais aussi à celles entre Paul Pogba et Conte.

Les Blues, ne jouant aucune compétition européenne, aspireront à retrouver la Ligue des champions dès la saison prochaine et chercheront à ramener le titre à Londres. Avec un bel effectif, Conte a su montrer par le passé ce qu'il savait faire. Il devra cette année en faire de même et imprimer son style à cette équipe en quête de titres.

Il y a peu de doutes sur le fait que Chelsea fera partie du top 4 en mai prochain mais seront-ils capables de devenir champions face à cette concurrence très relevée ?
Il faut dire que Conte n'est pas en reste pour ce qui est des joueurs de qualité : Eden Hazard, Thibault Courtois, Willian, N'Golo Kanté (fraîchement arrivé de Leicester City), l'expérimenté Branislav Ivanovic, Oscar, Azpilicueta, Matic, Diego Costa ou le jeune Batshuayi sont tous capables du meilleur. A voir si Conte saura les exploiter au mieux.

Pour conclure sur cette équipe de Chelsea, on peut ajouter que nombreux seront les observateurs lors des duels des Blues face à Manchester City. En effet, avec des styles complètement différents, mais séduisants l'un et l'autre pour diverses raisons, il y a fort à parier qu'on verra lors de ces matchs des prouesses tactiques.

Quant aux duels face à United, il sera également intéressant d'observer l'attitude de Mourinho ainsi que ses tactiques face à un adversaire (Conte) qu'il ne connaît pas mais qu'il sait redoutable (voire meilleur selon certains) sur le plan tactique.

 

Arsenal

Départs : Arteta (retraite) ; Flamini (fin de contrat) ; Hayden (Newcastle United) ; Rosicky (fin de contrat) ; Szczesny (AS Roma en prêt) ; Toral (Grenade en prêt).

Arrivées : Asano (Sanfrecce Hiroshima) ; Debuchy (Bordeaux en retour de prêt) ; Gnabry (West Bromwich Albion en retour de prêt) ; Holding (Bolton Wanderers) ; Szczesny (AS Roma en retour de prêt) ; Toral (Birmingham en retour de prêt) ; Xhaka (M'Gladbach).

Arsenal sera comme chaque année un prétendant au titre ou, en tout cas, se considérera en tant que tel. Dans les faits, les Gunners sont toujours bien placés mais jamais vainqueurs. Leur régularité au plus haut niveau est en revanche exemplaire. Les voir sortir du top 4 à la fin de la saison serait plus qu'inhabituel, ce serait une sensation à la hauteur du titre de Leicester l'an passé.

Toutefois, s'il y a bien une saison où cela leur pend au nez, c'est bien celle-ci. Avec une concurrence exacerbée, Arsenal n'a pas jugé bon de recruter plus que cela. Xhaka, milieu du Borussia M'Gladbach est arrivé pour 45 millions d'euros et a montré en Bundesliga qu'il avait des qualités. Il enrichit donc encore un peu plus un milieu d'Arsenal déjà bien fourni mais ô combien fragile physiquement. Les blessures récurrentes ont toujours joué un grand rôle dans les mauvaises séries de résultats des Gunners.

Avec Alexis Sanchez, Ramsey, Ozil, Cech, Bellerin, Wilshere, Koscielny, Oxlade-Chamberlain et maintenant Xhaka, les Gunners disposent d'un mélange intéressant de vitesse, percussion, technique, qualité de passes et expérience défensive.

Chose surprenante, Arsenal est désormais pratiquement l'équipe du haut du tableau ayant le plus d'Anglais. Les Londoniens ont pourtant toujours été critiqués pour leur manque d'enfants du pays. Ils avaient par exemple été la première équipe à disputer un match avec aucun joueur anglais (ni sur le terrain, ni même sur le banc).

Malgré tous ces joueurs de qualité, beaucoup annoncent cette saison comme la saison de trop pour Wenger. Comme pour leur donner raison, Arsenal a débuté sa saison par une sévère défaite à domicile face à Liverpool. Il ne faut pas oublier que pour ce match, les Gunners avaient beaucoup d'absents mais ont tout de même montré des largesses défensives.

Le recrutement pose également question. Sans réel suppléant en pointe de l'attaque, et sachant que Giroud n'est pas un top attaquant comme peuvent l'être Ibrahimovic ou Agüero, la force de frappe des Londoniens se trouve donc plutôt dans l'apport des milieux et leur projection. Servis par les déviations de Giroud, ceux-ci doivent faire jouer leur vitesse et/ou leur qualité technique. On pense ici à des joueurs comme Sanchez, Ozil, Ramsey ou encore Chamberlain. L'Allemand et le Chilien sont les réels joueurs clés de cette équipe, étant les seuls à pouvoir faire la différence sur un geste de "génie". Ozil a même été le meilleur passeur du championnat la saison passée. Reste à savoir s'il saura rééditer cela et si Sanchez saura, lui, faire une saison encore meilleure que les deux qu'il a faites en Angleterre. Très convaincant déjà, il serait bien avisé, à 28 ans, de s'affirmer un peu plus comme l'argument offensif numéro 1 d'Arsenal. Cela sera peut-être grâce à ses buts ou grâce aux décalages qu'il aura créés que les Gunners seront dans le top 4 en mai prochain.

En défense, Gabriel ne semblait pas du tout au niveau la saison passée. Le Brésilien avait peut-être besoin d'un temps d'adaptation plus important mais cette saison, il devra être à la hauteur. Koscielny ne cesse de compenser les défaillances de ses coéquipiers, que ce soit Gabriel ou Mertesacker en raison de sa lenteur, ou bien Monreal et son mauvais repli parfois. 

En conclusion, Arsenal ne sera donc sûrement pas un concurrent au titre mais devrait se retrouver à jouer pour la 3ème place ou la 4ème. Ils se situeront probablement entre la 3ème place et la 5ème place. Ayant un style de jeu déjà affirmé et qui fonctionne depuis maintenant plus de 15 ans, les Gunners auront un nombre de points normalement en adéquation avec leurs précédentes saisons. La défaillance d'un des gros leur permettrait de jouer les trouble-fêtes dans le top 3.
Jouer la Ligue des Champions alors que Chelsea ne la joue pas pourrait en revanche leur faire perdre des points sur les Blues à des moments cruciaux de la saison. Chose peu importante si les Blues réussissent leur adaptation à Conte mais qui pourrait être primordial si Chelsea rate quelques matchs et se retrouve à devoir se battre pour le top 4 ou top 3.

Sur le forum